Comme un homme [PV Noah]

 :: Confrérie de Jade :: Province de Topaze
Emma
◊ Animateur ◊
Emma
Nombre de messages : 52
Rôle : Écuyer de Basch

Plus sur le personnage
Âge: Née en 1555 ~ 15 à 20 ans
Race: Démon de Jérianeth
Mar 20 Nov 2018, 21:53
Comme un hommeEmma & Noah

Cela faisait si peu de temps et pourtant, elle s'était habituée à lui. À sa petite présence humaine qui demande le respect, s'il avait été un démon il aurait peut-être pu devenir un dominant, mais il ne fallait pas rêver, il restait un humain. Un humain à qui elle devait obéir, de temps à autre. Comme lorsqu'il lui demandait de rester sagement de rester à l'auberge le temps qu'il fasse une course rapide. S'attendait-il réellement à ce qu'elle reste là sans rien faire ? Probablement pas. Peut-être espérait-il qu'elle soit rentrée lorsqu'il rentrerait lui-même et fermerait les yeux sur son inconduite ? Enfin, elle l'espérait, parce qu'elle avait déjà pris la fuite par la fenêtre.

Elle n'avait que trop peu voyager dans sa vie et l'intérieur d'une auberge, aussi soigné soit-elle, ne lui apportait aucun réconfort. Emma voulait voir des paysages, sentir la rosée sur les feuilles encore humides au matin, mettre son museau entre deux pierres pour y découvrir une senteur encore jusque la inconnue. Tout ce qu'elle sentait dans cette chambre était le renfermé et l'odeur encore trop présente de son ancien occupant. Ancien occupant qui ferait bien d'apprendre qu'un bain n'est pas que pour faire jolie. Une odeur pouvait l'agresser assez sévèrement pour changer son humeur et elle ne supporterait pour rien au monde une odeur désagréable si elle pouvait l'éviter. Déjà qu'elle allait devoir dormir dans cette chambre, juste l'idée lui retournait l'estomac.

En quelques minutes, elle s'était déjà bien éloigné, assez pour sentir l'air frais de la campagne envahir ses narines et lui arracher un maigre sourire. Sourire qui disparut rapidement en voyant un homme assez bien musclé lui passer juste devant. Un peu plus et son épaule l'aurait heurté. Si le pauvre idiot avait osé, elle l'aurait fait supplier de l'épargner. Malgré sa cohabitation maintenant permanente, trop permanente, avec son maître, elle avait encore beaucoup de difficultés à accepter que des êtres vivants soient aussi proches d'elle au quotidien. Plissant le nez, elle échangea un regard avec l'homme plutôt froid alors que celui-ci l'observait avec un regard rempli de mépris, mais aussi de retenu.

- Retire toi du chemin gamine.

Elle arqua un sourcil en voyant ce qu'il transportait. Il portait un assez gros tronc d'arbre sur l'épaule. Un arbre fraîchement coupé. Elle laissa échapper un soupir de curiosité et faisant volte-face, elle prit la direction contraire du travailleur pour retrouver le campement de bûcherons en lisière de la forêt. Ce n'est pas comme s'ils étaient difficiles à trouver avec tout le raffut qu'ils faisaient. Elle entra dans le campement avec autant d'aise et de confort qu'une princesse qui entre dans son palais. Pas besoin de dire que si elle n'avait pas porté des vêtements abordant la Confrérie, on aurait eu tôt fait de l'expédier hors d'ici à grand coup de pied.

Emma monta sur une pile de tronc qui attendait sagement leur transport pour observer ce spectacle de plus haut. Ignorant le manque de stabilité de son perchoir, elle mit une main devant son visage pour déjouer le soleil qui lui transperçait les yeux. Sa présence commença à stresser de plus en plus d'hommes. Un seul faux mouvement et elle pourrait bien créer une débandade de troncs d'arbres, tous plus lourd les un que les autres, qui pourraient abîmer de la marchandise et blesser des gens.

©️ YOU_COMPLETE_MESS
Noah
Nombre de messages : 101

Plus sur le personnage
Âge: 17-22 ans (L1)
Race: Humaine
Mer 21 Nov 2018, 21:19
Vous êtes-vous déjà demandé qu'est-ce qui étais la routine quotidienne d'un chevalier? Pour Noah, c'était tout ce qu'il y avait de plus... mmmh... pouvons-nous dire ennuyant? Non, pas vraiment. Elle aimait ce calme et cette discipline. Cela lui permettait d'occuper son esprit perturbé. Alors, elle exécutait pratiquement tous les jours, une routine plus ou moins semblable. En vous épargnant les détails répétitifs, venant tout de suite à cette petite différence qui allait changer la routine quotidienne de sa journée. La chevalière était présentement en train de faire un tour en ville. Une visite routinière qu'elle effectuait de temps à autre autant avec que sans son écuyère. Les raisons étaient plutôt simples. La première était par simple parure. Voir qu'un chevalier veillait non seulement sur le château, mais sur les villages rapprocher apportait une certaine sécuritée au peuple. Topaze avait beau être éloignée des lignes de front, le royaume n'était tout de même pas le plus reculer de la confrérie. Bien sûr, il y avait aussi les autres problèmes qu'il fallait surveiller, comme les bandits en tout genre, pour être bref. Cette fois-ci, la jeune femme était seule. Elle avait laissé son écuyère au château, lui laissant à un exercice que la chevalière était pratiquement sûre qu'elle n'aurait même pas réussi à son retour. Plutôt méchant de pensée cela de son écuyer non? Non, elle était simplement réaliste. L'écuyère avait un grave problème que la chevalière essayait de sont mieux d'éliminer ou au moins de lui permettre de mieux contrôler. Et ce, depuis que Kelly-Anne avait été attribué à Noah. Mais bon, ça c'est une histoire qu'on va garder pour une autre fois.

Ainsi donc la chevalière était en train de se promener (oui, oui, nous nous répétons un peu). Elle veillait du haut de sa monture à ce que tout allait bien en ville. Sondant parfois les environs pour essayer de détecter une anomalie, la jeune fille fit surprendre par une présence qu'elle n'attendait définitivement pas. Il s'agissait d'un frère d'arme qui avait été adoubé avec elle. La cadette de l'ordre de Jade ne le connaissait pas tant que cela, mais sa simple présence était suffisante pour attirer sa curiosité. De son côté, Noah était certaine de ne pas avoir reçu de missive indiquant son arriver, ou son passage, dans les territoires de Topaze. Peut-être que son autre frère d'arme, le chevalier Victor qui habitait aussi à Topaze avait eu plus de détails. Mais dans tous les cas elle n'avait jamais eu d'information. Noah dirigea donc son cheval en direction des auberges où lui et une autre présence qu'elle ne connaissait pas semblait se diriger. Le fait que les deux soient constamment côte à côte attisa davantage sa curiosité. Jahen savait que le chevalier en question n'avait pas eu d'écuyer lors des adoubements. Elle doutait donc fortement que la personne qui l'accompagnait en soi un. Peut-être une personne qu'il avait rencontré en chemin? Cela était fort possible. Bon, elle serait au courant de tout lorsqu'elle arriverait à destination d'une façon ou d'un autre.

Mais les choses se compliquèrent un petit peu. Ou plutôt, la curiosité poussa Noah à s'arrêter en chemin. Son frère d'arme semblait avoir quitté la taverne pour se diriger vers le marché. Tant qu'à l'autre présence, celle-ci fut un peu plus discrète dans son départ et était sortie d'une façon peu conventionnel. Ah? Ça c'était plutôt étrange. Est-ce que cette personne avait quelque chose à cacher au chevalier? Possiblement, sinon elle n'aurait pas attendu que ce dernier parte pour quitter par l'arrière du bâtiment. Noah fit reprendre la marche à son compagnon a quatre pattes, détournant ce dernier pour qu'il marche parallèle à l'autre présence qui semblait quitter le village pour se diriger vers les chemins. Finalement, cette mystérieuse personne termina sa promenade dans un campement de travailleur non loin du village. Cela tombait bien, puisqu'elle avait l'intention de faire un passage éclaire à son retour. Oh bien sûr elle savait que son passage serait mal vu étant donné qu'elle était une femme.

Noah arriva donc à son tour dans le campement. Elle voyait déjà la tension dans le groupe qui essayait de faire leur mieux pour ne pas s'occuper des deux femmes. Ce qui n'étonna pas Noah, surtout lorsqu'elle se tourna vers la présence qu'elle avait sentie plus haut, surveillant avec un certain intérêt les activités du campement. Si la chevalière approuvait la curiosité, l'endroit que cette nouvelle tête au costume d'écuyer n'avait pas vraiment choisi la meilleure place. Son regard croisa le sien un moment. Noah de son côté semblait toujours aussi froide, renfermé. Mais aussi intrigué par la présence de l'écuyère. Celle-ci semblait plutôt vieille à première vu. Peut-être, une année plus jeune qu'elle, deux? On pouvait même croire qu'elle avait le même âge que la chevalière. C'était plutôt ironique dans un sens. Les deux femmes étaient plutôt minces, l'écuyère aux yeux rougeoyant comme la braise était plus grande que la chevalière aux yeux dorées. Et les deux portaient une crinière blanche descendant plus bas que les épaules. La chevalière l'ignora un moment pour accoster le travailleur le plus près.


''Où chef chantier?''

Demanda la chevalière d'un ton plus calme dont elle n'avait pas  l'habitude d'utiliser. L'homme pointa alors un autre homme qui se dirigea en leur direction, l'air contrarier.

''Content que vous soyez venu chercher votre écuyère chevalier. À jouer comme ça avec le bois elle pourrait causer un accident et ça rend les hommes nerveux.''

Il était clair à ses paroles qu'il s'attendait à ce qu'elles partent au plus vite.

''Pas écuyer. Mais occuper elle. Savoir avant, avoir coupé région est lac Ensemencer?''

À voir l'air consterner qu'il avait cela ne devait pas être le cas.

''Non m'dame. Les hommes travaillent du mieux qu'ils peuvent.''

La chevalière secoua négativement de la tête tout en laissant échapper un bref sourire.

''Pas presser. Envoyer moi message. Avoir besoin bois If pour arc.''


L'homme sembla soulagé de ce retournement de situation. Il s'était surement inquiété que la chevalière était messagère de mauvais augure. Après les salutations d'usage Noah se tourna vers la jeune ville et se dirigea vers elle.

''Suivre, pas être ici. Lieu travail, femme mal vu.''

Dit la chevalière d'un ton neutre non sans surveiller que la descente de la jeune fille ne soit pas sans catastrophe avant qu'elles se dirigent en dehors du campement. Mauvaise habitude qu'elle avait pris avec sa propre écuyère pour lequel elle devait prévenir deux fois plutôt qu'une. La chevalière débarqua de son cheval pour s'assurer que son destrier n'avance pas trop vite pour l'écuyère. Cela lui permettait aussi d'avoir un peu de temps avant qu'elles retournent en ville rejoindre ce qu'elle pensait désormais être son maître. Alors qu'elle marchait, la chevalière se tourna vers celle-ci, toujours avec son air inexpressif et sa voix neutre.

''Chevalier Noah. Jamais vu toi attribution. Écuyer Basch? Nom?''

De simple questions qu'elle ne voyait pas la jeune fille ne pas répondre. Mais on ne savait jamais. Peut-être est-ce qu'elle possédait des habits d'écuyer justement pour ce faire passer comme tel. Il fallait dire que Noah avait toujours été méfiante de nature, c'était pourquoi elle observait aussi le langage non verbal de l'écuyère. Après tout, parfois le corps parlait plus que la bouche.
Emma
◊ Animateur ◊
Emma
Nombre de messages : 52
Rôle : Écuyer de Basch

Plus sur le personnage
Âge: Née en 1555 ~ 15 à 20 ans
Race: Démon de Jérianeth
Dim 25 Nov 2018, 09:30
Comme un hommeEmma & Noah

Une chevalière ? Et puis quoi encore … Elle aurait préféré que ce soit Basch qui vienne la chercher. Emma ne faisait rien de mal ici, mais à voir les regards qu'on lui lançait, on ne la voulait pas ici. Cela lui donnait encore plus l'envie de rester ! Regarder autour pour apprendre des choses ne constituaient rien de mal. Par contre, en voyant la chevalière parler à ce qui devait être l'homme ne charge de la situation ici, rien qu'à voir comment il bombait le torse devant les autres et se pavanait de droite à gauche en jugeant tout ce qui se passait. Ce genre de comportement n'impressionne pas du tout la jeune démone. Il pouvait gonfler autant qu'il voulait, ce n'était pas les muscle qui comptait lors d'une prise de décision, mais le cerveau. Pour le moment, il en avait eu assez pour ne pas venir s'adresser à la démone en lui demandant de partir. Sans la présence de son maitre, ses réponses pouvaient parfois être plus qu'explosive.

Elle aurait dû sonder la chevalière, mais elle se doutait que celle-ci allait sentir son intrusion. Son maitre travaillait beaucoup avec elle ce genre d'intrusion sans laisser de trace, mais ce n'était pas encore au point … Si elle tentait le coup et que la nouvelle arrivante détectait sa présence, elle pourrait avoir de gros problèmes. Déjà qu'elle était sortie par la fenêtre, pas question d'avoir d'autres fautes sur le dos lorsqu'elle rentrerait, accompagné. Elle grinça des dents. Cette chevalière allait lui attirer des problèmes. La regardant du haut de son perchoir lorsqu'elle lui demanda de descendre, elle eut l'envie pendant quelques secondes de donner un coup de pied à un tronc pour que la structure menace la chevalière. Seulement quelques secondes. Cette pensée était gardée pour elle, puisqu'elle avait fermé son esprit dès qu'elle avait senti l'arrivée d'une personne possédant des pouvoirs. Rien ne la rendrait plus furieuse qu'une chevalière qui se met à fouiller dans son esprit.

Elle descendit de la structure en sautant de tronc en tronc pour finir au sol. Sa confiance et son arrogance débordait et transpirait dans ses mouvements et elle leva son regard glacé sur la chevalière. Elle arqua un sourcil en observant les traits de la jeune femme. Elle avait quel âge pour prétendre être chevalière ? Probablement pas vraiment plus vieille qu'elle. Descendant ensuite les yeux sur sa monture, elle la fixa quelques secondes, assez pour transmettre son énergie de prédation à l'animal. Une partie d'elle-même étant un loup, l'animal n'en serait pas du tout rassurer, mais elle essaya de ne pas trop mettre l'accent sur sa confrontation. Se serait dommage que la chevalière tombe de sa monture. Très dommage.

Comme si elle lisait dans son esprit, ce qui ne pouvait vraiment pas être le cas, celle-ci descendit de sa monture pour marcher à côté d'elle, en sortant du campement. Elle lança plusieurs regards remplis de colère autour d'elle en visant les travailleurs. Malgré la phrase incomplète de la chevalière, elle avait compris que les femmes étaient mal vues sur le lieu de travail et juste pour ça, elle avait envie de les mettre à genou, tous un à un pour leur montrer ce qu'une femme pouvait faire. Heureusement pour eux, ils avaient la bonne idée de rester en silence sous sa présence. Lorsque la chevalière s’adressa à nouveau à elle, elle tourna les yeux pour la fixer en marchant. Savait-elle seulement faire des phrases complètes ? C’était quoi son problème ?

- Oui moi écuyer Basch. Ça t’arrive de faire des phrases complètes de temps en temps ?

Elle avait beaucoup de cran pour s’adresser à un autre chevalier de cette façon, mais pour elle, la question restait légitime. Qu’est qui pouvait pousser quelqu’un à parler par segment de la sorte ? Le seul problème est qu’elle lançait cette question avec beaucoup d’arrogance et de jugement. Peut-être que si elle l’avait posé avec un ton différent, elle n’aurait pas eu l’air si hautaine, mais elle ne s’en rendait pas totalement compte. Emma ne voulait pas être méchante ou bien gentille, les mots quittaient ses pensées exactement de la manière qu’il s’était formé, sans aucun filtre ni retenu. Cela allait lui attirer des problèmes un jour, mais elle semblait capable de les encaisser.

- Je n’étais pas au attribution, je suis arrivé un mois après. Je m’appelle Emma.

La jeune écuyère devait avoir présenté des aptitudes magiques impressionnantes pour qu'on accepte de trépasser le règlement et lui attribuer un maitre malgré le dépassement de la date de l'attribution et vu son comportement dans les dernières minutes, elle n'en semblait pas digne du tout. À moins que ce soit Basch qui fasse mal son travail de maitre ? Jamais personne n'aurait dit qu'il était facile d'entraîner un démon, peut-être que le jeune chevalier se voyait donner une tâche trop immense pour ses capacités ? La chevalière pouvait le voir de plusieurs façons, mais une chose est sûre, elle n'avait pas une écuyère modèle qui marchait à ses côtés. Elle marchait comme si tout le chemin lui appartenait, les mains dans le dos.

- Tu n’es pas un peu jeune pour être chevalière ?

Elle la jugea rapidement des yeux, pour le moment elle n’avait rien fait pour gagner le respect de la démone et cela se sentait dans ses paroles, entre ça ou parler à une roche, c’était le même ton de voix et les mêmes grands yeux enflammés. Impossible de dire si elle allait rire ou la tuer à la prochaine parole.

©️ YOU_COMPLETE_MESS
Noah
Nombre de messages : 101

Plus sur le personnage
Âge: 17-22 ans (L1)
Race: Humaine
Dim 25 Nov 2018, 22:05
De la colère... c'était plutôt inquiétant. Comment est-ce que Noah pouvait le savoir? Il suffisait de voir le regard que portait la démone autour d'elle pour la comprendre. Son regard, ses airs, elle était si expressive. Si les deux femmes aux cheveux blancs semblaient avoir quelques similarités physiques, ils étaient clairs que leurs caractères étaient fort différent. Et Noah avait pu goûté à cette différence dès les premières paroles de la cadette. Une surprise, qui n'allait pas dans le bon sens du terme. Sa remarque était franche, directe, insultante même. Ce n'était pas l'envie qui lui manquait de lui foutre une baffe... enfin, si cela aurait été son genre. Non, Noah était plutôt intérieurement blessé, insulté au plus profond d'elle-même. La chevalière ne pouvait même plus parler comme elle voulait? Elle était si dure à comprendre? Certe on pouvait attendre la perfection d'un chevalier. À ses yeux cependant, la perfection n'existait pas. Et dans ce royaume, on ne cessait de lui rappeler simplement parce qu'elle était une femme. Maintenant c'était les écuyers qui se mettaient sur son cas? Mais quelle monde cruelle était-ce? Devait-elle répondre? L'envoyer balader? Pour le moment elle ne savait pas, mais il fallait qu'elle étouffe son coeur meurtri avant de partir à pleurer. Bon, bon, Jehan n'en était peut-être pas rendu-là. Et heureusement, sinon elle n'aurait pu la darder d'un regard noir et meurtrier dont elle savait si bien afficher à son visage.

Heureusement, l'écuyer avait au moins répondu à sa question, d'une façon tout à fait normal? Peut-être, peut-être pas. Mais au moins la réponse d'Emma, comme elle s'appelait, lui fit comprendre que cela ne faisait que peu de temps qu'elle était arrivée. De plus, celle-ci n'avait eu aucun enseignement en tant qu'élève, sinon elle l'aurait déjà vu. Hors donc ses talents ne devaient pas être à sous-estimer. Les règles d'étiquettes et de respects par exemple... la démone ne devait certainement pas en avoir eu. Par Parandar pourquoi est-ce qu'elle ne cessait de rencontrer des personnes qui avaient l'égos plus gros que le royaume dans lequel ils vivaient. Bon d'accord, elle allait peut-être loin avec Shay vu qu'elle le connaissait à peine et il semblait être quand même terre à terre. Xiufei, son maître, c'était confirmé depuis longtemps vu le temps qu'elle avait passé avec lui. Et Emma? Seulement, la voir ce pavaner on pouvait sentir sa sur-confiance et sa fierté. Sans compter les quelques paroles qu'elle avait prononcée jusqu'ici était suffisante pour faire savoir qu'elle prenait les gens de haut.

Mais ce n'était pas tout... Oh non, la petite écuyère arrogante n'allait bien sûr, pas en rester là. Il fallait maintenant qu'elle s'attaque au statu de chevalier de Noah. Certe, leur âge ne différait pas tant que cela, mais Jehan avait travaillée fort pour son titre. Qu'elle le mérite ou non, ce n'était pas à elle de voir. C'était au Taishou et Fuku-Taishou de s'occuper de ce genre de décision. Tant qu'à ce que pensait la chevalière de son propre statu? Bien...


''Jeune? Oui. Manqué expérience, manqué connaissance. Pas douter enseignement. Décision finale Taishou, Fuku-Taishou. Pas mienne. Connaître valeur, faire possible. Améliorer, toujours.''

Voilà une réponse humble de sa part. Une réponse qui ne viendrait certainement pas à l'esprit de l'écuyère. Mais peut-être est-ce qu'elle finirait par comprendre un jour que les gens n'étaient pas tous comme elle. Néanmoins, l'effet provocatrice des paroles de la jeune fille et cette manière qu'elle avait de juger les gens avaient suffisamment déstabilisé la jeune chevalière pour qu'elle sente le besoin de rajouter quelque chose. C'était enfantin de la part de Noah. Elle en avait parfaitement conscience. Mais l'ancienne élève d'Irianeth assumait très bien qu'il y avait des moments où elle pouvait déborder. Tant et aussi longtemps qu'elle savait quand s'arrêter.

''Avoir besoin preuve?''

C'était aussi une façon de voir a quel point la jeune démone avait le sang chaud où est-ce qu'elle était plus du genre princesse à avoir une tête plus grande que les épaules mais s'éclipser lorsque le danger se montrait devant elle. Une autre possibilité était qu'elle ne mordrait pas à l'hameçon, mais trouverait une manière de retourner la situation en lui proposant une autre façon de se prouver. Si elle choisissait cette dernière option, Noah saurait au moins qu'elle avait une tête sur les épaules et voyait autre chose que la supériorité physique comme fin de domination. Noah ne savait pas ce qu'elle choisirait. La chevalière ne connaissait pas assez bien les communautées raciales pour avoir une bonne idée de leur réaction. Même si elle avait une idée que les démons aimaient jouer avec le feu et était un tantinet hautain par moment. Étant jeune, peut-être que ces pulsions étaient davantage prononcé. Dans tous les cas elle allait le voir bien assez tôt. Sinon... elle ne devait pas oublier la première réplique que la jeune femme lui avait balancé d'une façon grotesque au tout début. Ça non plus, elle devait y répondre.

''Ruop not forintionma ej sius blecapa ed malmentnor lerpar snad timentpraque tetou sel gueslan.'' (Trad: Pour ton information je suis capable de parler normalement dans pratiquement toutes les langues)

Lui lança-t-elle d'une voix parfaitement bien structurer et dans le langage natal de la démone. Elle espérait du moins que celle-ci savait le parler. Noah n'avait aucune idée de son éducation. Peut-être qu'elle était orpheline depuis la naissance, peut-être avait-elle vécu toute sa jeunesse avec une meute. Dans tous les cas, il ne lui suffisait que de lire sa réaction, si elle en démontrait suffisamment, pour voir si elle avait compris.

''Aime pas parler. Trauma, jeunesse.''

Décida néanmoins de rajouter la jeune fille. Ce n'était certe pas la meilleure explication, mais Emma devra s'en contenter puisque Jehan n'avait absolument aucune envie de lui expliquer davantage. La chevalière de toute façon n'avait aucune obligation envers la cadette. Cependant, cela ne l'empêchait pas de son côté, être curieuse sur certain sujet. Peut-être est-ce que l'écuyère se fermerait comme une huître elle aussi ou peut-être au contraire est-ce qu'elle avait une bouche aussi grande que son égo? 

''Curieuse. Pourquoi entrer ordre? Quoi accomplire?''

C'était tout de même une question légitime. Quoique la chevalière voulait plus savoir pourquoi elle était arrivée maintenant, plutôt que lorsqu'elle était plus jeune. Peut-être qu'il était un peu trop tôt pour poser des questions un peu plus indiscrète. Il fallait dire que leur discussion pour le moment n'allait pas fortement bien. Est-ce que la suite de la discussion allait améliorer leur relation? Ou au contraire la première impression fait, le reste n'allait être que chaotique?
Emma
◊ Animateur ◊
Emma
Nombre de messages : 52
Rôle : Écuyer de Basch

Plus sur le personnage
Âge: Née en 1555 ~ 15 à 20 ans
Race: Démon de Jérianeth
Dim 09 Déc 2018, 10:41
Comme un hommeEmma & Noah

Elle n'essaya pas vraiment de se défendre des suppositions qu'Emma lui avait lancé. La jeune chevalière aurait bien pu se défendre en disant qu'elle paraissait plus jeune que son âge, mais en plus elle en rajoutait en disant qu'elle manquait d'expérience, mais qu'elle se fiait aux décisions que ses supérieurs avaient prises. Enfin, c'était peut-être aussi complètement autre chose qu'elle avait voulu exprimer, mais en disant seulement la moitié des mots, il ne faudrait pas s'offusquer qu'on la comprenne de moitié. La jeune démone était loin d'être impressionné par une Chevalière qui disait elle-même manqué d'expériences et de connaissances. Si tel était le cas, elle ne valait pas mieux qu'elle. Emma se l'avouait, elle manquait d'expérience pour devenir chevalière et ne voyait pas le point de le devenir si elle en manquait encore, c'est pourquoi il étudiait auprès d'un maître meilleur qu'eux. Peut-être la jeune femme devrait en faire de même au lieu de se fier aux jugements des autres.

Lorsque la chevalière lui demanda si elle avait besoin de preuves, la démone la jugea du regard. Il y avait un certain désintéressement vis-à -vis ce qu'elle pourrait lui apprendre. Elle ne voyait pas le besoin de confronter quelqu'un du même rang qu'elle dans une situation pareille et elle voyait clair dans son petit jeu. Elle savait très bien qu'elle n'était pas supposé se battre sans son maître, la jeune écuyère pourrait prendre de mauvais plis et décevoir son maître. Elle en avait assez fait aujourd'hui, une goutte de trop et il allait se fâcher contre elle. Elle n'avait pas peur de sa colère, mais il valait mieux ne pas lui donner l'occasion d'exprimer son mécontentement. Elle retourna son regard vers l'avant pour ne pas lui porter plus d'attention que présentement.

- Non, ce ne sera pas nécessaire, j’ai déjà mes propres preuves.

Difficile de comprendre de quelles preuves elle parlait, elle était peut-être la seule à le comprendre en fait, puisque la chevalière n'avait rien prouvé du tout, mais juste par ses paroles, la jeune Emma avait assez de preuves pour ce faire son opinion. Elle se retourna vivement lorsqu'elle parla une langue qui résonnait dans son esprit et laissa échapper une réaction de surprise, qu'elle remballa aussitôt. Elle ne devait pas laisser savoir aux autres qu'elle connaissait bien cette langue. Emma avait affirmé être orpheline et vivre dans les bois, il n'y avait aucune chance qu'elle connaisse cette langue. Le seul fait de penser que la chevalière gagnait ça sur elle la fit bouillir de l'intérieur. De quoi bien rigoler avec ça. Un démone si fière de l'être et incapable de parler leur langue. Pire encore, si elle lui proposait de l'apprendre … Emma allait tout faire pour ne pas rester trop longtemps sur ce bout de conversation, autant pour lui couper l'herbe sous le pied si elle désirait la narguer avec ça, autant pour éviter qu'elle s'entremêle dans ses mensonges.

- Si en plus de peu parler, tu te mets à parler n’importe comment, il est certain qu’on arrivera pas à se comprendre.

Voilà, c’était clair ainsi et en plus la chevalière changea elle-même de sujet rapidement. Parfait. Tournant encore légèrement la tête pour l’écouter, elle acquiesça du regard. Oh, elle ne voulait pas savoir le comment du pourquoi, à vrai dire, ça n’avait aucune importance parce que cela ne la concernait en rien, mais bizarrement pour une adolescente aussi insolente depuis le début, elle n’avait pas pris cette occasion pour se moquer une autre fois. Il semblerait qu’en fait, elle avait simplement voulu savoir pourquoi la chevalière parlait ainsi, même si sa manière de le demander laissait vraiment à désirer. Tout le monde pouvait avoir des évènements marquants dans leur vie et il ne revenait pas à elle de les juger, enfin pas à voix haute.

- Préfères-tu parler télépathiquement ?

Si la réponse était positive venant de la chevalière, Emma continua la conversation de cette manière, sinon, elle parlait normalement, après tout elle venait de lui poser une question. Même si elle n'aimait pas parler, elle continuait la conversation avec elle. Faisait-elle un effort pour elle ? Elle ne voyait pas pourquoi. Peut-être qu'elle connaissait Basch plus personnellement et cherchait à juger l'écuyère qu'il entraînait ? Elle fronça légèrement des sourcils à la pensée qu'on pourrait reprocher quelque chose à son maitre à cause de son comportement. Au moins, il était certain qu'elle n'était pas une supérieur à Basch, seulement une « égal » avec son titre. Encore une fois, elle devait mentir. Impossible de dire la vrai raison de sa venue dans l'ordre. Ce n'était pas son choix à elle de s'intégrer parmi les humains, mais pas question de désobéir à un ordre direct. Emma allait suivre son rôle. Pour éviter de se mêler dans un tissu de mensonge, elle dévia ses mots pour dire la vérité sans tout dévoiler. Le mieux était de rester vague, après tout il pouvait y avoir plusieurs raisons pour rejoindre la Confrérie.

- Je suis venu pour faire une différence. Je veux chasser les envahisseurs de nos terres et redonner la gloire d’antan à notre continent. Reprendre ce qu’on nous a volé il y a bien des années.

Par le nous, elle n’entendait pas le continent, mais difficile pour la chevalière de voir la différence. Tout ce qu’elle avait dit était effectivement la vérité, mais elle ne parlait pas de continent volé, mais bien d’un trône volé. D’une lignée si ancienne qu’on ne devait même plus se souvenir de son nom. C’était beaucoup sur ses jeunes épaules, mais on l’avait bercé toute sa vie avec ce genre de discours et d’espoir, assez longtemps pour qu’elle se croit capable de tout faire avec une arrogance digne de ses prédécesseurs.

- Et toi, si tu devais le résumer ? Vu ton jeune âge, cela fait déjà un bon moment.

©️ YOU_COMPLETE_MESS
Noah
Nombre de messages : 101

Plus sur le personnage
Âge: 17-22 ans (L1)
Race: Humaine
Dim 09 Déc 2018, 14:27
A-t-il déjà été dit que la chevalière se sentait largement jugé? Oui, oui, fort probablement. Le sentiment d'orgueil qui en découlait était toujours piqué au vif à chaque fois que le regard jugeur de la démone se posait sur elle. Une fois de plus, elle la jugea dans son humilité. Peut-être est-ce que Jehan n'aurait pas dû être aussi descriptive à son égard. Pourtant, elle assumait ce qu'elle était. Comparé au vétéran de la chevalerie elle ne savait pas grand -chose. Noah n'avait jamais vécu de guerre, n'avait jamais eu à voir des quantités effroyables de proche mourir. Elle en connaissait aussi peu sur la gérance d'une troupe et pour le moment n'avait jamais eu à le faire. On ne pouvait pas dire qu'elle ne connaissait pas la matière. C'était le côté pratique qui lui manquait. Le fait de vivre dans un royaume patriarcat ne l'aidait pas vraiment non plus. D'un autre côté il était vrai qu'elle faisait de son mieux. Ses talents se développaient chaque jour et elle avait bien apprise le côté technique de son travail. En toute réponse au défi que la chevalière avait lancée, la démone sembla s'en désintéressé tout simplement. Lui indiquant (toujours en la jugeant) qu'elle avait assez de preuve selon elle. Ce qui, encore une, fois piquait la chevalière dans l'orgueil même si elle ne le démontra pas physiquement. La jeune femme aux yeux dorées avait maintenant une soudaine envie de se prouver. Enfin bref, ce n'était certainement pas la meilleure chose, ni même la plus mature. Il serait sage de sa part de ne pas continuer ce petit jeu inutile. Emma comprendra bien par elle-même que Noah valait plus que la première impression, même si cela lui prenait du temps.

Alors que Noah répondait à la première question de l'écuyère, cette dernière laissa échapper une réaction qui ne passa définitivement pas inaperçu. Bien que brève, la vitesse de la réaction, l'effet de surprise et le self-contrôle repris un peu trop rapidement au goût de la chevalière donna la puce à l'oreille de l'observatrice. Mais était-ce parce que l'écuyère avait été surprise de la voir parlée plus de trois mots dans une langue étrangère? Ou était-ce vraiment parce qu'elle avait reconnu le langage utilisé? Ce qui fut encore plus suspect fut la réplique de l'écuyère suite à cette réaction. Ouais... ne pas comprendre... Cette fois-ci l'aîné avait un fort doute à ce sujet. Mais elle ne poussa pas le questionnement plus profondément. Du moins pas tout de suite. Plutôt, elle continua sur la raison de son manque d'élocution et fut surprise de voir que cette dernière, pour une fois, ne sembla pas la juger sur ce point? Comme quoi il ne fallait pas se fier aux apparences. Était-ce bon signe? Un peu trop tôt pour ce faire une idée. Emma proposa donc de continuer la discussion par télépathie, ce que Noah refusa d'un signe de tête rapidement. Par voie vocal ou par voie télépathique restait du même pour elle. Au contraire de son écuyère qui semblait incapable de prononcer un mot vocalement à moins d'y être contraire par surprise, Noah était tout aussi incapable d'allonger ses phrases peu importe la façon à moins d'y être forcé pour ce faire comprendre.

Noah avait donc continuée sur sa question au sujet de la raison du pourquoi elle était venue dans l'ordre. La chevalière lui lança un regard curieux lorsque celle-ci sortie sa réponse. Leur gloire d'antan? Lorsque le continent leur appartenait. Cette gloire datait de plus d'une centaine d'année. Il y avait des générations de cela. Jehan savait très bien que le but de la confrérie était de tout reconquérir et de devenir maître d'Enkidiev. C'était donc une raison logique. Peut-être était-ce parce que la raison de l'humaine manquait autant de grandeur qu'elle se questionna sur la légitimité de ce fait. Bon, ce n'était pas vraiment à elle de douter des raisons de la jeune démone. Après tout il s'agissait simplement de curiosité. Parlant de ce point, l'écuyère lui retourna curieusement la question. Pendant un moment, cette dernière prie un air pensif avant afin de formuler le plus clairement possible sa réponse.


''Protéger peuple. Pas vouloir subir moi vécu. ''

Donc ouais, la réponse n'était peut-être pas aussi descriptive qu'elle l'aurait voulu, ni aussi grandiose que ce qu'on s'attendait d'un chevalier de Jade. Mais la nobilité de sa raison était là. Et puis, Noah était avant tout quelqu'un de suffisamment réaliste et terre-à-terre pour ne pas monter sur de grands chevaux. Elle ne croyait pas que la reconquête du monde se ferait dans leur génération. Peut-être est-ce qu'Emma elle le verrait, puisque le sang des démons coulaient dans ses veines. Mais pour une humaine, Jehan était mieux de garder un but plus axé sur son espérance de vie que sur des idées farfelus. De toute façon, ses vrais plans n'avaient absolument rien avoir avec quelconque faction. Son but était et restera toujours la vengeance. Mais ça, ce n'était pas quelque chose qu'elle désirait faire savoir.

''D'où venir? Qui apprendre matière test élève? Ou Basch apprendre tout?''

D'autre questions simplement lancé par pure curiosité. Il était normal pour la chevalière de savoir à qui elle avait affaire. Après tout dans quelques années, celle-ci deviendrait son égal. Noah préférait, au moins avoir un minimum de connaissance sur celle-ci si elle devait avoir à faire une mission plutôt qu'avoir à faire avec une parfaite inconnue. Plutôt ironique venant de la part de quelqu'un qui n'aimait pas vraiment échanger avec les autres non? D'un côté, c'était une des raisons pour lesquelles elle manquait de connaissance. Ayant toujours été renfermé sur elle-même, Noah n'avait jamais vraiment pris le temps d'apprendre à connaitre ses frères et ses soeurs d'armes. Dayle lui avait ouvert un peu les yeux à ce sujet. Un peu tard devait-elle avouer, mais au moins maintenant la chevalière se forçait peu à peu à s'ouvrir et s'intéresser aux autres.
Emma
◊ Animateur ◊
Emma
Nombre de messages : 52
Rôle : Écuyer de Basch

Plus sur le personnage
Âge: Née en 1555 ~ 15 à 20 ans
Race: Démon de Jérianeth
Ven 28 Déc 2018, 10:14
Comme un hommeEmma & Noah

La jeune démone ne pouvait pas jeter de pierres à Noah pour sa réponse. Même si ceux-ci étaient un peuple d’humain, vouloir les protéger relevait d’un grand courage et d’une lucidité. C’était le rôle des plus valeureux et des plus braves de protéger ceux qui ne pouvaient pas l’être. Emma avait cette envie insatisfaisable de vouloir dominer tous les gens au alentour d’elle, jusqu’à ȩtre certaine de sa position, mais une fois cette tâche accomplie, elle savait les responsabilités qui en découlent. Vouloir être au-dessus de tous signifiait aussi être en devoir de les protéger. Pas les humains, pas questions. Eux qu’ils se débrouillent entre humain, mais cela ne l’empêchait pas d’admirer que Noah comprenne se principe que beaucoup de noblesses semblaient complètement ignorer. La place d’un chef n’est pas sur un trône, mais sur un champs de bataille.

Même si elle pensait positivement sur les dernières paroles de la chevalière, elle ne lui en ferait pas mention. Après tout, si elle espérait que les gens la félicitent pour ses choix, alors elle ne le faisait pas pour la bonne raisons. Elle ne devrait pas espérer que l’écuyère qu’elle venait tout juste de rencontrer soit éblouie de ses réponses. Les seules paroles dignes d’admiration étaient celles de son maître. Elle ne pouvait pas se permettre d’avoir plusieurs idoles, cela ne faisait que mélanger un élève. Durant les dernières semaines, elle avait constaté à quel point les entraînements diffèrent d’un maître à l’autre. Si elle se mettait à tous les écouter, elle finirait par avoir des avis contraires, des opinions contraires. Elle préférait seulement écouter pour le moment, comme la chevalière en avait fait pour ses paroles un peu plus tôt.

La fin de sa phrase suggérait aussi une certaine souffrance. Il ne serait pas surprenant que la jeune chevalière soit née dans une région de l’Empire. Emma avait le pressentiment que lorsqu’elle parlait de protéger le peuple, elle faisait la référence à l’Empire. Ce ne serait pas surprenant que Jade accueille les réfugiés meurtris et brisés. Bien qu’explosif la plupart du temps, les gens brisés ont des convictions inébranlables contre leur ennemi. Emma l’aimait de mieux en mieux. Une alliée contre Irianeth avec des règlements de compte personnel. Elle gardait cette information bien noté dans son esprit, cela lui servirait peut-être un jour.

La jeune chevalière recommença une série de questions. Décidément, elle ne lâchait pas le morceaux et voulait en savoir plus sur elle. Pendant qu’elle se posait de plus en plus de questions sur les motivations réelles de la chevalière, elle entreprit sa réponse la plus neutre possible. Inutile de mettre beaucoup de temps sur sa provenance, elle devait plutôt amener la conversation son apprentissage avec Basch et ainsi éclipser d’autres questions sur son passé. S’il était aigri et court, il n’y avait rien d’intéressant à redire.

- Je suis orpheline et j’ai vécu la plupart de ma vie en forêt. J’ai tout appris par moi-même avant de me présenter, il y a quelques mois, à Jade pour devenir écuyère. Puisque je vivais isolée, je n’avais pas entendu beaucoup parler des chevaliers de Jade, mais lorsque j’ai eu plus d’informations, je me suis présentée, malgré mon âge avancé. On m’a désigné Basch comme maître puisqu’il n’avait pas reçu d’écuyer à la dernière attribution. Ce qui est complètement aberrant puisqu’il est le meilleur maitre d’entre tous.

Alors, non seulement elle se mettait elle-même sur un pied d’estale, mais devant une autre chevalière, elle s’assurait aussi de mettre son maître bien au-dessus d’elle dans son opinion personnelle. Au moins cela prouvait qu’elle avait un grand respect pour lui et son enseignement.

- Nous avons beaucoup d'entraînement ensemble et je progresse rapidement, que ce soit lors de combat physique ou bien magique. Il est peut-être humain, mais il est spécial.

Détournant habilement toute la conversation sur son maître, elle doutait fortement que la chevalière reviendrait sur son passé.

- Tu le connais non ? As-tu déjà combattu avec lui ?

©️ YOU_COMPLETE_MESS
Noah
Nombre de messages : 101

Plus sur le personnage
Âge: 17-22 ans (L1)
Race: Humaine
Sam 05 Jan 2019, 11:47
Oh? Elle était orpheline elle aussi? Voilà donc la première chose qu'elle avait en commun, si on ne comptait pas leurs chevelure immaculé. À la différence que celle-ci avait vécu sa jeunesse en forêt et seule. Seulement, il y avait quelque chose qui clochait dans son discours. Tout appris par elle même avant de se présenter? C'était... comment dire... énormément difficile à croire. On ne pouvait pas dire que Noah connaissait grand chose de la vie en forêt. La seule chose qu'elle avait appris était ce que son maître lui avait appris sur la survit en forêt. Hors, qu'Emma lui dise qu'elle avait TOUT appris en isolation laissait un grand doute sur la véracité de ses paroles. La possibilité que ce qu'elle voulait dire par tout étant différent de sa propre définition n'était pas à éloigné. Pourtant, en quelques mois, celle-ci avait pourtant une parfaite élocution pour une personne qui avait vécu isolé. Honnêtement, cette histoire aurait mieux fait à Noah qu'à Emma. Il était à noté aussi que la démone avait plutôt rapidement changé de sujet sans pour autant démontrer une quelconque émotion qui trahirait ses sentiments à l'égard de son passé. Est-ce que l'écuyère mentait donc? Noah ne pouvait pas vraiment le prouver et honnêtement, elle s'en moquait un peu. Après tout qui était-elle pour jugé puisqu'elle même utilisait cet histoire d'orphelinat pour mentir sur son passé. Si elle avait raison et que l'écuyère manquait, alors ce serait un autre point qu'elle avait en commun. Ironique n'est-ce pas?

Donc la discussion tourna rapidement sur le sujet de Basch, de la façon dont en parlait Emma, elle semblait vraiment le porté en grande estime et ce malgré le fait qu'une de ses phrases tiqua au oreille de la jeune chevalière. ''Il est peut-être humain...''. Devait-elle en être offusqué? Ou amusé de voire autant de condescendance à l'égard de sa race? Mitigé à l'idée d'une réaction, Jehan préféra garder un air neutre sur ce sujet. Néanmoins, cela n'empêcha pas le fait qu'elle était curieuse de savoir pourquoi sa cadette pensait ainsi. Il fallait qu'elle lui pose la question. Mais après avoir répondu à celle que venait de lui lancer l'écuyère. Si elle connaissait Basch? Bien entendu, elle connaissait tout les gens de l'ordre qui avait participé à l'adoubement. Ne serait-ce que de nom. Il y en avait qu'elle connaissait plus que d'autre pour les avoir côtoyer, comme Doran, Dayle, Basch, les autres écuyer de sa génération, Ataroa et Xiufei qui avait été leur mentor, Hirohiko leur chef. Noah avait beau ne pas être sociable, cela ne voulait pas dire qu'elle n'avait jamais parlé à quiconque. Après tout, l'ordre avait un semblant de fraternité, il lui aurait été impossible de ne connaître personne après tout. Donc, pour répondre à la question de l'écuyère, Jehan commença par un hochement de tête avant d'apporter quelque précision.


''Oui, entraîné ensemble parfois. Style combat similaire. Devoir adapter ambidexterie pour contrer gaucher. Difficile première fois. Beaucoup aider améliorer technique.''

Oh oui, elle se souvenait des premières fois que leur maître les avaient poussés à des duels amicaux. Leur style étant similaire, Noah avait du usé de beaucoup plus de méfiance à son égard. Surtout que le fait qu'il soit gauché avait suffit au tout début à la désemparer. Mais elle avait rapidement compris le principe et adapté ses distances. Du coup, cela lui avait donnée l'idée de commencer à s'entraîner aussi de l'autre main au point ou dans un combat, il était tout aussi naturel pour elle d'utilisé l'une et l'autre main. Ce fut de cette façon qu'elle développa aussi sa technique de double rapière. Et l'un comme l'autre avait toujours apprécier ce mesurer l'un contre l'autre, ne serait-ce que pour s'aider à améliorer leur technique au vu de leur similarité. Il était peut-être, juste un peu, une sorte de rival auquel elle détestait perdre contre. Tant qu'à savoir qui était le meilleur d'entre les deux? Difficiles à dire. Malgré leur similarité, ils avaient tout de même une façon différente d'approche et malgré le fait que la guérison était leur fort, ils avaient aussi un arsenal magique bien différent.

''Contente toi apprécier maître. Facilite apprentissage. Moi avoir eu moment difficile avec Xiufei. Mais curieuse, toi avoir dit -Il est peut-être humain. Avoir quelque chose contre race?''

Le ton qu'avait pris Noah pour cette question n'était pas lourd de sens. Elle ne semblait pas offusqué de la question. La seule chose qui se dégageait de cette interrogation n'était que pure curiosité. Qui sait, peut-être est-ce que cela avait un rapport avec son passé. Dans ce cas, elle ne souhaitait pas lui rappeler de mauvais souvenir. Mais il était légitime pour elle de vouloir le savoir. Étant elle même humaine, elle voulait savoir à quoi s'en tenir. Oh d'ailleurs, parlant de Basch, peut-être est-ce qu'elle pouvait aussi l'interroger à savoir ce qu'il venait faire dans ce royaume. Peut-être avait-elle la réponse, cela l'avancerais un peu lorsqu'elle rencontrerait le maître en question et pourrait leur donner un coup de main s'ils en avaient besoin.

''Aussi curieuse. Quoi Basch et toi venir faire?''

Il se pouvait aussi que l'adolescente n'en ait aucune idée. Mais vu son âge, Noah doutait que Basch la laisse dans la noirceur total. À son âge, elle devait être assez mature pour comprendre les implications d'une mission, peu importe son importance. Mais ça, la chevalière ne le saura qu'après avoir entendu ses réponses.
Emma
◊ Animateur ◊
Emma
Nombre de messages : 52
Rôle : Écuyer de Basch

Plus sur le personnage
Âge: Née en 1555 ~ 15 à 20 ans
Race: Démon de Jérianeth
Dim 24 Fév 2019, 08:26
Comme un hommeEmma & Noah

Emma l'écouta sagement raconté qu'elle s'était entraînée avec son maître et avait une similarité dans leur technique de combat. Pour le moment, elle n'avait pas encore pratiqué avec son maître, ils avaient plus passé de temps à se connaître et rattraper les mois perdus comparer aux autres de leur génération. Vu l'entrainement qu'elle avait reçu avec son père et son grand-père, ce n'était pas quelque chose qui la rendait anxieuse, mais elle avait conscience qu'elle manquait d'entraînement contre des ennemis variés. Elle allait devoir demander à Basch de s'activer sur le sujet.

Quelque chose contre les humains ? Bon dieu par où commencer. Bien sûr qu'elle avait quelque chose contre les humains, c'était aussi évident que son nez en plein visage. Elle était remplie de préjugés à leur égard, ce racisme qui se transmettait dans sa famille sur la haine des êtres qui avaient détruit son grand-père, qui l'avait méprisé, d'un père qui ne l'avait jamais aimé et rejeté comme une atrocité de la nature. Ce genre d'histoires avait bercé l'enfance d'Emma, le genre de contes qu'elle avait entendu avant de dormir. Elle mettait tous les humains dans le même panier et les méprisait. Ils étaient tous des indésirables jusqu'à ce qu'il mérite de gagner sa confiance, comme Basch l'avait fait. Par contre, elle ne pouvait pas encore une fois lui dire d'où lui venait cette haine de la race humaine. Elle allait devoir encore imaginer une histoire et elle devrait s'en souvenir. Heureusement qu'elle avait beaucoup d'imaginations pour le faire. En même temps elle ne manquait pas d'inspirations, vu toutes les histoires qu'elle avait entendues.

- Quelque chose contre les humains ? Par où commencer.

Juste par son ton de voix, on voyait bien qu'elle n'essayait même pas de le cacher. Ce qu'elle faisait depuis le début en fait. Elle repoussa ses cheveux par derrière en donnant sa réponse à la chevalière, probablement trop vague pour combler sa curiosité, mais elle doutait qu'elle demande plus de renseignements, ou bien doutait de recevoir des réponses de sa part. Il valait mieux rester le plus vague possible pour éviter d'un jour se tromper dans ses mensonges. Pas question de lui donner cette satisfaction de la prendre la main dans le sac.

- J’ai toutes les raisons du monde de partir d’un mauvais pied ma relation avec des humains. Après ce qu’ils m’ont fait, ils ne méritent pas que je les considère comme des égaux.

Et elle avait bien conscience qu’elle marchait au côté d’une humaine. Elle le disait sans aucune gêne ni contrainte. Alors que la phrase aurait pu continuer, elle l’arrêta net pour continuer en donnant des informations sur sa venue ici. Cela coupait le sujet, elle l’espérait bien. En même temps, elle aurait bien aimé pouvoir lui lancer au visage pourquoi les humains étaient une race si inférieur à la sienne et toutes les cruautés qu’ils étaient capables de faire subir, mais ce n’était ni le moment ni l’endroit. Elle n’était pas là pour ça. Son père ne l’avait pas envoyé ici pour simplement se plaindre des humains.

- Je crois que mon maître rend visite à un vieil ami. Je devais l’attendre à l’auberge, mais je n’avais aucunement envie de fixer le plafond jusqu’à son retour.

Autant dire qu’elle avait désobéi à un ordre direct de son maître … devant un autre chevalier. Elle allait faire quoi ? Le dire à Basch ? Elle se doutait bien que la chevalière la raccompagnait de toute manière, le mensonge ne lui servirait à rien dans cette situation, alors autant dire qu’elle prenait l’air. Elle connaissait son maître alors Noah allait surement profiter de l’occasion pour aller le saluer … et probablement parler de l’attitude désagréable de son écuyère. Ah la soirée promettait d’être longue. Elle n’avait blessé personne cette façon ! Sauf que la journée était encore jeune …

- Tu vas me raccompagner jusqu’à lui n’est-ce-pas ? Maintenant que tu sais que j’ai désobéi. Tu l’as peut-être même déjà contacté par télépathie. Et moi qui croyait pouvoir revenir à l’auberge sans encombre.

En fait non, elle ne l’avait jamais cru, elle se connaissait trop bien pour savoir qu’il y avait plus de chances qu’elle ramène des problèmes avec elle.
©️ YOU_COMPLETE_MESS
Noah
Nombre de messages : 101

Plus sur le personnage
Âge: 17-22 ans (L1)
Race: Humaine
Ven 01 Mar 2019, 02:40
Ce fut avec une patience exemplaire que la cadette des chevaliers attendit les réponses de l'aînée des écuyers. Si elle avait bien lancer sa première question sur un ton calme et détaché, elle ne doutait pas qu'en quelque part, il fallait qu'elle juge la réaction qu'aurait l'adolescente à ce sujet. Parce que après tout pour détester toute une race, il fallait qu'elle ait eu un traumatisme choquant dans son enfance pour en arriver à ce point. Mais le plus étrange dans toute cette histoire et qui força l'humaine au cheveux immaculé de se poser des questions. Tout d'abord pourquoi avait-elle rejoins l'ordre si elle détestait autant les humains? La majorité de ses frères et sœurs d'armes faisait partie de cette race. Enfin, le mieux pour le moment était d'écouter la réponse de cette dernière qui ne tarda pas.

Comme elle le croyait, la démone avait définitivement quelque chose contre les humains et il semblerait que se qu'elle avait vécu avec eux l'avait profondément marqué. Était-ce la raison pour lequel elle était orpheline? La possibilité était la, mais Emma ne s'embrouilla pas dans les détails. En tant que chevalier, Noah était dans ses droits de lui poser des questions plus approfondit sur le sujet, voir même sonder le font de ses pensées. Néanmoins trouvant le sujet plutôt délicat, elle préféra agir avec sagesse et apprivoisé sa cadette de quelques courtes années plutôt que de la brusquer. Après tout, il serait mieux pour tout le monde qu'elle apprenne tranquillement à accepter la vérité et tisser un lien avec ses frères et sœurs d'armes, qu'on lui force la main. Malgré tout, Noah ne se sentis nullement offusquer des paroles de l'adolescente. Elle avait une bonne idée de sa propre valeur malgré son inexpérience de la vie et honnêtement la chevalière n'avait rien à prouver à la démone, si ce n'était qu'elle était une personne de confiance, malgré sa réticence à communiquer. Quoique étrangement, aujourd'hui devait être une de ses journées où elle se sentait un peu plus sociable, sinon elle aurait eu tôt fait de la ramener à son maître dans le silence absolu.

Parlant de ramener l'écuyer à son maître, Emma répondit à sa deuxième question. Le duo n'était donc que de passage pour que le chevalier ait été voir un ami, laissant la jeune ville par elle même. D'un côté c'était plutôt étrange. Il était rare qu'un chevalier laissait son écuyer laisser à lui-même. Il fallait dire que Noah n'était peut-être pas le modèle à suivre dans cette situation non plus. Elle avait bien délaisser présentement son écuyer pour qu'elle pratique ses activités seules afin que la jeune adulte vienne s'informer sur la présence du duo. Bien sûr, elle comprenait aussi que se faire abandonner seule dans un auberge n'avait rien d'intéressant. Peut-être était-ce là simplement un exercice afin de développé la discipline de l'adolescente, qui semblait cruellement en manqué. Pire, celle-ci se plaignit ensuite de son sort, tout en étant parfaitement conscience de ses méfaits. Sa réaction réussi étrangement à faire sourire la chevalier. Définitivement quelque chose n'allait pas avec ses humeurs habituellement si froide.


''Connaître raison obéissance importante? Pas seulement aider discipline. Mais aussi confiance.''

Et ça, Noah était certaine que la démone aurait beaucoup à travailler sur ce détail. Il fallait dire que vu que la démone était arriver tard dans l'ordre, cette notion devait certainement lui manquer. Encore plus si elle avait une aversion pour la race humaine.

''Comprendre confiance difficile si toi nouvelle. Mais devoir développer. Si maître,chef ou chevalier ordonner. Devoir obéir. Sinon risquer problème groupe, voir blessure, mort. Et si personne faire confiance, pas vouloir aider, toujours douter. Fraternité, confiance importante valeur ordre.''

Noah ne s'attendait pas à ce que celle-ci adopte soudainement sa façon de voir les choses. Elle avait même peur que se soit une notion qui sera difficile à la jeune femme d'acquérir. Au moins, si Basch ne lui en avait pas parler jusqu'ici, elle sera tout de même avertie. Restait maintenant le sujet de la désobéissance en question. En l’absence de son maître, il serait possible à la jeune femme de punir l'apprentie pour ses méfaits. Mais elle laisserait le soin au jeune homme de sévir comme il jugeait. Cependant, Noah n'avait pas l'intention de mentir non plus pour la protéger. Il fallait qu'elle accepte la conséquence de ses actes. Et heureusement pour elle que la faute n'avait rien de grave. Sinon elle pourrait facilement risquer l'expulsion.

''Oui, retourner maître. Vouloir parler avec. Apprécier honnêteté, bonne valeur. Devoir accepter conséquence acte. Heureusement, rien grave arrivé. Punition probablement pas sévère.''

Enfin, peut-être... Elle ne voyait pas Basch être le genre de maître sévère. Après tout les gens qui avait une bonne aptitude pour la guérison avait une bonne âme compréhensive en général. Noah ne pouvait en être sûr par contre. Si celle-ci avait aussi ouvertement désobéi à son maître, il était fort possible que ce ne soit pas la première fois et elle doutait que ce soit la dernière fois aussi, même si elle espérait pour son bien. Noah continuait toujours de marcher tranquillement, elle n'était pas presser de rejoindre le chevalier même si la route qu'elle suivait l'amènerait très certainement à lui. Qui sait, peut-être est-ce que l'écuyère rebelle aurait quelque chose à rajouter sur le sujet.
Basch
◊ Administratrice ◊
Basch
Nombre de messages : 38
Mar 05 Mar 2019, 21:16
La main sur la poignée de la porte, le sourire que Basch avait eu pendant toute sa route s’évanouit. Étrangement, il savait. Avant même d’ouvrir la porte, il savait. C’était une évidence et pourtant il était déçu. Il savait qu’Emma n’avait pas suivi sa consigne. Il savait que la pièce serait vide. Malgré tout, il poussa la porte avec un léger espoir. Peut-être se trompait-il? Peut-être qu’il avait tort. Malheureusement, l’espoir qui disparut dans un souffle. Emma n’était pas dans la pièce. Le chevalier déposa son colis sur un lit en soupirant. Ce colis aurait été pour elle si elle avait suivi sa simple demande. Il allait devoir attendre à un autre moment pour lui remettre. Il allait devoir attendre lorsqu’elle aura fait réellement ses preuves.

Le jeune homme sourit tristement. C’était idiot qu’il soit déçu. Il ne pouvait pas espérer d’une gamine comme Emma qu’elle soit parfaite ni même croire qu’il pouvait avoir confiance en elle aussi rapidement. Prenant le colis, il le glissa sous son lit. N’avait-il pas douté lui-même de son choix lorsqu’il lui avait dit rester dans la chambre? Il avait voulu la tester et elle avait échoué voilà tout.

Bon maintenant, Basch devait retrouver son écuyère avant qu’il ne paraisse encore plus incompétent ou encore innocent. Depuis combien de temps était-elle partie? Et surtout pourquoi? Son besoin de liberté était-il si fort pour ne pas réussir à écouter une simple consigne? Cette attitude était dangereuse. Le chevalier devait réfléchir à un moyen de changer ce comportement. Cette tête dure n’avait pas conscience de l’image qu’elle projetait sur eux. Elle voulait être la plus forte, mais présentement elle démontrait qu’on ne pouvait pas lui faire confiance.

À l’extérieur, il se mit à la recherche de ce démon blanc. Sans trop de surprise, il trouva facilement une piste. Un grognement au sujet d’une gamine qui jouait sur des troncs d’arbre lui permit de la localiser sans trop de difficulté. Suivant la direction pointée par l’homme, il tomba nez à nez avec son écuyère. Toutefois, elle n’était pas seule. Une jeune femme l’accompagnait. Reconnaissant Noah, le chevalier sourit. Il s’approcha des deux dames. Ignorant royalement son écuyère, il s’adressa à sa sœur d’arme :

- Bonjour Noah. J’espère que mon écuyère ne t’a pas trop causé de problème. Je te remercie d’avoir veillé sur elle pendant mon absence. Après tout, elle est ma responsabilité.

Malgré la situation, le jeune homme restait droit et fier. Il assumait son erreur. Il n’avait toujours pas regardé son écuyère. Il continua de s’adresser à sa sœur d’arme. Il avait bien l'intention de faire comprendre à Emma que son attitude n'allait pas que le faire paraître mal. Leur duo allait mal paraître en raison de son choix.

– En toute franchise, je me doutais qu’elle ne suivait pas ma consigne. J’ai voulu lui laisser la chance de montrer que je me trompais. C’est dommage que j’avais raison. Noah, laisse-moi te payer un repas et un verre pour payer ma dette envers toi.

En attendant sa réponse, le regard de Basch se posa enfin sur son écuyère. Pour une première fois depuis leur rencontre, il était impossible de voir les émotions de l’homme à travers ses yeux noisettes.

– Pendant notre route vers l’auberge, j’aimerai bien que tu m’explique pourquoi tu n’as pas écouté ma consigne? Et surtout qu’as-tu gagné en partant hormis me démontrer que je dois me méfier de te laisser seule?

C’était la première fois que Basch se montrait aussi directe avec la jeune fille. Son ton n’était pas colérique, mais son choix de mot méritait d’être efficace. Comment allait réagir Emma? Même pour son maître, c’était un mystère.
Emma
◊ Animateur ◊
Emma
Nombre de messages : 52
Rôle : Écuyer de Basch

Plus sur le personnage
Âge: Née en 1555 ~ 15 à 20 ans
Race: Démon de Jérianeth
Mer 06 Mar 2019, 07:19
Comme un hommeEmma & Noah

Et voilà son maître qui arrivait. Pas besoin de pouvoir magiques, elle le sentait. Son odeur d'humain ressortait du lot, parmis la foule de gens présents dans le village, son odeur était celle qu'elle allait repérer en premier et comble de malheur, ce petit parfum se dirigeait vers eux. Bien qu'elle soit concentrée à écouter ce que la chevalière lui disait, cette chevalière très bavarde pour quelqu'un qui n'aimait pas parler d'ailleurs ! Elle était bien au courant des bienfaits de l'obéissance envers son supérieur, les démons étaient bien au courant du respect de la hiérarchie, surtout en ayant vécu parmis sa famille de démon. Elle avait toujours dû obéissance à son père et son grand-père et franchement … Elle n'aurait jamais osé faire un coup pareil à son père.

Il est vrai que la confiance entre l’écuyère et son maître en était encore à leur début. Ils avaient eu quelques beaux moments et des moments plus difficiles. Ils apprenaient encore à se connaître et à se tolérer. Sans parler des problématiques entre démon et humain, juste le fait d’apprendre à vivre avec une autre personne pouvait soulever bien des moeurs. Du jour au lendemain, elle avait commencé à le suivre partout et surtout, à vivre à son rythme à lui. Ils avaient encore beaucoup de chemin à faire et surtout, beaucoup de confiance à construire. Par contre, il y a des choses qu’elle ne pouvait pas endurer.

Ce n’est pas le fait d’attendre à un endroit qui l’avait fait désobéir, elle ne l’avait pas fait simplement pour faire exactement le contraire de ce que son maître lui avait demandé, même si la chevalière en semblait convaincue. Méritait-elle de savoir la vrai raison ? D’avoir une explication de sa part ? Probablement … après tout, cela n’avait rien de bien sorcier et cela lui ferait voir plus clairement la situation. Probablement qu’elle aurait également dû en glisser un mot à son maître ? Elle n’avait pas l’habitude de déballer son sac pour parler de ses émotions et sentiments aux autres, mais elle était plus à l’aise de le faire avec son maître qu’avec cette inconnue. Alors qu’elle allait lui répondre, elle referma sa bouche immédiatement en voyant la silhouette de son maître arriver à leur hauteur. Que la fête commence.

Alors qu'elle allait saluer son maître, il l'ignora et s'adressa à la chevalière. De la politesse, probablement. Elle ne chercha pas à le couper et regarda plutôt autour d'eux, les laissant discuter comme si elle ne les écoutait plus, mais elle gardait une oreille attentive à la suite de la conversation. Emma doutait que la bonne humeur de son maître ne lui serait pas dirigé également. Elle plissa du nez lorsqu'il affirma que Noah avait veillé sur elle. La jeune démone ne le voyait pas de la même façon. Veiller n'était pas le mot juste, les deux s'étaient rencontrés et elle la raccompagner à l'auberge, rien de plus. Elle décida de ravaler ses paroles, n'ayant pas envie de lancer un débat sur le mot utilisé, si cela faisait plaisir à tout le monde, le mot veiller était donc acceptée, Emma était prête à faire des compromis.

S'il était si convaincu qu'elle allait lui désobéir, il aurait dû s'adapter. Le plus idiot est qu'il ne savait probablement pas pourquoi elle s'était glissée par la fenêtre après seulement 2 minutes qu'elle avait résisté à rester dans la pièce. Tant pis, il avait raison. Il allait très fortement la renvoyer à l'auberge pendant qu'il prenait un verre avec la chevalière ou pire encore, elle allait devoir les suivre et s'asseoir parmis les humains. Cette masse d'humain sentant un mélange d'alcool et de sueur, enfermer entre 4 murs, avec des hurlements et des rires. Le vrai enfer. Elle en avait déjà des frissons … et s'il la forçait à participer en plus ? Ah non, il fallait arrêter d'imaginer le pire, sinon cela allait finir par se produire.

Lorsque son maître tourna enfin les yeux vers elle, il pu y apercevoir un regard plus que neutre. La jeune démone semblait s'être refermé comme une huître à la seconde où ses yeux marrons c'était posé sur les siens. La chevalière Noah pouvait être témoin de ce changement soudain dans toute l'énergie qu'elle dégageait depuis le début de sa rencontre. Elle était loin d'être dominante présentement, elle semblait même chercher à effacer sa présence devant son maître. Basch avait-il tant d'effet sur elle ? Un contrôle si poignant que d'un seul coup d'oeil, son écuyère rentrait la queue entre les jambes ? Pas tant que ça. Par contre, il est vrai que sa présence apaisait celle d'Emma, qui devenait beaucoup plus agréable à vivre.

Prenant le chemin avec eux, elle répondit à son maître en regardant droit devant elle. Normalement, elle n'aurait pas parlé devant Noah, elle aurait préféré d'expliquer seul à seul avec lui, mais il semblerait qu'aujourd'hui, Basch voulait que l'autre chevalière soit témoin de tous leurs petits problèmes. Après tout, il avait mit l'emphase sur le fait qu'elle lui causait des problèmes. En y repensant bien … elle avait mieux aimé la façon de Noah de lui demander pourquoi elle n'était pas restée dans l'auberge que celle de son maître. Elle ne poussa pas son audace jusqu'à s'adresser seulement à Noah comme il l'avait fait … oh attendez une minute, bien sûr qu'elle pousse l'audace, il semblait bien important qu'elle soit mise au courant elle aussi ! Alors autant y aller en grand et lui dire directement. Ignorant le regard de son maître, elle regarda seulement Noah en répondant.

- Je ne supporte pas de rester entre quatres murs et attendre. J’ai l’impression que la pièce se referme sur moi plus l’attente est longue. En plus, cette pièce est rempli d’odeur, plus que la plupart des autres pièces, les gens y viennent et vont, sans arrêt, leur odeur imprègne les draps, la paille et tout le reste de la pièce. L’odeur se mélange avec celle d’avant jusqu’à créer un vrai tourbillon de parfum tous plus désagréable les un que les autres. L’odeur était si forte que même en me bouchant le nez je n’arrivais pas à m’en débarrasser. C’est typique des humains, leur senteur est tellement forte, si en plus on en rassemble plusieurs au même endroit et qui ne connaissent pas la propreté, je ne peux pas le supporter. J’ai eu besoin d’air frais rapidement avant de me mettre à vomir. C’est en me rendant à l’orée des champs que j’ai aperçu le campement, sur le bord de la forêt. Les humains sont en train de la détruire, massivement.

Basch savait son amour pour la forêt et ce genre de vue ne la laissait pas indifférente. Elle comprenait les enjeux, le besoin du bois pour la guerre et le développement, mais cela ne voulait pas dire qu’elle approuvait complètement.

©️ YOU_COMPLETE_MESS
Noah
Nombre de messages : 101

Plus sur le personnage
Âge: 17-22 ans (L1)
Race: Humaine
Jeu 07 Mar 2019, 00:05
Emma semblait être sur le point de se dévoiler, d'avantage. Dire une fois de plus le fond de ses pensées. Si la jeune chevalière était un peu brusquer par sa prestance et son attitude hautaine elle appréciait néanmoins le fait que celle-ci soit franche dans ses propos. Viendra avec l'expérience et le temps, l'humilité et le respect. Du moins il fallait espérer. Néanmoins, avant que celle-ci ne puisse dire un mot, une présence familière se dirigea vers eux. L'air doux qu'avait affiché la guerrière de Topaze repris son masque initial, non parce qu'elle le souhaitait réellement, mais plus par habitude de contrôler ses émotions. Il était déjà rare pour elle d'avoir fait preuve d'autant de gentillesse envers une inconnue. Était-ce du à son âme de guérisseuse? Ou celui de bonne sœur qu'elle n'avait jamais pu dévoiler à quiconque sauf à Dayle? Aucune idée. Dans tout les cas, même si elle ne le montrait pas, elle était plutôt contente de voir son frère d'arme arrivé.

Un simple hochement de tête suffit à lui faire comprendre qu'elle acceptait son compliment. Mais à la suite de ses paroles, elle ne pu s'empêcher un coup d’œil subtil vers la jeune démone avant de ramener son regard sans émotion sur le chevalier. Ouch, la confiance ne régnait pas fortement dans ce duo. C'était bel et bien ce qu'elle pensait. Mais pouvait-elle y faire quelque chose? Rien pour le moment. Après tout cela ne faisait certainement pas longtemps qu'ils devaient avoir été jumelé et ce n'était pas quelque chose qui pouvait se régler en quelques mots. Malgré tout, Noah ne pu s'empêcher d'apercevoir le changement radical que la jeune fille avait eu aux mots de ce dernier. De ce qu'elle savait, la race des démons était grandement accroché au système de hiérarchie. Si elle ne considérait pas les humains comme ses égaux, comment Basch avait-il pu la rendre aussi... docile? Leurs relations n'était définitivement pas quelque chose de commun. Enfin, de toute façon, il fallait bien qu'elle réponde à l'invitation de son frère d'arme pour commencer.


''Pas dette. Guider futur frères, soeurs d'armes, responsabilités tous. Mais accepter invitation.''

Parce qu'en temps normal elle aurait simplement fuit. Cette fois-ci par contre c'était elle qui était venu à eux. Alors il serait plutôt bête de sa part de partir ainsi sans assouvir sa curiosité. Basch se mit alors à parler à son écuyère d'un ton qu'elle ne lui connaissait pas. Elle était habitué de voir se jeune homme sourire au point ou cela l'énervait presque. Le fait qu'il soit aussi distant dans ses paroles démontrait à quel point il avait été déçu par la réaction de son écuyère. Ou du moins, c'était ce que pouvait en conclure la chevalière guérisseuse si elle s'efforçait de lire entre les lignes. Cependant, ce ne fut pas vraiment à lui que l'écuyer répondit mais à elle. Pourquoi Noah devait-elle être le réceptacle de sa réponse? Bien que curieuse ce n'était pas elle qui avait posé la question. Était-ce une façon subtil de se rebeller contre son maître? Hé bien le pauvre, il semblerait bien que cette génération d'écuyer était beaucoup plus problématique que la leur lorsqu'il avait cet âge. Enfin, Noah écouta d'un oreille attentive les réponses de l'écuyer avant de continuer de marché d'un air pensive.

L'odeur hein? Noah avait bien entendu déjà trouver l'odeur des auberges pas très agréable. Mais pas de là à la rendre malade. Était-ce parce que les démons avaient un odorat beaucoup plus développé que celui des humains? Ou serait-ce parce que dans son sang, coulait les gênes d'un métamorphe. Il y a longtemps, alors qu'elle se prénommait encore Jehan, l'ancienne élève impérial avait eu un court particulier sur cette branche atypique de la magie. Généralement elle se transmettait de façon génétique et il était dit que ceux-ci pouvait avoir certain éffet qu'il gardait même lorsqu'il était sur leur forme humaine. Elle avait déjà poser la question à Xiufei, mais de ses souvenirs celui-ci n'était pas de ses rares cas. Et Emma? Peut-être... mais encore fallait-il que la jeune femme soit prédisposé à ce genre de magie, ce dont Noah n'était aucunement certaine.


''Faire détour marché avant.''

Laissa échappé tout bonnement la jeune chevalière avant de détourner la marche pour faire un tour sur le marché du village. Les choix n'y était pas énorme, mais pour se qu'elle comptait se procurer, elle doutait manqué d'ingrédient. Son but était simplement d'aider la jeune femme pour un de ses problèmes. Tant qu'à se qui semblait être de la claustrophobie, pour le moment elle n'y pouvait rien. Sauf peut-être lui donner une médicamentation pour l'aider à calmer son stress. Rien qu'une bonne méditation ne pouvait faire. Alors pour le moment, elle verra se qu'en dira Basch. De toute façon, elle écoutait avec attention, malgré que son regard était posé ailleurs, la conversations entre les deux. Du moins, jusqu'à se qu'elle arrive à une table ou divers produit d'alchimie était étalé. Toujours sans montré le moindre, la chevalière demanda une simple question à l'écuyère.

''Emma, quel odeur aimé?''

Certe, la solution à son problème ne serait que temporaire. Du moins cela la servira lorsque l'odeur serait insoutenable. Pendant qu'elle attendait la réponse à sa question, elle commença à choisir plusieurs article ici et là, jusqu'à se que au final, elle déclare à ses deux collègues qu'elle avait terminé. Puis le groupe se dirigea vers l'auberge où était installé le duo de visiteurs. C'était une place que la jeune femme avait déjà visité quelques rare fois lors de ses sorties hors du château. Le lieu n'était pas totalement bondé en se temps de la journée et une agréable odeur du prochain repas se faisait sentir de la cuisine. Décidément, ils étaient arrivé au bon moment. Noah, sans dire un autre mot jusqu'ici suivi Basch et Emma jusqu'à une table où elle s'installa confortablement avant de commencer à sortir les quelques trucs qu'elle avait acheté avant de lancer la question suivante d'un ton qui démontrait une curiosité naturel.

''Être passage Topaze? Mission?''
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

 :: Confrérie de Jade :: Province de Topaze
Sauter vers :