Breakfast Club [Pv Roan]

 :: Alliance d'Enkidiev :: Royaume d'Opale
Athénaïs
◊ Modératrice ◊
Athénaïs
Athénaïs
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12711-athenais-b-cassy
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12599-athenais-noble-d-opale
Nombre de messages : 222
Rôle : Jeune noble de l'Alliance

Plus sur le personnage
Âge: 19ans à 24ans
Race: Humaine
Athénaïs
Lun 22 Avr 2019, 17:46



Breakfast club

Feat. Sir Roan N. Harrison

~ an 1570 mois 12 ~




Les préparatifs du déjeuner allaient de bon train depuis la matinée. Les domestiques montaient la table et s'assurait que la décoration de la pièce soient parfaite. De son coté, Athénaïs supervisait attentivement. Il lui arrivait de prendre en main des plats pour alléger le fardeau d'une femme et de se sentir un peu plus utile. Après tout, les servantes étaient habitués à un tel évènement et demandaient peu de consignes. Sa mère s'amusait de voir sa fille si soucieuse. Il était rare pour Athénaïs d'inviter une quelconque connaissance en leur demeure. Du coup, sa demande pour inviter un sir à déjeuner lui avait agréablement plus. Dans la dernière année, sa jeune fille avait fait son entrée dans le monde de la noblesse et la princesse d'Opale se plaisait de voir qu'on la contactait pour entretenir des relations avec elle. De son coté, le père d'Athénaïs bougonnait. Sa femme avait refusé qu'ils partagent le déjeuner en la compagnie des jeunes personnes. Bien sûr, ils passeraient au salon tous ensemble pour faire de plus ample connaissance, mais bien après que les deux jeune gens aient discuté. Son coté paternel se méfiait des hommes qui tournaient autour de sa jeune fille. De ne pas en savoir plus que le noble qui leur rendait visite et surtout de ne point pouvoir discuter d'abord avec lui le rendaient de mauvaise compagnie. Bien vite, on le chassa de la salle à diné et des couloirs qu'empruntaient les servantes. Son humeur ennuyait les femmes.

Arthénaïs avait revêtis une robe turquoise, chaude pour la saison froide. Elle avait relevé une partie de ses cheveux sur sa tête, mais une bonne partie tombait encore en cascade dans son dos. Sur les dalles résonnaient ses souliers qui la grandissaient de plusieurs centimètres. Elle avait bonne mine malgré la nervosité qui grandissait en elle. L'arrivé du noble approchait et elle espérait être une hôte suffisante. Elle ne doutait pas des apprentissages de sa mère, mais plutôt de ses compétences à passer à la pratique. Lorsqu'on annonça la présence de Sir Harrison sur le chemin qui menait à la demeure Cassy, Athénaïs se présenta dans le Hall avec sa mère pour accueillir l'homme avec leurs majeurs d'homme et quelques domestiques qui avaient terminés leurs tâches pour l'instant. Lorsqu'on ouvrit la porte pour le noble, Athénaïs resta interdite un moment. Sa mère, hôtesse d'Expérience, prit les devants :


"Bienvenue Sir Harrison! Nous sommes enchantés de vous recevoir en notre demeure."

Elle était une femme d'âge avancée. On aurait pu croire aisément qu'elle avait une nombreuse famille qui lui aurait déjà apportés des petits enfants. Ses vêtements étaient riches et sur sa tête reposait un fin diadème d'argent qui brillait dans sa chevelure étonnamment encore noire. La femme laissa les domestiques débarrasser l'homme de ses apparats froids avant de s'avancer vers lui pour lui tendre la main.

"Je suis la princesse Yolaine. Veuillez excuser l'absence de mon époux. Sir Cassy doit être absorbé par une de ses lectures quelques parts dans une de nos bibliothèques."

Les premières salutations faites, Athénaïs eut enfin la présence de s'avancer elle-même quelque peu gênée. Elle était intimidé par l'apparence peu conventionnelle du noble. Bien que ses parures furent de circonstances et élégantes, le noble possédait une peau violacée qui avait surpris la jeune fille. N'avait-elle encore jamais vu le sir ou d'autres comme lui lors d'évènements. Cela ne semblait pas être le cas de la maitresse de maison habituée aux relations entre les allégeances qui avaient apportés son lot de bâtards avec elles.

"J'espère que vous avez fait bon voyage, Sir. La saison froide ne vous a pas trop malmenée depuis Diamant ?"

Demanda-t-elle gentiment en lui faisant une révérence suite à quoi elle tendit sa main au sir comme le voulais la convenance. Athénaïs espérait que le Sir soit de plaisante compagnie comme son parent l'avait été
un mois plus tôt et ce, malgré son apparence peu flatteuse.



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Roan
Roan
Roan
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12743-roan-courrier-des-na-aril#154192
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12742-roan-na-aril-harrison-noble-hybride#154191
Nombre de messages : 54
Rôle : Dirigeant de la famille Na'aril et des maisons closes du même nom

Plus sur le personnage
Âge: 45-50 ans
Race: Hybride
Roan
Dim 28 Avr 2019, 16:53
Roan était plutôt nerveux, ce matin-là, en se préparant. Certes, il avait déjà rencontré d’autres nobles, avait déjà participé à des repas avec eux, lors de sa vie, mais… Cette fois-ci, l’enjeu était différent. Habituellement, l’hybride se contentait d’entrevues diplomatiques banales, ou de simples rencontres amicales. Pourtant, aujourd’hui, ce n’était pas le cas. La rencontre avec la jeune Athénaïs B. Cassy avait pour but de réussir à, peut-être, si tout se passait comme il l’espérait, arranger un mariage avec elle. Après tout, même si le noble hybride était plutôt intéressé par les hommes, il allait bien falloir un jour qu’il prenne sur lui pour avoir une descendance. Mais, avant la descendance, il y avait plusieurs étapes à passer. Dont la première impression. Et c’est justement sur ça que Roan avait des doutes ! Il était certain que son apparence puant la magie à des kilomètres ne jouerait certainement pas en sa faveur, surtout dans l’Alliance, et il allait falloir qu’il soit beaucoup plus malin que n’importe qui d’autre pour faire bonne impression à la jeune noble. Mais ces doutes disparurent presque immédiatement lorsque l’homme à la peau violette réalisa qu’il lui suffirait simplement de bien manier les mots, exercice dans lequel il était particulièrement entraîné…

C’est donc armé de sa confiance retrouvée que Roan alla se vêtir de ses plus beaux habits d’apparat, de couleur noire, qu’il ne sortait que pour les occasions particulières comme celle-ci (si tu veux te faire une idée : ici), avant de se diriger vers la sortie de son manoir. Mais, alors qu’il s’apprêtait à partir, il remarqua que ses griffes avaient un peu trop poussés à son goût, de même que ses cheveux, et fit immédiatement demi-tour. Le noble ne voulait pas que son hôte ne le trouve négligé, et il trouvait que se présenter à elle comme ceci, même avec ses plus beaux vêtements, ferait justement négligé. C’est pourquoi, bien que ça n’aurait sûrement été qu’un détail aux yeux de n’importe qui d’autre, Roan crut bon d’appeler un serviteur pour lui limer les griffes, et un autre pour le coiffer (sa coiffure sera la même que sur mon avatar o/).

Une fois que tout ceci fut fait, craignant de s’être mis en retard, le chef de la famille Na’aril se dirigea rapidement vers les cuisines, afin de prendre un panier de fruits typiques de Diamant, comme il l’avait promis lors de sa conversation épistolaire avec la jeune Athénaïs, puis sauta sur un cheval pour se diriger vers le Royaume d’Opale, où l’attendait sûrement déjà la jeune femme. Durant le trajet, Roan subit quelque peu le climat peu agréable de la saison froide, mais il n’y prêta pas plus attention que cela, plutôt habitué aux caprices du climat d’Enkidiev. Et puis, de toute façon, ce n’est pas ça qui allait empêcher le noble d’atteindre sa destination, bien au contraire en fait…

Mais bref, ce n’est pas le sujet ! Après plusieurs heures de chevauchées, donc, Roan atteignit enfin la demeure des Cassy et, après avoir déposé sa monture à l’écurie, fut accueilli par deux femmes, l’une plus jeune que l’autre, semblant être ses hôtes du moment. L’homme à la peau violette fut d’ailleurs plutôt étonné que celle qui se présentait à lui comme la maîtresse des lieux paraissent aussi jeune, du moins à ses yeux. Mais, comme le voulais la convenance, il n’en montra rien et se contenta plutôt de baiser la main de la princesse le plus naturellement du monde.

« Je suis également enchanté de faire votre connaissance, princesse. Et je dois dire que les rumeurs que j’ai entendu sur la beauté de votre demeure n’était pas exagérées… »

Puis, une fois ces banalités échangées avec la maîtresse de maison, Roan se tourna enfin vers l’objet de sa visite en ces lieux et l’observa quelques instants. Elle était jeune, certes, mais il fallait bien avouer que sa beauté devait attirer de nombreux prétendants à la jeune Cassy. Prétendants dont l’hybride allait devoir discrètement se débarrasser, s’il voulait que ses projets de mariage aient lieu, mais ce n’est qu’un détail…
Perdu dans ses pensées, le Na’aril n’en fut tiré que lorsque Athénaïs lui adressa enfin la parole, pour lui demander si le voyage s’était bien passé. Affichant un sourire des plus rassurant sur son visage, Roan baisa la main de la jeune femme qui lui tendait la main, puisqu’il ne l’avait toujours pas saluée, puis lui répondit le plus naturellement du monde :

« Ne vous en faites pas, mademoiselle Cassy, mon voyage s’est extrêmement bien passé. Quand au climat… Disons qu’avec le temps, je m’y suis habitué. »

L’hybride attendit alors que ses hôtes l’autorise à les suivre pour le déjeuner, lorsqu’un détail lui revint en mémoire. Le panier de fruits ! Il avait oublié de prendre le panier de fruits lorsqu’il était descendu de sa monture… Mais quel idiot il était !

« Oh, avant que je n’oublie, je suis venu avec un cadeau pour vous, comme je vous l’avais promis dans ma lettre. Il doit sûrement toujours se trouver sur mon cheval… Voulez-vous que j’aille le chercher ? »
Athénaïs
◊ Modératrice ◊
Athénaïs
Athénaïs
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12711-athenais-b-cassy
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12599-athenais-noble-d-opale
Nombre de messages : 222
Rôle : Jeune noble de l'Alliance

Plus sur le personnage
Âge: 19ans à 24ans
Race: Humaine
Athénaïs
Lun 03 Juin 2019, 04:34
Les formalités remplies, on s'apprêtait à passer dans une autre pièce lorsque le Sir se rappela un oublis. Il avait en effet dans sa dernière lettre mentionné qu'il apporterait un fruit diamantois.

"Nous avons encore quelques préparatifs avant que le déjeuner ne soit prêt. Une promenade jusqu'au écurie est une excellente idée."

Athénaïs se tourna vers sa mère avant d'échanger un regard avec le gentil-homme.

"En effet. Cela nous ouvrira l'appétit. Sir Roan, je vous pris."

Lui indiqua-t-elle en lui désignant la porte par laquelle il venait d'entrer. Un domestique leur ouvrit alors qu'une servante tendait à la jeune fille de quoi couvrir ses épaules. L'hiver était installé, mais la neige avait peu tombé. Le soleil parvenait encore à venir à bout des tapis blancs laissés par la nuit. L'air frais lui fit du bien suite à l'énervement et l'effervescence du matin. Avant de descendre les marches du porche, Roan, en gentil-homme galant, l'entendit avant de lui offrir son bras pour l'aider à descendre. Elle se para d'une sourire pour cacher son malaise et accepta en déposant sa main sur son bras. Son autre main releva le bas de sa robe pour dégager ses pied de tout obstacle. Avec patience, le noble la guida jusqu'au bas de l'escalier de pierre. Il y avait dans les manières de l'homme de la mesure assurément. Il possédait une éducation à la hauteur de celle qu'on attendait des fréquentations d'Athénaïs. Et pourtant, la jeune fille n'était pas rassurée. Elle ne parvenait pas à passer outre la couleur de sa peau. Elle parvenait à oublier les coiffures ou parures malhabiles de certains de ses connaissances, mais devant Roan, elle bloquait. Sans doute parce que ce n'était pas un détail corrigeable commis par faute. Pourtant, elle avait connue de la noblesse du Sud et ce bloquage n'avait pas eu lieu. Au fond d'elle-même, Athénaïs craignait autre chose. Sa peau mauve n'était pas juste d'une autre couleur. Il cachait un secret plus profond. Un risque... Un danger... Cette couleur était promesse de problèmes. Le mauve bien que jolie trahissait un héritage d'un autre continent. Un sang promis à ...

Athénaïs ravala nerveusement. Il valait mieux ne pas y penser. Elle ne cherchait pas un ennemis en Roan et ce jeune homme ne semblait pas posséder d'animosité envers elle. Il cherchait probablement un allié dans ce monde suffisamment déjà froid. La jeune noble représentait un bon partie probablement à cause du Roi Doran. Entant que proche parent d'un roi au passé confirmé dans la confrérie, il semblait prévisible qu'on tente de se rapprocher de lui par elle. Était-elle condamné depuis l'ascension de Doran sur le trône à voir tourner autour d'elle les corbeau du malheurs ?  

Elle n'avait toujours pas retirer sa main de son bras et il n'avait fait aucun mouvement pour s'en libérer. L'écurie se dessinait au bout du chemin de gravier qu'ils avaient empruntés. Le domaine Cassy était grand, mais les bâtiments avaient été bâtis rapprochés. Cela laissait pleinement d'espace pour les promenades en nature. L'équitation y était plaisant pour cela. Il n'y avait pas besoin de quitter le domaine pour satisfaire ses envies équestres. Il lui faudrait proposer cette activité après le déjeuner au Sir. Si le repas laissait un quelconque malaise, tout deux pourraient y échapper facilement. Mais avant, il fallait déjà se rendre jusqu'au déjeuner.


"Je suis peu renseigner encore sur les secteurs d'activités des familles bourgeoises des autres royaumes. Je tente d'apprendre au file des rencontres. Mon père m'a laissé entendre que Sir Mahal Harrison et vous étiez parents. Je l'ignorais."

Tenta-t-elle pour entamer une conversation avec le jeune homme.


©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Roan
Roan
Roan
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12743-roan-courrier-des-na-aril#154192
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12742-roan-na-aril-harrison-noble-hybride#154191
Nombre de messages : 54
Rôle : Dirigeant de la famille Na'aril et des maisons closes du même nom

Plus sur le personnage
Âge: 45-50 ans
Race: Hybride
Roan
Lun 10 Juin 2019, 16:40
Roan s’attendait sincèrement à ce que, suite à la mention de son oubli, la princesse Yolaine envoie un quelconque servant chercher le panier de fruit aux écuries, mais ce ne fut pas le cas. Au lieu de cela, la maîtresse de maison proposa à sa fille et au noble de s’y rendre eux-même, sous le prétexte qu’une promenade serait un bon moyen de leur ouvrir l’appétit. D’un signe de tête, l’homme à la peau violette signifia son accord, puis il se dirigea vers la porte par laquelle il venait d’entrer avant de s’arrêter en haut des marches du porche. En toutes autres circonstances, Roan aurait continué à avancer et n’aurait absolument pas tenu compte de la personne à ses côtés, se contentant simplement d’atteindre sa destination le plus vite possible. Pourtant, cette fois-ci, il devait faire bonne impression afin qu’Athénaïs puisse voir au-delà de son apparence et, possiblement, le considérer comme un futur époux potentiel. C’est pourquoi, contrairement à ses habitudes, l’hybride attendit la jeune femme pour lui offrir son bras afin de l’aider à descendre les marches. Bras qu’elle ne lâcha d’ailleurs pas durant toute la durée du trajet…

Le chemin jusqu’aux écuries se fit dans un silence de mort, sans qu’aucun des deux jeunes gens ne songe à prendre la parole. Athénaïs semblait gênée, et Roan, quant à lui, ne voulait pas la brusquer. Il se doutait que le fait de se retrouver aux côtés d’un prétendant n’était pas la seule chose qui rendait la jeune noble mal à l’aise. Le Na’aril était habitué à ce que la couleur de sa peau soit mal vue, et il fallait toujours un temps d’adaptation à ses différents interlocuteurs pour s’y faire. C’est pourquoi il avait pris l’habitude de laisser ses interlocuteurs prendre la parole en premier lors d’une première rencontre. Et tans pis si un silence s’installait, Roan ne s’en offusquait que très rarement.
Cependant, cette fois-ci, contrairement à l’habitude, le silence d’Athénaïs ne fut que de courte durée. L’écurie commençait à peine à apparaître devant eux lorsque la jeune femme prit la parole. Le sujet de conversation était des plus banal, mais c’était tout de même une tentative d’engager le dialogue. Et bien que le Na’aril n’apprécie pas vraiment que l’on parle de son cousin lorsque l’on se trouvait en sa compagnie, il n’en montra rien et se contenta d’adresser un sourire à son interlocutrice.

« En effet, Sir Mahal est mon cousin. Et ce n‘est point le seul noble avec qui je possède un lien de parenté. A l’origine, les Harrison était une seule et même famille mais, au fil du temps, elle s’est dispersée, et différentes "branches" se sont crées. Sir Mahal fait partie de la branche Keywan et, quant à moi, je suis un Na’aril. »

Compte tenu de la question d’Athénaïs, il n’était pas nécessaire de mentionner tout ces détails, mais Roan voulait montrer à la jeune femme qu’il n’avait pas honte de parler de l’histoire de la famille, aussi étrange soit-elle. Peut-être cela lui vaudrait-il un bon point auprès d’elle…
Enfin bref… Pour en revenir à l’histoire, tout en parlant, l’homme à la peau violette avait continué à avancer, tendant toujours son bras à son hôte du jour, et les deux jeunes gens avaient ainsi fini par atteindre leur objectif. Dès qu’ils furent dans les écuries, Roan se dirigea immédiatement vers son cheval et, tout en récupérant le panier de fruits qui s’y trouvait, continua la conversation.

« Quant à vous, est-il vrai que votre famille entretient des liens avec la royauté du Royaume d’Opale ? J’ai entendu dire que votre mère était parente avec l’un des anciens rois de ce Royaume. Confirmez-vous cela ? »
Athénaïs
◊ Modératrice ◊
Athénaïs
Athénaïs
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12711-athenais-b-cassy
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12599-athenais-noble-d-opale
Nombre de messages : 222
Rôle : Jeune noble de l'Alliance

Plus sur le personnage
Âge: 19ans à 24ans
Race: Humaine
Athénaïs
Ven 30 Aoû 2019, 03:25
Il lui semblait avoir fait un bon choix de sujet. Les hommes aimaient parler d'eux. Surtout d'un célibataire à une autre. C'était un art de parler de soi sans paraitre hautain et déplaisant. C'était un test légitime considérant la nature de la visite du sir. Athénaïs n'était pas dupe. Derrière ces visites de connaissance, chaque homme cachait un but précis. Cela aurait dû la flatter que l'on lui accorde toutes ses attentions si tôt entré dans le monde. Elle était toutefois mal à l'aise de devoir en décevoir certain aussitôt. Il leur faudrait après tout attendre ses 20ans avant de voir leur visite être réellement récompenser par un intérêt de sa part.

Roan fut bien intéressant à écouter. Plutôt que de profiter de la comparaison qu'elle lui offrait avec Sir Mahal enfin de lui faire part de ce qu'il possédait de plus que ce dernier, il préféra lui informer qu'il partageait bien des liens avec d'autres nobles. Il lui sembla offenser qu'elle le réduise à n'être qu'un cousin d'un autre sir. La jeune fille releva que la famille Harisson semblait bien plus grande qu'elle ne l'aurait imaginé. C'était donc ce que ces "K" et "N" cachait dans leurs correspondances. La noble fut soudainement intrigué par l'étendu de cette famille. Quelles autres lettres lui écriraient dans les prochaines années?

Ils avaient atteint leur objectif et le noble délaissa son bras pour s'avancer vers sa monture à la recherche de son fruit oublié. Elle resta pour sa part en retrait dans l'allée centrale. Une part d'elle voulait resté présentable pour le déjeuner et une autre mourrait d'envie d'aller caresser les museaux qui se présentaient à elle entre les barreaux des box. Alors qu'il fouillait dans ses sacoches, Roan continua leur conversation. Il lui renvoya la question concernant ses propres relations familiale. Elle esquissa un sourire.


"Vous êtes venu mal préparer, cher Sir."

Se moqua-t-elle en avançant vers le box devant elle. Elle tendit la main et l'animal à l'intérieur fit un geste similaire avec sa tête pour créer un contact.

"Vous vous êtes adressé à la tante du présent roi d'Opale et de la présente reine de Topaze. Et en ce moment même, vous vous adressé à une potentielle héritière au trône d'Opale."

Elle se retourna vers le noble, le regard remplis de défi et de jugement. Elle était sur le qui vif, toute attentive à la réaction du noble. À quel point ce noble jouait le jeu de l'innocence? On ne saluait pas la princesse d'Opale pour ensuite questionné ses origines. Il avait voulu une confirmation de sa position à elle. Pourquoi? Être l'unique enfant Cassy n'était pas suffisant à ses yeux ?


:copyright:Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Roan
Roan
Roan
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12743-roan-courrier-des-na-aril#154192
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12742-roan-na-aril-harrison-noble-hybride#154191
Nombre de messages : 54
Rôle : Dirigeant de la famille Na'aril et des maisons closes du même nom

Plus sur le personnage
Âge: 45-50 ans
Race: Hybride
Roan
Dim 15 Sep 2019, 23:50
Roan ne put s’empêcher de dessiner un sourire discret sur son visage lorsqu’il entendit la petite moquerie de son interlocutrice. Croyait-elle vraiment qu’il ne savait pas déjà la réponse à la question qu’il venait de poser ? Non, bien entendu, l’hybride s’était renseigné avant de se présenter à ce rendez-vous. Il savait qu’Athénaïs était la cousine du Roi d’Opale, et qu’elle pourrait venir à lui succéder si ce dernier venait à mourir sans héritiers. Mais, aussi étrange que cela puisse paraître, ce détail importait peu à Roan. La raison première de sa curiosité n’avait pas été un quelconque besoin de pouvoir, ou encore de savoir si la jeune femme était issu d’une famille assez puissante pour lui… Non, le dirigeant de la famille Na’aril aimait simplement savoir à qui il avait à faire. Et c’est d’ailleurs justement pour cette raison qu’il avait posé cette question à Athénaïs. Il voulait confirmer ce qu’il savait afin d’être sûr de ne faire aucune gaffe lors du repas à venir.

C’est pourquoi lorsque, caressant les flancs de son cheval, Roan aperçut le regard défiant et jugeant de la jeune princesse dirigé vers lui, il en fut quelque peu surpris. L’hybride avait-il commis une gaffe ? Athénaïs n’aimait-elle pas parler de son rang ? Ou encore, plus probable, croyait-elle qu’il n’était intéressé que par cela ? Penchant plutôt pour la troisième option, le noble violet se para de son sourire le plus rassurant et, tenant son panier de fruits dans une main, il s’approcha lentement de son interlocutrice et lui tendit de nouveau son bras pour reprendre le chemin de la demeure Cassy, puisque l’objet de leur visite aux écuries était maintenant accompli.

« Pardonnez-moi pour ma curiosité Dame Athénaïs, je me demande si elle était vraiment bien placée… Sachez simplement qu’il n’y avait aucun but caché à cette interrogation, et que je souhaitais juste satisfaire ma curiosité… »

Roan ne savait pas si ces précisions étaient nécessaires, puisque la jeune femme ne lui avait fait absolument aucun reproche, mais ne dit-on pas que prudence est mère de sûreté ? Toujours est-il que cela installa un certain malaise, que l’hybride tenta de faire oublier en prenant le chemin de la demeure Cassy, dans un silence qui en disait long. Cependant, le silence se faisant de plus en plus pesant, il préféra prendre de nouveau la parole, alors qu’ils arrivaient près des portes de la demeure…

« Erm… Pardonnez-moi une nouvelle fois, mais… Je ne vous ai pas complimenté sur votre tenue, alors que je la trouve pourtant très jolie… Le turquoise de votre robe se marie parfaitement avec le bleu de vos yeux ! »

En effet, lors de leur petite balade jusqu’aux écuries, le noble Na’aril avait eut assez de temps pour admirer celle qui pourrait bien un jour devenir son épouse, si le Dieu de la Destinée en décidait ainsi. Et il devait bien admettre qu’elle était plutôt jolie. Il aurait fallu être un eunuque pour le nier… Même Roan, qui ne s’intéressait pourtant pas à la gente féminine, devait bien avouer que peu de femmes était dotée de la beauté d’Athénaïs Cassy d’Opale. Et c’est bien pour cela que l’hybride lui avait fait ce compliment, qui était vraiment sincère pour une fois…
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

 :: Alliance d'Enkidiev :: Royaume d'Opale
Sauter vers :