Blanc ou noir? [PV Saorise C.]

 :: Hors Jeux :: Dix-neuvième génération
Invité
Invité
avatar
Invité
Invité
Ven 22 Sep 2017, 19:11
Cela faisait quelques jours déjà que les attributions avaient eu lieu. Huit jours pour être exact. Miya habitait désormais à la forteresse, dans l'aile des chevaliers. C'était... différent. Sa famille lui manquait, même si Caliel était très ouvert à aller les visiter. La vie ici était nettement différente, et elle ne cessait de se faire gronder, car elle mettait les pieds où il ne le fallait pas. Elle était de nature curieuse... et avait rapidement découvert que certaines zones lui étaient fermées. Ce n'était pas évident pour son maître de garder la petite louve à l'oeil, elle avait tant d'énergie! À onze ans, elle n'en restait pas moins une jeune fille qui entrait dans l'adolescence et trouvait la surveillance permanente envahissante. Alors elle se permettait de quitter l'aile du chevalier de temps à autres lorsqu'il avait le dos tourné. Cela lui permettait d'explorer son nouveau monde.

Profitant encore une fois que Caliel était occupé à autre, la jeune fille s'esquiva et décida d'explorer les alentours de la forteresse. Le paysage n'avait rien de particulièrement attrayant, pour une louve qui avait l'habitude de parcourir la forêt noire. Des rochers... des montagnes. Il lui semblait qu'il y avait plein de recoins où toutes sortes de monstres pouvaient se tapir. Sentant son pouls s'accélérer par l'excitation, elle décida de tenter d'attraper une petite créature. Il devait sûrement y en avoir dans le coin !

Ainsi, elle fouilla dans les failles des pierres, les petites cavernes, et s'éloigna du château sans même le réaliser entièrement. Il était très tôt dans la matinée et la plupart des gens dormaient ou s'entraînaient à quelque chose de probablement ennuyeux. Sauf le combat, ça, c'était toujours intéressant. Beaucoup plus que les exercices mentaux qu'elle devait faire lorsqu'elle était élève. La culture était une chose certes utile, mais ô combien interminable et ennuyante. Avoir un jeune chevalier actif était une bonne pour elle. Mais saurait-il seulement gérer son don particuliers... elle se rappelait sa discussion avec son père alors qu'elle était plus jeune et qu'ils discutaient de l'écart qu'il y avait entre elle et les autres élèves. Il avait voulu la rassurer, mais elle le réalisait bien. Elle était différente. Animale. Instinctive. Ce qui ne diminuait en rien son intelligence, mais la rendait imprévisible. Son examen avait été toute une épreuve, et elle s'y était démarqué par sa férocité... et son impulsivité. Aucune patience, l'avait-on qualifié! Et dire qu'elle s'était cru patiente...

Tout à ses pensées, elle ne remarqua pas tout de suite qu'elle s'était aventurée derrière un pic rocheux, ce ne fut que le changement de lueur lorsqu'elle se retrouva complètement dans l'ombre qui lui fit réalisé qu'elle s'était sévèrement éloignée. Elle jeta un oeil autour. Vu les marques sur les murs, cet endroit devait servir de lieu d'entraînement, en paix. Elle passa ses doigts sur une fissures dans le mur, impressionnée par la marque laissée. Un bruit derrière elle la prit par surprise, toute à sa contemplation et elle se retourna vivement. « Qui va là? » lança-t-elle d'une voix qui se voulait imposante, mais où perçait une légère inquiétude. Avait-elle fait une bêtise? Avait-elle le droit d'être ici? À l'odeur, ce n'était pas Caliel qui venait la gronder. Elle sortit de l'ombre pour se placer sous les rayons du soleil qui firent briller ses cheveux immaculés et ressortir ses yeux orangés.

Ne connaissant pas celui qui lui faisait face, elle pencha la tête sur le côté. Elle l'avait déjà aperçu, sans doute à la forteresse. « Que fais-tu ici? » fit-elle. La curiosité perçait dans sa voix et n'avait aucune note d'animosité. C'était une question tout à fait innocente. Il dégageait chez lui quelque chose de particuliers, mais Miya était habituée aux auras intimidantes. Elle ne dégageait pas grand chose, car elle était jeune. Mais plus tard elle dégagera l'aura des prédateurs comme tous les berserks. Elle n'était qu'un louveteau, actuellement... alors que celui qui lui faisait face avait une sorte de fierté dans le regard, et dans sa façon de se tenir.
Invité
Invité
avatar
Invité
Invité
Lun 25 Sep 2017, 16:39
Les rayons du soleil poignaient à l'horizon Saorise n'étaient en ces terres que depuis quelques jours à peine. Depuis son arrivé il avait une habitude simple se lever dés lors que l'astre se montrait et partir s'entraînait avant les exercices matinaux de son nouveau maître Thaïs. Comme le voulait la coutume il vivait désormais dans sa demeure au près d'elle et des siens au village. Dire que cela n'enchantait pas Saorise tenait de la vague plaisanterie. Il était nécessaire pour ses futurs projets, il le ferait donc, bon grès mal grès.

L'apprenti aimait s’entraîner cela l’empêchait de trop penser. Songer à pourquoi il ne parvenait jamais à dormir après les premier rayons du soleil par exemple. Le brun n'était pas particulièrement suspicieux, mais dans un environnement qu'il ne connaissait pas, peuplé d'inconnus, il ne dormait que d'un œil. C'était là plus fort que lui, les enseignements de Derdre étaient trop ancré, ne faire réellement confiance à personne, jamais. Elle lui manquait mais cela il ne l'avouerait à personne, pas même à lui même. Sa mère était loin désormais, il avait choisis son avenir, il devait s'y accrocher.

Depuis peu il avait déniché un lieu tout à fait approprié pour ses exercices matinaux. Des pics rocheux relativement proche du château le dérobait à la vue des curieux. Les amas de pierres foncés formaient autant d'adversaire docile certes, mais coriace. Il avait là l'impression d 'être en sécurité de ce monde qu'il ne comprenait pas vraiment. Il y avait à Irianeth des règles qu'ils ne comprenait pas encore vraiment. La hiérarchie et le respect dut aux titres étaient partout. C’était ce qui lui était le plus difficile pour l'heure, feindre l’obéissance et croire en des personnes qu'il ne connaissait pas.
Saorise exécrait courber l'échine par principe.

Ailes déployés, épée d’entraînement à la main, il répétait inlassablement les passes apprises par Derdre. C'était là son entraînement quotidien lorsqu'il était à Perle, mais même ici il continuait à s'imposer le même rythme. Risible sans doutes, il l'avait quittée pour changer de vie et pourtant il conservait bon nombre d'habitude de son ancienne existence.
Son arme de fortune n'était guère plus qu'un morceau d'acier émoussée, mais elle remplissait son rôle à merveille.

Décidant qu'il était tant de changer d'exercice, Saorise solidifia certaine de ses plumes et les jeta comme projectile sur les roches, il avait dessiné ça et là des cibles. Après quelques minutes il s’arrêta reposant pieds à terre . La soif le tenaillait aussi entreprit il de se saisir de sa gourde. Un bruit attisa sa curiosité non loin de lui et il s'en alla voir de quoi il en était

 « Qui va là? Que fais-tu ici? »

La jeune fille qui lui faisait face penchait la tête dans un geste lupin. Il y avait chez elle un certain mystère. D'âge sans doutes proche de l'apprenti, il lui semblait déjà avoir croisé la chevelure de neige. Sans doute une autre aspirante. Les yeux d'ambres arguait sur lui un regard ou perçait une certaine curiosité.

- «  Je m'entraîne. Tu cherches quelques chose ? »


La question pouvait paraître abrupte, mais le jeune homme était souvent d'une franchise déconcertante. Il ne s'attendait pas réellement à être ainsi surpris et désirait s'assurer qu'elle n'était pas perdu et n'avait donc pas besoin d'aide.
Invité
Invité
avatar
Invité
Invité
Jeu 28 Sep 2017, 20:01
Le regard de l'inconnu s'attarda sur elle. Peut-être analysait-il si elle valait la peine qu'on lui réponde? Ce serait typique de cet endroit maudit. Les gens à Irianeth n'aimait pas être dérangé, et encore moins par une jeune écuyère en formation, qui n'avait ni autorité, ni expérience. Mais son interlocuteur était probablement différent, il lui répondit simplement. Habituée à sa propre franchise inhabituelle, elle ne fit pas de cas du ton qu'il emprunta. « Non... oui... Un échappatoire, je crois. » Elle haussa les épaules et l'examina curieusement. « Si tu t'entraînes ici, j'en déduis que toi aussi, tu n'es pas familier de cette forteresse de pierre? » s'avança-t-elle dans une supposition qui lui paraissait tout à fait logique. Et puis bon, elle avait tendance à se projeter sur les autres, c'était naturel.

Elle hocha la tête à sa réponse. Elle pouvait comprendre ce sentiment, et appréciait sa franchise. Elle leva les yeux vers le ciel qui prenait rapidement des couleurs. Ce serait encore une belle journée. « C'est étouffant, toute cette proximité, ces règlements, ces exigences, pas vrai? J'ai déjà hâte de pouvoir retourner chez moi... Maître Caliel n'est pas méchant, mais les autres... » Elle soupira. La méritocratie n'était pas un système où elle avait sa place. Elle était trop honnête. Son visage se froissa légèrement. Il n'allait quand même pas dénoncer ses paroles, non? Elle ne le connaissait pas après tout, et avait une dangereuse tendance à ne pas avoir de secret.

« Au fait, mon nom à moi c'est Miya. Et toi? Tu es sorcier, pas vrai? » enchaîna-t-elle, curieuse d'en savoir plus sur lui. sa musculature n'était pas celle d'un combattant, bien que ce ne soit pas non plus négligeable. Tant qu'à elle, elle était petite, mais un peu costaude tout de même pour une gamine. Typiquement berserk à vrai dire. Plus tard, elle serait sans doute belle et grande comme Vayrinn. Elle avait du temps devant elle.
Invité
Invité
avatar
Invité
Invité
Mer 04 Oct 2017, 20:54
« Non... oui... Un échappatoire, je crois.  Si tu t'entraînes ici, j'en déduis que toi aussi, tu n'es pas familier de cette forteresse de pierre? »

Un échappatoire donc... Sentiment que Saorise ne comprenait que trop  bien. Il ne se sentait pas à son aise ici. Habitué aux grandes étendues de Perle, tout en ces terres lui semblait étranger, presque hostile. Sa jument Ferajin lui manquait, animal solide  à la robe brune, elle avait toujours été a son côté. La panser lui procurait un sentiment de calme, de sérénité. Tout cela était loin désormais. Jamais sans doutes ne révérait il sa mère et encore moins sa bête. Ne cédant pas à la mélancolie de ses songes, il reporta son attention sur son interlocutrice.

- « Non pas vraiment, je suis sur le continent depuis quelques jours à peine. Je viens des colonies, Perle pour être précis. »


Elle sembla attentive à sa réponse, songeuse même peut être. Elle lui avait soufflée qu'elle n'était point coutumière de tout cela elle non plus. Il nota mentalement de la questionner sur le sujet, lorsque l'occasion se présenterais.

- C'est étouffant, toute cette proximité, ces règlements, ces exigences, pas vrai? J'ai déjà hâte de pouvoir retourner chez moi... Maître Caliel n'est pas méchant, mais les autres...

A ces dires Saorise eût enfin le sentiment plaisant d'être compris. Lui qui exécrait toutes les formes d'autorités que l'on cherchait à lui imposer, poussant même le vice jusqu'à provoquer tous et chacun en dépit de toute convenance et de tout respect à leur précieuse étiquette. Irianeth était des plus frustrant pour lui pour cela, tous devait entrer dans une et unique case préétablie. Vous étiez apprenti ? Vous deviez donc vouez obéissance absolue à quiconque était plus haut gradé que vous, cela revenait à la totalité des ordres hormis les recrues bien sur. Pas là place au libre arbitre ou à l'analyse. Proprement frustrant.


- «  Tu vis loin d'ici ? J' admet aisément avoir quelques difficultés avec l'autorité. J'aime choisir par moi même à qui j’octroie mon respect, ce devrait être don à mon sens, que l'on fait à qui l'on en pense digne, pas à ceux que d'autres nous désigne. Je suppose qu'avec le temps tout ça nous semblera plus facile. »


Il espérait réellement du moins que cela soit chose possible. Il voulait se faire une place, sans pour autant renier celui qu'il était. Voilà qui  serait sans doutes délicat, mais avec acharnement et travail tout était possible. Du moins c'était ce que certifiait Derdre. En l'état Saorise n'était pas disposé à remettre les dires de sa mère en cause. Il s'en servait pour l'heure comme autant de lumière pour éclairer le chemin qu'il c'était choisi.
Défaut proéminent chez le perlois, sa franchise brut lui causait souvent nombreux tord

- Au fait, mon nom à moi c'est Miya. Et toi? Tu es sorcier, pas vrai? »

Saorise hocha la tête par l'affirmative. Sa carrure avait encore besoin de temps pour se développer, bien qu'il ne puisse pas être qualifié de frêle, il n'en était pas moins clairement guère un combattant chevronné. Son interlocutrice avait une certaine chaleur dans ses yeux d'ambre qui plut immédiatement à Saorise. Elle paraissait honnête et sincère, deux traits de caractère qui pour le sorcier forçait respect.


« Tu as deviné juste, je suis apprenti sorcier, procédure d’exception oblige, ce pour dix ans. J'ai nom Saorise. Je suis ravi de te connaître Miya. Aspirante chevalière je suppose ? il me semble que Caliel fait parti de cet ordre, je ne suis pas encore familier de tout les noms des représentants des différents ordres. Un entraînement amical te tente t'il ou préfère tu que nous conversions un peu ? »
La compagnie de Miya lui était agréable, enfin une présence amicale en ces lieux.
Invité
Invité
avatar
Invité
Invité
Mar 10 Oct 2017, 21:26
Miya voyait une certaine approbation dans son interlocuteur. Il lui accorda qu'elle avait vu juste et elle sourit, contente de son jugement avisé. Ainsi, il était un sorcier d'exception, pour les dix prochaines années. Malgré elle, elle afficha une mine ébahie. C'était la première fois qu'elle voyait quelqu'un qui n'avait pas suivi la procédure habituelle, du moins à sa connaissance. Elle hocha la tête à son tour, toujours souriante. « Exact, Caliel est chevalier et je suis écuyère. » Comme son interlocuteur lui proposait un entraînement, elle ne pouvait pas refuser ce plaisir! Elle avait encore tant de choses à développer! Son sourire s'agrandissant, elle dégaina son épée et se mit en garde, ce qui constituait une réponse en soit.

« J'adore l'entraînement! » ajouta-t-elle comme réponse. « Au fait, moi je viens de la forêt noire, pour répondre à ta question. Alors je n'ai pas l'habitude d'un village de pierre où chaque personne que l'on voit se croit supérieur... » Elle termina sa phrase sur un ton effacé. Jamais elle n'accepterait d'être considérée inférieure. Elle avait une famille puissante, c'était ridicule d'être rabaisser à un statut à cause de son âge ou de son titre. Saorise était d'accord, selon ce qu'il lui avait répondu précédemment, alors elle ne se sentait pas mal de l'avoir énoncé plus haut.

Habituée à s'entraîner avec ses parents qui lui donnaient des leçons en même temps, elle était à l'aise de discuter en même temps. « Connais-tu les berserks, Saorise? » demanda-t-elle avec curiosité, cherchant à voir s'il savait ou pourrait comprendre que ses capacités magiques étaient limitées. Elle n'avait pas de mal à recevoir quelques conseils d'un magicien, dans les limites où ses capacités pouvaient la mener.


(H-J: Ne soit pas gêné d'échanger quelques coups avec moi ou de faire usage de magie, je te le dirai si jamais quelque chose me gêne!)
Invité
Invité
avatar
Invité
Invité
Lun 06 Nov 2017, 19:14
- « J'adore l'entraînement! Au fait, moi je viens de la forêt noire, pour répondre à ta question. Alors je n'ai pas l'habitude d'un village de pierre où chaque personne que l'on voit se croit supérieur... » 

La foret noire, le jeune apprenti n'en avait entendu que légende. Certain brave donc y habitait. Pour le moins étonnant. Il était là depuis peu, aussi ne s'y était il pas encore aventuré, mais il n'y manquerais pas. C'était déconseillé, aussi Saorise brûlait il de s'y rendre, naturellement.  
Toutefois, peut être n'en avait il pas le droit, était ce un territoire assigné ? Il allait falloir qu'il se renseigne pour faire face en toute connaissance de cause lorsqu'il irait explorer.
Perle était loin de la vie qui l'attendait ici. Il en allait visiblement de même pour Miya. Il voulait lui poser mille questions sur ses origines lorsqu'elle le devança.  

«Connais-tu les berserks, Saorise? »

Il aurait dut faire lien avant. Le regard d'ambre était un signe de cette race, du moins s'il s'en referait à ses maigres connaissances. Peu d'ouvrages traitaient des Berserks. Ses maigres savoirs se cantonnaient aux yeux oranges et à leur constitution robuste. C'était à peu près là tout ce qu'il avait put glaner. Derdre lui avait ordonné de lire tout ce qu'elle lui présentait et il s'y était employé au mieux. Pourtant les Berserks restait une énigme et Saorise était curieux.

- «  Bien peu j'en ai peur, mais je ne demande qu'a apprendre »

Il se saisit alors de son épée d'entraînement qu'il tendit à sa comparse et prit pour lui même un bâton qui ferait parfaitement office d'arme de fortune. Saorise pouvait se montrer prévenant en de rares occasions et Miya c'était montrée avec lui amicale et sincère.  

«  quelques passes d'armes pour commencer ? »

Miya avait eut l'air intéressé par son entraînement et elle serait un adversaire oh combien plus stimulant qu'un pans de mur.
Saorise aimait se battre à l'épée pour l'avoir fait toute son enfance durant. Sa mère y avait veillé.

Il commença donc l'exercice avec Miya elle était indubitablement plus rapide et plus puissante que lui. Il n'avait pour sa part que la précision, se refusant à faire usage de magie pour l'heure. Il craignait trop de la blesser par inadvertance. Tout viendrait en son temps
NB:
 
Invité
Invité
avatar
Invité
Invité
Ven 01 Déc 2017, 18:11
[Désolé du temps de réponse !]

À l'expression qu'il afficha, Miya devina bien qu'il comprenait mieux certaines choses à l'énoncé de la race berserk. Une certaine curiosité se manifesta aussi. Ils semblaient tous deux avoir la même soif de connaissances. Il était intelligent tout de même, il avait rapidement fait le lien entre la question et la raison qui l'avait mené à la poser. En effet, la petite était une berserk, bien que pas très grande, elle n'en restait pas moins puissante. Elle sourit à son commentaire. Elle pourrait certes lui apprendre certaines choses sur les berserks, mais ce n'est pas comme s'il risquait réellement d'avoir à en combattre sérieusement un. Son peuple ne se mêlait pas des choses des autres

Elle attrapa l'épée qu'il lui tendit et la regarda avec curiosité. Ce n'était pas du tout adapté à sa taille. Le garçon était plus grand et élancé, pour Miya, l'épée était trop légère et trop longue. Elle la fit pivoter dans ses mains pour la jauger. Elle avait sur elle une vraie épée, mais il était évidemment plus sûr de ne pas l'utiliser dans un combat amical de pratique. Elle s'en voudrait si elle le blessait. Quoi qu'elle était habituée à se battre plus férocement avec le siens. Cela ne voulait pas dire que c'était le cas pour lui. Il se saisit d'un bâton pour simuler une épée et elle pencha la tête sur le côté. Il lui laissait donc son épée pour se contenter de peu? Cette bienveillance risquait bien de se voir démolir en ces lieux.

La petite louve hocha la tête. Elle bougeait bien et elle était à l'aise de se déplacer pour combattre. Ils échangèrent quelques coups, et elle remarqua rapidement qu'elle avait un grand avantage sur lui sur cet aspect, et qu'il n'usait pas de sa magie. Elle recula de deux pas après quelques passes d'arme et pencha la tête en l'observant. « Tu sais, j'ai l'habitude de me bagarrer avec plus fort que moi. Les berserks sont particulièrement résistant aux coups et à la magie. N'aie pas peur de me blesser, je n'ai pas peur de la douleur, et je sais me guérir par moi-même. Moi je trouve idiot que les professeurs nous montre à ne pas utiliser notre plein potentiel. Je ne crois pas que ce soit magie... ou combat physique... je crois que les deux sont un tout et que le dosage ne dépend que de celui qui agit... je ne sais pas si tu me suis? » tenta-t-elle, incertaine de ce qu'elle avançait, ou du moins si elle s'exprimait clairement.

Se mettant en garde à nouveau, elle l'invita d'un geste de la main. « Ne te retiens pas. Je sais me défendre. » ajouta-t-elle, dans un sourire, ses yeux le défiant de réussir à l'atteindre. Elle avait la peau plus épaisse que celles des humanoïdes communs, particulièrement des humains, et avait une résistance naturelle aux rayons magiques, peu importe leur nature. La plupart des attaques mentales ne fonctionnaient pas non plus. Elle n'était peut-être pas douée en magie, mais pour ce qui était de se protéger de celle-ci... elle excellait !
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

 :: Hors Jeux :: Dix-neuvième génération
Sauter vers :