+18 | Papouilles-moi | Tim

 :: Confrérie de Jade :: Province de Topaze :: Château
avatar
Nombre de messages : 73
Rôle : Régent de Topaze, héritier de Fal

Plus sur le personnage
Âge: 27 ans
Race: Humain
Dim 11 Nov 2018, 11:38
/\ Ce RP est susceptible de contenir des scènes explicites pouvant choquer les sensibilités. Pour un public avertis uniquement ! /\



Aimes-moi
Désires-moi

1570 - Mois 9


J
e n’ai pas eut beaucoup de temps pour moi ces temps-ci. Il faut dire que tout s’est enchainé très rapidement, beaucoup de paperasses, beaucoup de problèmes avec Dayle, quelques obligations par-ci par-là… Bientôt j’allais devoir faire le tour des royautés de l’Alliance pour discuter diplomatie et traité. Rien de bien méchant, un simple voyage pour faire connaissance avec les autres royautés qui me permettrait de nouer des liens et de me faire connaître. En soit, rien ne serait changé dans les traités – ou alors des détails sans importance. Ce voyage me permettrait également de fuir un peu ce royaume si peu élégant qui ne rend pas hommage à ma personne. Avec un peu de chances, le temps et les températures seront peut-être plus clémentes dans les autres royaumes. Je l’espérais de tout cœur.

M
ais j’avais décidé de prendre un peu de temps pour moi avant de devoir partir à mes obligations de nouveau régent. Ainsi, j’avais ordonné – et ce avant même d’être régent – que l’on me prépare un bain privé. J’avais même mis quelques précisions et détails sur ce bain privé. Ce devait être un grand bain où on peut accueillir au moins 3 personnes, construit directement dans la pierre. Le sol doit être poli pour que ce soit doux sous les pieds, mais pas trop pour éviter de glisser. Il faut que je puisse avoir pied – mais du haut de mes 1m90 ce ne serait pas compliqué alors j’ai demandé au moins 1m40 de profondeur. Sur les côtés, il devait y avoir des sortes de fauteuil au bord courbé pour ne pas se faire mal. L’eau devra être chaude, et la pièce où se situerait le bain devra avoir une ambiance sereine : avec de grands coussins moelleux dans un coin pour me reposer, une large fenêtre dans un autre coin pour avoir un bon panoramique sur le territoire, des plantes par-ci par-là. Le tout devra être chauffé pour ne pas mourir de froid – l’eau compris. En somme, c’était un petit plaisir rien qu’à moi qui me fut accordé. Ce ne fut pas bien difficile d’ailleurs puisque ce genre de pièce existait déjà dans le château, il a juste fallut faire quelques modifications pas bien méchantes selon mes exigences.

A
insi, c’était là bas que je me rendais avec mon esclave-serviteur du nom de Tim. D’ailleurs, je n’aimais pas ce nom, alors au lieu de le nommer ainsi j’avais tendance à toujours l’appeler d’un nom différent. Au début ce fut difficile de lui faire comprendre que je parlais de lui, mais il a fini par prendre la mesure. Il était bien obligé de toute manière, à la longue, cela m’aurait bien vite irrité. Je ne suis pas quelqu’un de violent d’ordinaire, mais je peux toujours demander ou payer un tiers pour le faire à ma place. Et je ne regarderai pas non plus. Je n’aimais pas voir la violence. Même si bon, de toute manière, j’aimerais autant éviter de faire battre mon esclave.

U
ne fois arrivés à ma salle de bain privé, la première chose que je fis, fut de tester la chaleur de l’eau du bout de mon petit orteil gauche. Par la suite, rassuré de voir que mes exigences avaient été prit pour compte, je congédiais les quelques servantes qui nous avaient accompagnés d’un geste de la main. Je n’avais pas besoin d’autant de servantes pour prendre mon bain – bien que l’idée avait quelque chose d’alléchant – Tim fera aisément l’affaire. D’un autre geste de la main, j’enjoignis mon esclave à me déshabiller. Rien de moins que ce qu’un serviteur ferait d’ailleurs. Pour le moment, les tâches qui lui incombaient n’étaient pas pire ni mieux que ceux d’un serviteur lambda. Une fois que je fus entièrement nu, je me plongeais lentement dans l’eau bienfaisante. Elle était chaude mais pas trop pour ne pas me brûler la peau – les cloques ce n’est pas sexy – et les quelques sent-bon qui avaient été disposé ici et là rendait l’expérience bien plus agréable.

P
endant un moment, je restais là, sans bouger, les bras posés sur le rebord du bain, la tête en arrière, les yeux fermés d’extase. Je profitais allègrement de la situation, dans le silence et le calme de la salle – puisque Tim n’était pas du genre bavard. Un peu dommage d’ailleurs, mais en certaine situation comme celle-ci, c’était très apprécié. Puis, lorsque je décidais que mes minutes d’appréciation furent fini, je levais la tête et observais mon esclave de haut en bas avec forte intensité. Une lueur malicieuse dans le regard, je ne pus retenir un sourire provocateur pendant mon observation minutieuse, avant de finalement prendre la parole.

« Déshabilles-toi et viens dans l’eau me laver. »

‹c› Vanka
avatar
Nombre de messages : 34
Rôle : Officieusement esclave, officiellement serviteur de Shay

Plus sur le personnage
Âge: 20-25 ans
Race: Midjin
Sam 24 Nov 2018, 15:29
Depuis quelques temps maintenant, à peu près un mois pour être exact, le maître de Tim était devenu le régent officiel du royaume de Topaze. Cela n’avait pas changé grand chose pour le jeune esclave si ce n’est que, maintenant, il lui arrivait de devoir laisser Shay seul pendant quelques instants, plutôt que de le suivre partout, par exemple avec les conseillers. Durant ces moments-là, le Midjin passait le plus clair de son temps à tourner en rond dans un coin du château, attendant que quelqu’un (de préférence de l’entourage de Shay, tout de même) daigne lui donner un ordre quelconque pour l’occuper. Mais, à part cela, il était toujours aussi dévoué à son maître et essayait de le décevoir le moins possible. Quelque soit l’ordre qu’il lui donne, dégradant ou non, il l’exécutait. Même, une fois, lors d’un de ces moments que je citais quelques lignes plus haut, Tim n’avait pas attendu qu’on lui en donne l’ordre et était allé aider le personnel du château à mettre en place le bain privé que son maître avait "commandé". Cela n’avait duré que quelques instants, mais il avait pris une initiative, et je dois avouer que si cela parvenait un jour aux oreilles de quiconque le connaissait, cette personne en serait des plus surprise. Pour qu’une telle chose se produise, il fallait vraiment qu’il ait un respect profond pour son propriétaire…

Mais bref… Tout ça pour dire que Tim était plus que dévoué à son maître du moment. Et c’est avec ce dévouement sans faille qu’il suivait Shay jusqu’aux bains privés en ce jour du mois 9 de l’année 1570. Sans prononcer un seul mot, il marcha tranquillement derrière son maître jusqu’à arriver au lieu que j’ai mentionné plus haut (Plus haut... Il y a une phrase quoi xD). Une fois là-bas, après que les servantes soient sortis de la salle, il obéit à l’ordre qui lui fut donné et déshabilla Shay, avant d’aller se placer dans un coin en attendant qu’on lui demande autre chose. Pendant plusieurs minutes, il ne se passa rien, le régent se contentant sûrement d’apprécier la chaleur de son bain, ou encore le calme qui régnait. Pendant ce temps, Tim observait un point au loin, le regard vide, les mains croisées derrière le dos, un peu comme s’il était une statue en fait. Il ne pensait à rien, ne faisait rien, et se contentait simplement de se tenir là en attendant qu’on lui donne un ordre.
Et cet ordre, il ne tarda pas à arriver. En effet, d’un seul coup, Shay lui demanda de se déshabiller et de venir le laver. Sans réfléchir une seule seconde, ni se poser une seule question, le jeune Midjin s’exécuta. Il retira sa tunique, puis son pantalon, le plus rapidement possible afin de ne pas faire attendre trop longtemps, et donc décevoir ou irriter, son maître puis entra dans l’eau, non sans s’être auparavant emparé de savon.

N’étant pas vraiment habitué à se retrouver autre part que sur la terre ferme, Tim n’était pas très à l’aise, mais il n’en laissa rien paraître. Il ne voulait pas que le régent se rende compte qu’il n’avait que très peu nagé dans sa vie, et que donc il serait sûrement inutile dans des situations comme celle-là. C’est pourquoi le Midjin avança tranquillement dans l’eau, sans laisser paraître son mal-être, et se dirigea vers Shay. Puis, tranquillement, il commença à appliquer du savon sur le corps de son propriétaire. Sans vraiment penser que cela pouvait être étrange vu de l’extérieur, Tim n’oublia absolument aucune partie du corps du régent. Il s’appliqua à le laver de partout, même les parties les plus intimes du corps. Puis, tout en faisant cela, il brisa le silence pour poser une question.

« Êtes-vous satisfait du travail que j’effectue ? »
avatar
Nombre de messages : 73
Rôle : Régent de Topaze, héritier de Fal

Plus sur le personnage
Âge: 27 ans
Race: Humain
Jeu 06 Déc 2018, 05:01
/\ Ce RP est susceptible de contenir des scènes explicites pouvant choquer les sensibilités. Pour un public avertis uniquement ! /\


Aimes-moi
Désires-moi

1570 - Mois 9


M
on esclave faisait tout ce que je lui ordonnais. Bonne ou mauvaise chose ? Eh bien, c’était ce qu’il avait apprit lors de sa « formation » d’esclave, alors j’imagine que c’est une bonne chose qu’il soit aussi soumit et aussi enclin à faire toute sorte de tâche, même les plus dégradantes. Néanmoins, je devais bien avouer qu’un peu de résistance parfois ne me déplairait pas… m’enfin pour ceci, Dayle faisait amplement l’affaire. Je dirais même qu’elle remplissait plus que nécessaire le quota de résistance que j’aimerais avoir. Bonne ou mauvaise chose ? Mauvaise ! Il n’y avait donc pas de juste milieu dans les personnes qui m’entouraient. Entre la vierge effarouchée et le soumis silencieux, on peut dire que j’étais bien tombé… ou pas.

P
ourquoi avoir acheté Tim ? Déjà, car c’est un midjin, que je ne rencontrerai que peu de midjins dans ma vie et si j’en rencontrais ce sera sûrement en tant qu’ennemi. Un midjin esclave sur Enkidiev, c’était assez rare ! Il a certainement du avoir maints et maints maîtres qui le voulaient pour ses caractéristiques, pour se pavaner auprès d’autres en disant « tenez, regardez notre ennemi plus soumis qu’un chien ! ». Oui, il avait certainement dut en avoir, mais j’ai préféré ne pas lui poser de questions sur ses anciens maîtres. Quoique cela attisait tout de même ma curiosité…
Mais, je ne répondais pas entièrement à la question. Pourquoi l’avoir acheté ? Par pitié ? Par envie ? Par luxure ? Un peu des trois à la fois. Il avait l’air si fragile – il a toujours l’air fragile soit dit en passant – que je n’ai pu résister à l’envie de le posséder. Je n’étais pas un mauvais maître. Je me répétais, sans doute. Mais je tenais à ce que cela soit ancré dans les mémoires : je n’étais pas un mauvais maître. Je ne le punissais pas à coup de fouet lorsqu’il faisait quelque chose de mal, bien qu’il fut déjà arrivé de le gifler. Je ne lui faisais pas faire de tâches trop ingrates, simplement le BA-B.A. de ce qu’un serviteur lambda devrait faire. Et je ne le violais pas… quoique, cela se discutait. Comme il ne disait jamais non, il était assez difficile de savoir si cela lui plaisait ou pas. Il était déjà arrivé que nous ayons des ébats. Rares furent les occasions, souvent simplement pour pouvoir me détendre avec quelqu’un de simples et sans histoires. En général, j’évitais. Justement car je ne saurais dire si cela lui plaisait ou non. Mais… il faut dire que ce n’est pas comme si je me donnais pour lui.

A
riel fit donc tout ce que j’ordonnais. Ariel ? Qui est-ce ? Mon esclave bien sûr ! Je ne l’appelais jamais par son prénom. Il sonnait idiot, creux, vide. Alors je l’appelais autrement. Là, j’avais envie de l’appeler Ariel – surnom qui changeait selon mes humeurs. Ariel sonnait à la fois masculin mais surtout féminin, alors c’était parfait ! Surtout avec son air d’autant plus faible lorsqu’il entra dans l’eau. Est-ce car il est nu ou est-ce à cause de l’eau qu’il avait l’air plus faible ? Je ne saurais dire. Un effet d’optique, sûrement. En tous les cas, il commença par me savonner et me laver le corps. Il avait des petites mains. Presque des mains de femme… non, totalement des mains de femme. Malgré son statut d’esclave, ses mains étaient quand même relativement douces. Alors ce n’était pas désagréable de le sentir palper mes muscles, plus généralement mon corps, avec ses mains. Quelque fois je changeais de position pour lui permettre d’atteindre l’inatteignable. De petits changements, je n’allais pas lui faciliter la tâche non plus ! Et puis, cela me permit de me détendre un peu. Et donc de laisser mon esprit vagabonder… fermant les yeux d’aise.

I
l s’arrêta. Trop vite à mon gout. C’était déjà finit ? Un mélange de déception et d’irritation se peignit dans mon regard. Très explicite, même un idiot le verrait. Alors quand il me demanda si son travail était satisfaisant, mon expression faciale seule suffisait à lui répondre. Non. Enfin oui, mais non. Oui c’était satisfaisant… mais pas assez longtemps. Je pinçais les lèvres tout en toisant le midjin. Méchant ? Un peu. J’avais des phases comme ça, qui n’était pas forcément de la faute d’Ariel. Même si là… on peut dire que c’était un quart de sa faute, pour avoir terminer trop vite.

«
Non. » Réponse simple, courte, précise. A dire vrai, je pense qu’il n’était pas nécessaire que je le dise à voix haute, mais comme il avait posé une question… j’y répondais. De façon parfaitement agréable d’ailleurs. Puis, mon expression froide se réchauffa en quelques secondes. Arborant un sourire en coin, je saisis le poignet d’Ariel pour l’attirer contre moi… posant sa main à l’endroit qui mériterait sa plus grande attention. « Tu n’as pas assez insisté ici. » L’endroit en question avait déjà commencé à enfler de façon exponentiel. Fallait-il faire un dessin pour la suite des choses ? J’espérais que non. Ce n’était pas la première fois… j’osais espérer qu’Ariel saurait prendre les choses en main. Littéralement parlant. Quoiqu’avec autre chose… ne serait pas désagréable non plus. Mon autre main libre caressa doucement la joue du midjin tandis que mes lèvres approchèrent son oreille. « Sois mignon et j’en ferais autant… »

‹c› Vanka
avatar
Nombre de messages : 34
Rôle : Officieusement esclave, officiellement serviteur de Shay

Plus sur le personnage
Âge: 20-25 ans
Race: Midjin
Hier à 13:40
Persuadé d’avoir effectué un savonnage complet et agréable du corps de Shay, Tim n’en fut que plus surpris lorsqu’il vit le regard que lui lança ce dernier. Il pensait que son maître aurait apprécié cela, mais ce n’était apparemment pas le cas. Alors, même s’il ne comprenait pas vraiment la raison de cette irritation, puisqu’il pensait avoir été parfait (ou presque), notre jeune Midjin se mit à trembler. Même s’il savait que le régent n’était pas quelqu’un de violent en soi, il avait été tellement habitué, avant lui, à ce qu’on le batte lorsqu’il ne faisait pas ce qu’il fallait qu’il s’attendait toujours à cela. Et cette perspective le mettait la plupart du temps dans un état de peur assez important, ou quelque chose qui y ressemblait en tout cas. C’est pourquoi, en voyant le regard irrité de son maître, et en entendant sa réponse (qui n’était pas dite de manière agressive, pourtant), Tim ne put s’empêcher de trembler et de placer une main sur sa joue au cas où une gifle arrive…
Heureusement pour lui, ce ne fut pas vraiment le cas. En fait, ce fut plutôt le contraire. L’expression de Shay changea rapidement, pour laisser place à un petit sourire en coin, et il s’empara du poignet de notre jeune esclave de 20 ans. Ce dernier, qui commençait à bien connaître son propriétaire, comprit immédiatement où il voulait en venir et n’eut pas besoin de réfléchir longtemps pour savoir vers où sa main était dirigée. Ce n’était pas la première fois que cela arrivait, et puis, même si ça avait été le cas, le jeune Midjin avait engrangé assez "d’expérience" à ce niveau-là par le passé. A chaque fois, il s’était laissé faire sans rien dire, ni montrer s’il appréciait ou non, ne le sachant pas vraiment lui-même pour dire vrai… Et cette fois-ci n’échappa pas à la règle !

Tim, souhaitant à tout prix satisfaire son maître de la meilleure manière qui soit, commença donc à effectuer un mouvement de va-et-viens avec sa main, commençant tout d’abord assez lentement pour permettre au régent d’apprécier la chose. De son autre main, il caressa son corps de la manière la plus sensuelle qu’il le pouvait, insistant un peu plus lorsqu’il arrivait vers le bas du dos. Tout en faisant cela, il prit l’initiative de mordiller le lobe de l’oreille de son maître, se disant que cela rendrait la chose encore plus agréable que ça ne l’était déjà… Il s’appliquait dans sa tâche comme il ne s’était jamais appliqué auparavant, espérant que Shay apprécie la chose et le félicite. Non pas que le jeune Midjin cherche à ce qu’on le félicite, mais cela fait toujours plaisir lorsque le travail que l’on effectue est apprécié à sa juste valeur… Et Tim s’appliquait tellement dans ce qu’il faisait que cela devait forcément être apprécié…
Mais, à ses yeux, cela n’était pas encore suffisant. Son maître attendait forcément quelque chose de plus, si l’on se fiait aux rares fois où quelque chose de ce genre s’était produit entre eux. Alors, après plusieurs minutes, le jeune esclave fit part à son maître de son "idée" en lui chuchotant dans l’oreille, mais n’arrêtant pas ses vas-et-viens pour autant.

« Souhaitez-vous que j’utilise autre chose que ma main pour vous satisfaire ? »

La demande n’était pas très précise, mais elle était on ne peut plus claire, et il était certain que le régent de Topaze avait compris ce que Tim sous-entendait. A voir maintenant ce qu’il en penserait...
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

 :: Confrérie de Jade :: Province de Topaze :: Château
Sauter vers :