L'arracheuse de bourses. | Vicky & Justine

 :: Hors Jeux :: Archives v.2 :: Lustre 1
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Justine
Justine
Justine
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12717-justine-quoi-etre-courrier#153914
https://docs.google.com/spreadsheets/d/1O1bj5YNcauWSG7vGfu7fyutYR5N5Uv_wJT9ev6J9Zus/edit?usp=sharing
Nombre de messages : 33
Rôle : Chasseuse/Pisteuse

Plus sur le personnage
Âge: 31 - 36
Race: Elfe / Maître-Magicienne
Justine
Dim 12 Mai 2019, 16:02
Argent - Lustre 1
M3 - A1573

Il y a quelques mois, Justine avait fait la rencontre de Vicky qui l’avait aidée après un petit incident. L’archère avait passé une petite semaine dans le manoir de la mercenaire et elle se sentait pas réellement à sa place. C’était luxueux et elle avait besoin de sortir. Et puis, elle se sentait redevable pour les soins qui lui avaient été apportés, alors elle cherchait un moyen de rembourser la rousse. Elle avait appris un truc important : l’argent. Dans ce monde, l’argent est au cœur de toutes les transactions. C’était un concept qui lui était totalement étranger, chez elle, tout fonctionnait au troc et à l’échange de services. La petite communauté de l’archère vivait en autarcie et chacun mettait la main à la pâte pour faire vivre ce petit monde.

Alors elle voulait trouver un moyen de remercier celle qui avait pris soin d’elle sans rien demander en retour. Et même si cette histoire de bisou magique était louche, elle tenait tout de même à ramener quelque chose à Vicky. C’est pourquoi, ces deux derniers mois y étaient consacrés. L’hiver n’était pas la chose la plus appréciée par notre archère, surtout à la belle étoile alors elle se débrouillait pour dormir dans une auberge avec Enkiev absolument lamentable. Elle se baladait, de ville en ville essayant de trouver un travail qui ne lui demandait pas de passer énormément de temps dessus et des informations sur cette bête noire ailée qui a rasé sa tribu.

Sauf que les gens ne comprenaient pas ce qu’elle racontait ou plutôt, ne faisait pas l’effort de comprendre. Sans parler du fait que des bonhommes pas très engageants étaient à ses trousses pour “prendre soin d’elle” et qu’on “lui fera aucun mal”. Si y’a un truc qu’elle avait bien pu observer, c’est que ceux qui disaient ça mentaient 95% du temps. Elle pu heureusement leur échapper facilement grâce à son agilité et son habileté.

Sauf qu’elle ne comptait pas en rester là et elle comptait bien dérober des objets de valeur à ces types. Elle ne savait pas ce qu’ils avaient de valeur, mais elle était persuadée que ce serait plus utile à Vicky qu’à ces gros lourdeaux. Elle déroba les bourses remplies de ces types, persuadée que ça serait plus utile à son amie, mais le dernier remarqua la supercherie. “La personne qui l’attrape sera grassement récompensée !” À peine qu’elle avait eu le temps de prendre les jambes à son cou que voilà des gens lui courent après. Flûte. Elle se faufila dans les ruelles qu’elle découvrait. Elle se retrouva encerclée un moment, mais rien d’insurmontable. Elle fonça sur les personnes en face d’elle, sauta une fois pour prendre appui sur le mur de gauche puis celui de droite afin de prendre assez de hauteur pour les esquiver.

Sa course effrénée continua à vive allure, esquivant les menaces à sa course. Comment avaient-ils fait pour prévenir tout ce monde ? Sûrement de la magie. Elle regarda un instant derrière elle avant de percuter une personne, plongeant au sol avec elle, sa capuche se retira dans la manœuvre. “Moi être désolée !” Elle remarqua ensuite que c’est Vicky en posant son regard sur elle. “Dame Vicky ! Moi être danger ! Nous cacher là bas !” Elle pointa du doigt le recoin sombre qu’elle pourrait après utiliser pour monter sur le toit si besoin. Ce qu’elle ne savait pas, c’est que Vicky n’était peut-être pas là pour lui sauver la peau.
Vicky
Vicky
Vicky
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12420-vicky-contrats-et-autres-missives#150888
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12400-vicky
Nombre de messages : 320
Rôle : Voleuse, "Veuve noire"

Plus sur le personnage
Âge: 30 ans
Race: Humaine
Vicky
Sam 08 Juin 2019, 10:47
Il était une fois... Un jour banal dans la vie de la jeune Vicky d’Argent. A peine sorti de son lit, la mercenaire s’était dirigée dans les rues du Royaume fortifié afin de partir à la recherche d’un quelconque moyen de gagner sa vie, honnêtement ou non – non sans s’être vêtue de son habituelle tunique sombre auparavant, bien entendu, afin d’éviter de se montrer dans sa tenue de nuit. Malheureusement, pendant de nombreuses heures, il n’y eut aucune opportunité à l’horizon. Ni noble naïf à séduire, ni mission rémunérée… Vicky commençait à se dire qu’elle était dans un mauvais jour, et qu’il vaudrait mieux qu’elle abandonne pour la journée.
Pourtant, cette pensée quitta bien vite son esprit lorsqu’elle remarqua plusieurs hommes peu recommandables à seulement quelques mètres devant elle. Un sourire s’afficha alors sur le visage de la jeune humaine, tandis que l’idée de s’emparer de leurs bourses respectives faisait petit à petit son chemin dans son esprit.

Malheureusement pour elle, quelqu’un avait eu la même idée qu’elle, et une jeune femme à capuche – ou du moins quelqu’un qui ressemblait à une femme – bouscula les hommes en question, s’emparant probablement de leur pécule. Vicky, furieuse d’avoir été doublée aussi facilement, donna alors un coup dans un caillou qui traînait près de sa chaussure et fit demi-tour en grommelant, maudissant le Dieu de la destinée pour cette journée si peu fructueuse. Cependant, encore une fois, la suite des événements la fit mentir et les simples mots "grassement récompensée" suffirent à lui redonner le sourire. Ainsi, comme de nombreuses autres personnes présentes aux alentours, la veuve noire se mit à courir après la voleuse encapuchonnée.

Ainsi, pendant quelques minutes, Vicky suivit le flot de poursuivants, espérant cependant secrètement être la première à mettre la main sur la fautive, afin d’obtenir la récompense promise. Et, justement, alors qu’elle jetait un œil à droite et à gauche, la mercenaire aperçut un raccourci qui lui permettrait sûrement d’atteindre cet objectif. Raccourci qu’elle s’empressa d’emprunter, non sans faire attention à ce que personne ne la suive. Mais, alors qu’elle courait droit devant elle, quelque chose atterrit droit sur Vicky, la faisant tomber par terre. Et, lorsqu’elle aperçut qui était à l’origine de cette chute, elle eut un choc. La personne qui se trouvait devant elle, la mercenaire aux cheveux de feu la connaissait. Cette personne avait atterrit chez elle de manière plutôt étrange, quelque mois plus tôt, et avait même finit par passer une semaine dans son manoir. Cette personne, c’était…

« Justine ? Qu’est-ce que tu fais ici ? Toi aussi tu cours après cette voleuse pour la récompense promise par ces types ? »

Plutôt sonnée par le fait de se retrouver devant Justine, qu’elle n’avait pas revu depuis un long moment, Vicky n’avait même pas remarqué la tenue que son amie portait, qui était pourtant exactement la même que celle de la voleuse qu’elle poursuivait. Et elle n’avait pas non plus écouté ce que Justine venait de lui dire, sinon elle aurait compris que sa cible était juste devant elle en cet instant…

HRP:
 
Justine
Justine
Justine
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12717-justine-quoi-etre-courrier#153914
https://docs.google.com/spreadsheets/d/1O1bj5YNcauWSG7vGfu7fyutYR5N5Uv_wJT9ev6J9Zus/edit?usp=sharing
Nombre de messages : 33
Rôle : Chasseuse/Pisteuse

Plus sur le personnage
Âge: 31 - 36
Race: Elfe / Maître-Magicienne
Justine
Mar 25 Juin 2019, 12:55
Justine s’était retrouvée collée à la mercenaire qui l’avait recueillie et elle aurait pris le temps d’apprécier l’étreinte dans d’autres circonstances. L’adrénaline de la fuite continuait de naviguer entre ses veines. Elle n’avait pas compris la situation ? Comment pouvait-elle ne pas réalisé que la cible, c’était elle ? Bon sang. Le bruit des pas de courses de ses poursuivants la ramena à la réalité. Ils n’étaient pas encore à portée de ses yeux, mais son ouïe était fine et son état d’alerte lui permettait d’affiner ses sens.

Elle se releva, attrapant le poignet de la jeune femme et de la tirer en se relevant. Elle utilisa son faible poids pour relever la mercenaire et l’attirer dans la première ruelle à l’ombre qu’elle repéra. Elle plaqua la mercenaire contre le mur, plaquant une main contre la bouche de la demoiselle pour l’empêcher de faire le moindre bruit alors qu’elle guettait le passage des ses poursuivants. La situation était telle que chaque bruit qu’elle entendait était comme décuplé. Elle pouvait sentir les vibrations de sa cage thoracique dans tout son corps. Elle pouvait ressentir la respiration s’échapper du nez de la mercenaire contre sa main et ses poumons qui se gonflent d’air. Plusieurs silhouettes passèrent dans la rue où elles étaient il y a moins de cinq minutes, emportant la tension de l’air avec eux. Justine souffla un instant, reprenant son calme petit à petit. Elle reposa les yeux sur la mercenaire, retirant sa main des lèvres appétissantes de son ancienne hôtesse. Cette proximité la mit soudainement mal à l’aise. Un peu comme une bête sauvage, elle avait du mal à supporter la proximité de personnes qu’elle ne connaissait pas vraiment. Elle acceptait plus facilement ses proches dans son espace vital. Vicky n’était pas encore une de ses proches, bien que Justine éprouvait une certaine affection et admiration pour celle qui l’avait aidée précédemment.

L’archère s’écarta légèrement tout en remettant sa capuche. “Dame Vicky avoir mal ? Chute être brusque.” Qu’elle s’empressa de demander à la concernée. Elle regarda une fois de plus autour d’elle, encore sur le qui-vive avant de poser à nouveau son regard sur l’autre rousse, essayant de reprendre son calme petit à petit. “Dame Vicky avoir compris ? Moi être cible.” Elle glissa une main sous mon manteau pour lui donner l’argent qu’elle avait dérobé plus tôt. “Argent pour Dame Vicky. Pour remercier hébergement. Être petite partie. Avoir caché argent ailleurs.” Elle épousseta ses vêtements, la menace semblait être écourtée pour un temps, mais elle réfléchissait déjà à un plan de sortie. “Quoi Dame Vicky faire ici ?” qu’elle demanda ensuite. Elle ne pensait pas la croiser comme cela par hasard. Elle espérait surtout la revoir une fois qu’elle avait rassemblé toute la somme qu’elle voulait lui remettre. Ce n’était pas grand chose, si ce n’était des objets de faible valeur qu’elle avait récupéré contre quelques demandes.
Vicky
Vicky
Vicky
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12420-vicky-contrats-et-autres-missives#150888
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12400-vicky
Nombre de messages : 320
Rôle : Voleuse, "Veuve noire"

Plus sur le personnage
Âge: 30 ans
Race: Humaine
Vicky
Sam 29 Juin 2019, 14:16
Vicky était sous le choc d’être face à Justine. Depuis la petite mésaventure du bain, elle n’avait pas eu de nouvelle de la jeune femme, ni d’informations sur où elle se trouvait. Elle avait donc pensé que Justine avait mis cet évènement de côté et avait continué sa vie comme avant. Elle s’était faite à l’idée qu’elle ne la reverrait peut être plus, bien qu’elle s’y soit attachée. Et pourtant, voilà qu’elle se retrouvait face à elle. Ou plutôt, devrais-je dire, en dessous d’elle ! En un sens Vicky était heureuse de retrouver cette jeune femme naïve qui ne savait même pas ce qu’était le savon mais, de l’autre, elle était… disons simplement qu’elle était étonnée. Que faisait Justine à Argent ? Pourquoi semblait-elle si précipitée ? Voulait-elle fuir quelque chose ? Tant de questions se bousculait dans la tête de la mercenaire aux cheveux de feu. Questions qu’elle n’eut pas le temps de poser à son interlocutrice, puisque cette dernière l’entraîna dans une ruelle avant de la plaquer contre un mur et de lui mettre une main sur la bouche. Vicky ne comprit pas vraiment ce qu’il se passait, mais elle apprécia presque la proximité qu’elle avait avec Justine. Peut-être était-ce dû à la petite interaction qu’elle avait eu avec celle se faisant appeler la Rose Brûlante – cette salope… – dans une prison d’Argent, ou peut-être pas, mais peu importe… Toujours est-il que le contact du corps de Justine contre le sien donnait chaud à la rousse, et que cela la rendait mal à l’aise. Elle n’avait jamais ressenti ce genre de choses pour une femme, et ne savait pas comment réagir face à cela. Tout ce qu’elle voulait, c’était se défaire de l’étreinte de Justine et passer à autre chose…

Heureusement, l’occasion lui en fut donné seulement quelques instants plus tard, lorsque des bruits de pas se firent entendre et que Justine se détacha enfin d’elle. Vicky prit une grande inspiration, puis souffla à s’en vider les poumons, avant de se tourner de nouveau vers son… son amie ? Et c’est là que cela fit tilt dans son esprit, dissipant ainsi le malaise, et la chaleur qu’elle ressentait. En voyant la tenue de la rousse, Vicky la reconnut immédiatement et comprit qu’elle avait en face d’elle la voleuse qui lui avait piqué sa cible quelques minutes auparavant. Et ce fut un nouveau choc pour la mercenaire. Encore une fois, elle ne sut pas vraiment comment réagir à la situation. D’un côté, elle lui en voulait de l’avoir empêché de se remplir les poches mais, de l’autre… et bien, de l’autre, il s’agissait de Justine. Et Vicky appréciait Justine. C’est pourquoi, après quelques temps de réflexion, elle décida qu’elle ne s’en prendrait pas à l’autre mercenaire. Et elle fut confortée dans cette décision lorsque Justine lui mit une bourse remplie dans la main. La jeune femme aux cheveux de feu regarda alors la bourse, puis Justine, puis de nouveau la bourse, avant de la remettre dans les mains de son interlocutrice. Certes, elle était heureuse de se faire un peu de monnaie, surtout quand c’était la monnaie qu’une autre avait volée à sa place mais, en même temps, la raison invoquée par Justine n’était pas satisfaisante pour Vicky. Elle n’avait pas à la dédommager…

« Garde cet argent Justine, ce n’est pas nécessaire ! Lorsque je t’hébergeais, je te rendais simplement un service, je ne m’attends pas à ce que tu me payes ! Si tu veux vraiment me remercier, tu n’as qu’à passer me voir de temps en temps, ça me ferait plaisir »

Cette dernière remarque avait été lancée à la blague, avec un clin d’œil et un petit rire pour le signifier, mais il était vrai que Vicky apprécierait passer du temps avec Justine. En toute amitié, bien sûr. Et si Justine acceptait cela, la mercenaire n’en serait que plus heureuse. Après tout, elle n’avait que peu d’ami.es non intéressé.es, et Justine pouvait très bien tenir ce rôle.

Enfin bref… Pour en revenir à notre histoire… Une fois qu’elle eut fait sa petite blague à Justine, cette dernière demanda à Vicky ce qu’elle faisait là. La jeune femme aux cheveux de feu, qui ne savait pas vraiment s’il lui était demandé ce qu’elle faisait à Argent, ou simplement ce qu’elle faisait dans la ruelle où elles s’étaient croisées, interpréta cette question comme cela l’arrangeait et afficha un sourire rassurant sur son visage.

« Et bien, vois-tu, je te poursuivais ! Mais je crois que j’ai changé d’avis, et que je vais t’aider à fuir… »
Justine
Justine
Justine
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12717-justine-quoi-etre-courrier#153914
https://docs.google.com/spreadsheets/d/1O1bj5YNcauWSG7vGfu7fyutYR5N5Uv_wJT9ev6J9Zus/edit?usp=sharing
Nombre de messages : 33
Rôle : Chasseuse/Pisteuse

Plus sur le personnage
Âge: 31 - 36
Race: Elfe / Maître-Magicienne
Justine
Sam 06 Juil 2019, 12:00
Elle refusait l’argent et Justine eût un pincement au cœur. On ne lui avait jamais refusé un présent, quel qu’il fût, depuis toute petite. Plus que l’argent, Justine voyait ses bonnes intentions refusées d’une phrase. Ses efforts fournis balayés comme des feuilles par le vent. Se rendait-elle compte de ce qu’elle faisait ? Ou était-ce normal dans ce monde de refuser un cadeau pour lequel la personne s’est donnée tant de mal pour le récupérer ? Elle n’avait pas fait que rendre service, elle l’a réellement aidée alors qu’elle était mal en point et qu’elle n’avait aucune raison de le faire.

Quand bien même ce service était désintéressé, Justine avait du mal à comprendre pourquoi elle pouvait refuser ses remerciements. C’était pas juste pour payer, mais de ce qu’elle avait observer, Vicky semblait aimer le luxe et elle avait bien compris que l’argent était l’une de ses premières préoccupations. Elle pensait qu’elle allait lui faire plaisir en lui en ramenant, mais ce fût un échec. C’est d’ailleurs cette incompréhension qui l’empêcha de réagir aux mouvements de la mercenaire. Elle avait juste l’air bête avec la bourse qu’elle venait de voler. Si Vicky n’en voulait pas, qu’est-ce qu’elle allait bien pouvoir en faire ? Justine n’a jamais eu besoin d’argent ou en tout cas, d’autant d’argent. Se retrouver avec cette somme assez importante la dépassait actuellement et elle ne saurait pas quoi en faire. Elle songea a rendre ce qu’elle avait récupéré, tout simplement. Mais elle n’avait pas vraiment le temps d’y penser maintenant, vu qu’il fallait prendre la fuite.

Et Vicky comptait l’y aider. C’était à ne plus rien comprendre. “Moi pas comprendre. Moi devoir accepter aide à Dame Vicky. Dame Vicky pas accepter aide à Moi. Dame Vicky pouvoir expliquer ?” Elle soupira longuement. “Plus tard. Moi pouvoir fuir. Moi pas pouvoir emmener Dame Vicky.” Elle pointa du doigt le ciel. “Moi pouvoir monter. Eux jamais trouver moi.” Elle haussa les épaules un instant alors qu’elle rabaissa son bras. “Quoi Dame Vicky compter faire pour aider Moi ?” qu’elle ajouta à nouveau, le regard posé sur la mercenaire. Avait-elle un bisou magique qui permettait de se téléporter instantanément, ce qui serait bien plus efficace que son agilité en effet.

Sauf que le temps n’était plus à la discussion. Des balourds firent irruption de chaque côté de la ruelle, un grand sourire aux lèvres. Elles avaient été repérées depuis un moment et ils préparaient une embuscade. Justine ne voyait plus que le haut, mais elle était incapable de porter l’autre femme jusqu’en haut. Elles étaient coincées et le passage en force n’était pas la meilleure des solutions. Elle était prête à matérialiser son arc magique, mais elle lança un regard à Vicky. Avait-elle une meilleure idée ? Le temps pressait, même si les deux groupes de balourds semblaient avoir envie de faire la conversation, Justine ne répondit pas et était juste concentrée à trouver un plan pour les sortir de cette situation épineuse.
Vicky
Vicky
Vicky
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12420-vicky-contrats-et-autres-missives#150888
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12400-vicky
Nombre de messages : 320
Rôle : Voleuse, "Veuve noire"

Plus sur le personnage
Âge: 30 ans
Race: Humaine
Vicky
Ven 12 Juil 2019, 15:46
Lorsqu’elle refusa l’argent que lui offrait Justine, Vicky aperçut un air déçu apparaître sur son visage. Elle préféra ne pas en tenir compte, et se concentrer sur l’aide qu’elle pourrait apporter à la rousse pour échapper à ses poursuivants. Ou plutôt, si, elle en tint compte, puisqu’elle nota dans son esprit qu’il ne fallait pas refuser un cadeau de Justine, mais elle ne s’en formalisa pas plus que ça. Après tout, bien qu’un peu d’argent en plus dans sa bourse ne lui aurait pas fait de mal, Vicky avait ses raisons et elle ne comptait pas changer d’avis comme cela. Et puis, de toute façon, il y avait plus important à faire en l’instant puisque, pendant que Justine essayait de comprendre pourquoi la mercenaire aux cheveux de feu avait refusé son cadeau et comment elle allait faire pour l’aider, des hommes étaient apparus de nul part dans la ruelle et souhaitait clairement s’en prendre aux deux femmes. C’est pourquoi, plutôt que de se formaliser du fait qu’elle avait déçue son ami, Vicky préféra sortir son poignard adoré et se préparer à se battre.

« Écoute Justine… Désolé si tu as mal pris le fait que je refuse ton cadeau mais… J’ai mes raisons, et… je te les expliquerais peut-être, mais là clairement on a pas le temps. Alors, si cela te convient, je vais essayer de retenir ces types pendant que tu t’enfuies. Je te rejoindrais une fois que je m’en serais débarrassé ! »

Une fois ces explications données, Vicky jeta un dernier regard à Justine, essayant de savoir si elle acceptait les conditions ou si elle aurait préféré rester pour se défendre aussi, puis fonça dans le tas. Ce n’était peut être pas la meilleure des solutions, surtout quand l’ennemi était en surnombre, mais, actuellement, la rousse s’en fichait. Ce qu’elle avait en tête, actuellement, c’était de ralentir les assaillants afin de permettre à Justine de s’échapper, si toutefois c’était ce qu’elle comptait faire. Et, pour cela, la meilleure solution était de les surprendre en les attaquant d’un seul coup sans qu’ils s’y attendent. Et c’est justement pour cette raison que Vicky avait décidé de foncer dans le tas sans réfléchir – ou, tout du moins, cela semblait être fait sans réfléchir vu de l’extérieur. Et, pendant un temps, cela sembla fonctionner. Plusieurs de ces types furent ainsi blessés aux bras ou aux jambes par Bishaou, le poignard de la veuve noire, sans vraiment comprendre ce qui leur arrivait.

Mais, bien entendu, l’effet de surprise est quelque chose de temporaire et il fallait bien que les assaillants finissent par se rendre compte de quelque chose. Ce qui arriva justement quelques secondes après la première attaque de Vicky. Alors que cette dernière s’apprêtait une nouvelle fois à planter son poignard dans un des gros balourds, elle fut remarquée et on l’attrapa par le poignet, lui broyant presque par la même occasion, et la faisant donc ainsi lâcher son arme. La rouquine mit quelques temps à comprendre ce qu’il se passait mais, après une demi-seconde, elle réalisa qu’elle était en très mauvaise posture et tenta de se dégager de l’emprise de son agresseur pour pouvoir s’enfuir…

Lancer de dé They Eighteen:
 
Sveter
◊ Animateur ◊
Sveter
Sveter
Nombre de messages : 554
Rôle : Représentation physique des ANIMATEURS

Plus sur le personnage
Âge: Éternel
Race: Céleste
Sveter
Ven 12 Juil 2019, 15:46
Le membre 'Vicky' a effectué l'action suivante : They see me rolling


'They Eighteen' : 5
Justine
Justine
Justine
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12717-justine-quoi-etre-courrier#153914
https://docs.google.com/spreadsheets/d/1O1bj5YNcauWSG7vGfu7fyutYR5N5Uv_wJT9ev6J9Zus/edit?usp=sharing
Nombre de messages : 33
Rôle : Chasseuse/Pisteuse

Plus sur le personnage
Âge: 31 - 36
Race: Elfe / Maître-Magicienne
Justine
Jeu 25 Juil 2019, 18:54
Justine sentait la colère monter en elle et cela faisait longtemps qu'elle ne l'avait pas réellement ressentie. Vicky pensait faire face aux six toute seule ? Très bien, l'archère attendit à peine la fin de la phrase de la mercenaire pour sauter de mur en mur et de grimper jusqu'au toit. Une fois posée, elle s'y asseya, attendant de voir ce que la mercenaire allait faire.

Sauf qu'elle ne fit rien. Justine était abasourdie en voyant qu'elle s'était juste lancée dans la gueule du loup. Elle soupira longuement d'exaspération. Comment pouvait-on être aussi inconscient ? Elle matérialisa son arc, qui n'était pas tout à fait stable vu la colère qu'elle ressentait, mais ce n'était pas pour autant qu'il ne fonctionnerait pas. Au contraire, elle prépara une pluie de flèches glacées et une fois qu'elle était prête, elle balança quelques mots en sa langue natale.

L’elfe était énervée. Elle ne pouvait définitivement pas comprendre les actes idiots de la mercenaire. Elle s’était mise en danger inutilement et c’était, elle voulait l’aider ? Tout ce qu’elle fait là, c’est lui causer du soucis. Elle décocha ses flèches qui s’abattirent sur ses cibles. Les premières vinrent se loger dans le sol, gelant ce dernier afin de créer une véritable patinoire pour les poursuivants. Ceux qui l’avaient attrapée eux eûrent le loisir d’en avoir directement fichées dans le corps. Une dans l’avant bras qui tenait la main de la mercenaire, l’autre en reçut une dans la jambe.  Vicky était libre et les deux autres se retrouvèrent avec un membre gelé qui faisait atrocement mal.

Elle soupira longuement. “Dame Vicky fuir. Si Dame Vicky attrapé comment moi visiter Dame Vicky ?” cela tombait de sens. Elle avait crié, d’énervement d’ailleurs avant d’écarquiller les yeux. Pourquoi était-elle en colère ? Sûrement parce qu’elle avait fini par s’attacher à l’autre demoiselle et que de la voir en danger finissait par l’inquiéter et qu’elle ne savait pas comment l’exprimer autrement. “Dame Vicky courir. Moi pas vouloir tuer imbéciles.” qu’elle surenchérit pour faire redescendre la rousse sur terre.

L’archère elle se mit en course sur les toits de la ville, sautant de maison en maison sans trop de difficultés grâce à son agilité naturelle. Elle garda un œil sur les déplacements de Vicky, s’assurant de la couvrir avec ses flèches. “Dame Vicky !!” qu’elle lança tout en courant. “Moi entendre cheval ! Nous pouvoir fuir ! Dame Vicky devoir aller par là !” qu’elle lui indiqua avec son bras. Une direction globale et peu précise, mais une direction malgré tout et elle avait juste besoin de suivre cette direction. De plus, Justine pourrait continuer à la guider depuis les toits jusqu’à leur objectif.

Allait-elle y arriver ? Elle avait juste à dérober un cheval et Justine se chargerait du reste. Qui plus est, elle laisserait la bourse en échange du cheval dès qu’elles s’y trouveraient toutes les deux dessus. Mais les hommes continuaient de la poursuivre. Ils étaient nombreux, dans quoi s’étaient-elles fourrées ?
Vicky
Vicky
Vicky
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12420-vicky-contrats-et-autres-missives#150888
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12400-vicky
Nombre de messages : 320
Rôle : Voleuse, "Veuve noire"

Plus sur le personnage
Âge: 30 ans
Race: Humaine
Vicky
Dim 28 Juil 2019, 17:30
Plus Vicky se débattait, et plus elle sentait l’étreinte de son assaillant se resserrer sur son poignet. Plus Vicky se débattait, et plus la douleur qu’elle ressentait à cause de cette étreinte était forte. Si bien qu’au bout de quelques secondes, la jeune femme aux cheveux de feu arrêta de se débattre, espérant juste que le temps qu’elle avait réussi à gagner ait permis à Justine de s’échapper, comme elle lui avait suggéré de le faire. Mais c’est justement au moment où elle commençait à abandonner toute résistance que les dieux décidèrent de se ranger du côté de la mercenaire. Et c’est ainsi que, sans qu’elle ne réalise vraiment comment, Vicky se retrouva libre. Immédiatement, elle récupéra son poignard qui traînait à terre et s’en servit pour ôter la vie de ceux qui s’en étaient pris à elle. Ce n’était pas réellement nécessaire, puisqu’ils étaient déjà neutralisés, mais la veuve noire détestait être en situation de faiblesse, et c’est justement dans une situation de faiblesse que ces hommes l‘avaient entraînée ! C’est pour cela qu’elle n’hésita pas à les tuer, même si ce n’était pas nécessaire.

Mais, après ce double meurtre, la rousse fut ramenée à la réalité par la voix de Justine, qui… l’engueulait ? C’est tout du moins ce qu’il semblait à Vicky, et elle en était plutôt étonnée. Bien qu’elle ne la connaisse que peu, Justine ne lui avait pas semblé quelqu’un de colérique, et la voir dans un tel état lui faisait un choc. Et puis, au-delà de ça, si quelqu’un avait à être en colère actuellement, c’était bien la mercenaire ! Elle avait dit clairement à l’autre rousse que, si elle fonçait dans le tas, c’était pour lui permettre de s’enfuir. Et pourtant… Pourtant elle était encore là, à proximité des assaillants… Mais Vicky ne lui en voulait pas pour cela. Elle venait de lui sauver la vie après tout ! C’est d’ailleurs justement pour cette raison qu’elle préféra se taire suite aux commentaires de Justine et se mit à courir aussi vite que ses jambes le lui permettait, suivant les indications de la jeune femme à la lettre et arpentant les rues en espérant trouver un moyen de s’échapper.
Mais, ce moyen de s’échapper, ce fut la Bridew qui le remarqua en premier. Tendant l’oreille, Vicky finit à son tour par entendre des hennissements et se précipita dans la direction d’où venait ces sons. Elle trouva effectivement un cheval, qui attendait tranquillement, attaché à un arbre. La jeune mercenaire, rapide comme l’éclair, détacha la monture et grimpa dessus, attendant que Justine la rejoigne. Ce qui ne prit que quelques secondes…

« Au fait, merci pour ce sauvetage, Justine, je t’en suis reconnaissante ! Même si j’aurais préféré que tu t’enfuies, puisqu’ils auraient bien fini par me relâcher… Après tout, c’est après toi qu’ils en ont, pas moi, et je ne veux pas qu’ils t’attrapent… »

Après cet aveu – qui n’en était pas vraiment un – du fait qu’elle tenait à Justine, Vicky lança le cheval au galop, dans une direction au hasard. Mais, après un temps de réflexion, elle décida que le meilleur endroit pour se cacher était chez elle, et elle dirigea la monture vers son manoir, non sans en informer Justine.

« J’espère que cela ne te dérange pas si on va dans mon manoir… Je ne pense pas qu’ils viendront nous chercher là bas ! »
Justine
Justine
Justine
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12717-justine-quoi-etre-courrier#153914
https://docs.google.com/spreadsheets/d/1O1bj5YNcauWSG7vGfu7fyutYR5N5Uv_wJT9ev6J9Zus/edit?usp=sharing
Nombre de messages : 33
Rôle : Chasseuse/Pisteuse

Plus sur le personnage
Âge: 31 - 36
Race: Elfe / Maître-Magicienne
Justine
Dim 04 Aoû 2019, 07:01
Vicky avait grimpé sur la monture. Justine jeta la bourse dans les airs avant de sauter du toit pour venir se caler debout sur la croupe de l’animal. Avec son arc, elle encocha une flèche magique simple. Elle semblait viser l’arbre auquel était attaché le cheval précédemment. Elle décocha la flèche lorsque la bourse vint s’aligner avec la trajectoire de sa flèche pour ficher la bourse pleine d’or dans le tronc, la cédant ainsi à l’ancien propriétaire de la monture.

Une fois que c’était fait, elle fit une rapide acrobatie pour s’asseoir derrière l’autre rousse, entourant les hanches de cette dernière pour s’y cramponner. “Dame Vicky être inconsciente. Dame Vicky penser être libérer facilement ? Moi penser que eux pas avoir pitié Dame Vicky.” Elle la serra plus fort avec ses petits bras musclés, comme pour manifester son mécontentement. “Dame Vicky pas avoir idée de quoi eux faire.” Voir la mercenaire aux mains de ces brigands avait inquiété la sauvageonne. Heureusement qu’elle avait été capable de lui venir en aide.

Vicky était la première personne du monde civilisé qui lui avait témoigné une gentillesse aussi simpliste. Il fallait avouer que son tempérament lui rappelait celui d’une personne qui lui était proche. Et puis, il fallait bien reconnaître que le goût de ses lèvres lui manquait depuis la dernière fois. Son cœur s’était mis à battre la chamade, maintenant qu’elles étaient à cheval toutes les deux, se dirigeant vers le manoir de la femme qu’elle enserrait. “Moi… pas déranger. Pas vouloir déranger Dame Vicky.” Elle cala doucement sa joue contre le dos de la cavalière, se laissant presque bercer au rythme du galop, essayant d’écouter le rythme cardiaque de l’autre personne sans vraiment grand succès. “Moi vouloir…” Elle se pinça les lèvres, se redressant pour terminer sa phrase. “Moi vouloir rester avec Dame Vicky. Moi pouvoir ?” qu’elle demanda, un peu hésitante. Elle ne savait pas vraiment si elle avait le droit de lui demander ça. Mais elle voulait rester auprès d’elle. Et ce, sans avoir l’impression en elle de profiter de la gentillesse dont faisait preuve sa sauveuse. “Moi… avoir besoin aide pour… parler votre langue.” Elle regardait aux alentours, comme si elle allait trouver quelque chose qui pourrait attraper son embarras. “Moi aider Dame Vicky pour… pour quoi Dame Vicky vouloir.” Elle ne savait pas ce dont elle pourrait avoir besoin. Elle avait tout ce qu’elle voulait déjà. Mais elle voulait se sentir utile auprès de quelqu’un. Elle avait beau être amie avec Syf ce n’était pas pareil qu’avec Vicky. Elle ne se souvenait pas que le manoir était aussi loin. C’est vrai qu’un cheval n’est pas aussi rapide que ses sauts magiques, mais quand même ! Cela lui semblait long et terriblement embarrassant.
Vicky
Vicky
Vicky
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12420-vicky-contrats-et-autres-missives#150888
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12400-vicky
Nombre de messages : 320
Rôle : Voleuse, "Veuve noire"

Plus sur le personnage
Âge: 30 ans
Race: Humaine
Vicky
Dim 25 Aoû 2019, 17:44
Alors que Justine venait de la rejoindre sur le dos de la monture qu’elle avait "empruntée", Vicky sentit ses bras entourer ses hanches pour s’y cramponner. Et, bien que ce geste ait été fait de manière totalement innocente, sans autre pensée que celle de ne pas tomber du cheval, cela fit de nouveau ressentir cette chaleur si particulière à la mercenaire aux cheveux roux. Cette chaleur qu’elle avait déjà ressentie quelques instants auparavant, lorsque l’autre rouquine l’avait plaquée contre un mur. Et, comme précédemment, Vicky ne sut absolument pas comment réagir. Elle était gênée, comme jamais elle ne l’avait été auparavant, et ne savait pas comment faire pour ne plus ressentir cela. Mais, heureusement, Justine la tira de ses pensées lorsqu’elle prit la parole pour lui dire que c’était idiot de penser que les balourds qu’elle avait affrontée aurait finit par la libérer, puisqu’elle n’était pas leur cible principale. L’Argentaise en avait conscience, à présent, mais elle n’avait tout de même pas pu s’empêcher de mettre sa propre vie en danger pour sauver celle de Justine. Et, ça aussi, c’était une première… Mais Vicky ne s’en voulait pas, non. Aussi étrange que cela puisse paraître, vu qu’elle n’avait pas agi comme elle l’aurait fait habituellement, Vicky était presque fier d’elle. Sans elle, les hommes qui les avaient prises en embuscade auraient sûrement attrapé Justine. Et qui sait ce qu’il lui aurait fait…

« Oui, tu as sûrement raison Justine, j’ai été inconsciente… Mais il valait peut être mieux qu’il s’en prenne à moi plutôt qu’à toi, tu ne crois pas ? Je pense qu’ils auraient été beaucoup plus cruels avec celle qui s’en est prise à leur argent qu’avec moi, une tierce personne ! »

Une fois ces paroles prononcées, Vicky se concentra de nouveau sur le trajet, tentant d’ignorer la chaleur qu’elle sentait toujours grimper en elle. Toujours au grand galop, afin de créer le plus de distance possible entre elles et leurs potentiels poursuivants, elle guidait l’équidé à travers les rues de la cité d’Argent, se dirigeant vers son manoir comme elle l’avait prévu. Le trajet lui parut d’ailleurs plus long qu’habituellement, alors qu’elle avait l’habitude de l’effectuer à pieds et qu’un cheval était censé être plus rapide qu’un humain, mais elle préféra ne pas en tenir compte et se contenta de diriger leur monture vers son manoir. Jusqu’à ce que Justine prononce des paroles qui la  firent tirer sur les rênes du cheval pour l’arrêter net. Croyant avoir mal entendu, ou mal compris, ce qu’avait dit l’autre rousse, Vicky ouvrit de grands yeux puis effectua une manœuvre afin de se retrouver face à face avec son interlocutrice, tournant donc le dos au chemin qu’elle empruntait. Cependant, ne voulant pas montrer son étonnement, la mercenaire aux cheveux de feu prit un air des plus neutres et afficha même un sourire sur son visage.

« Je te l’ai déjà dit lors de notre première rencontre, Justine, tu ne me déranges pas ! Mais, pour être sûre que j’ai bien compris… Tu souhaites apprendre l’Enkiev à mes côtés, en vivant avec moi dans mon manoir ? C’est bien ça ? Et, en échange, tu m’aiderais à… ce que je veux ? »
Justine
Justine
Justine
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12717-justine-quoi-etre-courrier#153914
https://docs.google.com/spreadsheets/d/1O1bj5YNcauWSG7vGfu7fyutYR5N5Uv_wJT9ev6J9Zus/edit?usp=sharing
Nombre de messages : 33
Rôle : Chasseuse/Pisteuse

Plus sur le personnage
Âge: 31 - 36
Race: Elfe / Maître-Magicienne
Justine
Lun 23 Sep 2019, 15:37
Elles fuyaient à cheval. Le danger était derrière elles, mais même là, Justine n’était pas encore totalement rassurée. Il fallait dire que, même si cela faisait trois ans qu’elle était sortie de la forêt interdite, ses instincts de bête sauvage étaient trop ancrés en elle pour qu’elle puisse s’en débarrasser si facilement. La pression retombait lentement et elle était bien obligée d’avouer que le contact avec l’autre rousse possédait des vertus apaisantes pour la sauvageonne. Sauf quand elle se mettait inutilement en danger.

Parce que oui. Elle avait beau dire tout ce qu’elle voulait, ce n’était pas recevable. Justine n’en démordait pas et même si elle ne semblait pas apporter de réponse, il était clair qu’elle ne comptait pas en rester là. Elle avait tant de choses à lui expliquer, mais les mots lui manquait. Son vocabulaire était malgré tout limité et cela l’empêchait d’exprimer clairement ses pensées et ses envies. Un peu tel un nouveau-né qui ne peut que pleurer pour attirer l’attention.

Le cheval s’arrêta brusquement, le visage de Justine s’écrasant contre le dos de la mercenaire. Elle avait connu plus délicat comme arrêt. Elle fit la moue. “Dame Vicky pas sympathique. Moi avoir du mal à parler et Dame Vicky faire répéter moi ?” Elle se redressa un peu, corrigeant sa posture tout en croisant les bras, de manière presque mécontente. “Dame Vicky très bien comprendre. Moi devenir garde du corps car Dame Vicky mettre elle en danger facilement, donc moi avoir pain sur le bois.” qu’elle ajouta, toujours remontée contre le comportement de l’autre.

Mais le mécontentement sembla vite partir lorsqu’elle baissa la tête, ses bras retombant sur ses jambes. Elle remonta un regard inquiet vers l’autre rousse. “Dame Vicky avoir tort. Moi pouvoir fuir. Moi pouvoir défendre Moi. Quoi avoir fait Dame Vicky si Dame Vicky avoir été attrapée ? Dame Vicky penser être capable de quoi ?” qu’elle questionna. “Moi pouvoir sauter. Moi avoir capacités. Dame Vicky pas avoir à mettre elle en danger pour Moi.” qu’elle répondit, tout à fait pragmatique sans cerner le côté hautain qui pouvait en ressortir. Tout ce qu’elle essayait de faire passer, c’était son envie de garder Vicky en vie qui semblait capable de se mettre en danger pour protéger sa petite vie de sauvageonne. “Dame Vicky comprendre ? Moi vouloir partager moments avec Dame Vicky. Moi pas pouvoir partager moments avec Dame Vicky si Dame Vicky mourir.” qu’elle expliqua comme si c’était l’évidence même. Elle conclua même cette phrase par un léger baiser sur les lèvres de la mercenaire, sans crier gare. Rien de réellement indécent, juste un contact simple contre les douces lèvres de la mercenaire qui dura une demi-seconde, alors que les joues de l’archère se tintèrent de la couleur de leurs cheveux. Si ses mots sont compliqués à comprendre, alors elle était sûre que son interlocutrice comprendrait ce qu’elle voulait dire par ce geste.
Vicky
Vicky
Vicky
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12420-vicky-contrats-et-autres-missives#150888
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12400-vicky
Nombre de messages : 320
Rôle : Voleuse, "Veuve noire"

Plus sur le personnage
Âge: 30 ans
Race: Humaine
Vicky
Dim 29 Sep 2019, 06:23
Assise à l’envers sur le cheval, face à Justine, Vicky tentait de comprendre la teneur des paroles que la jeune sauvageonne venait de prononcer. Un sourire était affiché sur son visage mais, intérieurement, c’était un tout autre combat… La mercenaire était confuse comme jamais elle ne l’avait été. Elle se demandait si elle avait bien entendu. Elle se demandait si elle n’avait pas rêvé, si elle n’allait pas se réveiller dans son manoir, réalisant que rien n’avait réellement eu lieu… Pourtant, la suite des événements prouva que rien de tout ceci n’était un rêve. Justine avait bien proposé à Vicky de vivre chez elle, et qu’en échange elle lui rendrait tout les services dont la veuve noire aurait besoin. Se sentant rougir, ce qui ne lui était presque jamais arrivé auparavant, la mercenaire aux cheveux de feu n’en montra cependant rien et garda son joli sourire sur ses lèvres.

« Du pain sur la planche. On dit avoir du pain sur la planche, Justine ! »

Même si cela n’était pas vraiment nécessaire, Vicky s’était senti obligée de corriger l’autre rousse lorsqu’elle l’avait entendu parler de "pain sur le bois". Après tout, Justine voulait apprendre l’Enkiev, et ça commençait par ce genre de choses, non ? C’est en tout cas ce que c’était dit la mercenaire aux cheveux de feu, et c’est pour cette raison qu’elle avait décidé de corriger Justine.
Mais, assez rapidement, Vicky se reconcentra sur la conversation et oublia ce petit aparté vocabulaire. Surtout que l’air inquiet qui était apparut sur le visage de la sauvageonne attristait la veuve noire. Elle comprenait maintenant que, plus que de la colère, c’était de l’inquiétude qu’elle avait fait ressentir à Justine lorsqu’elle avait agi sans vraiment réfléchir. Et elle s’en voulait. C’était étrange, mais elle s’en voulait d’avoir inquiété l’autre rousse… Cela n’avait jamais été son but, mais c’est ce qu’il s’était passé et Vicky ne pouvait s’empêcher de vouloir s’excuser. Ce qu’elle fit, justement, tout en posant inconsciemment une main sur la cuisse de Justine

« Je suis désolé, Justine… Je me rends compte maintenant que j’ai été idiote, et que je t’ai inquiété ! Mais saches que la seule chose qui m’importait à cet instant-là, c’était ta sécurité. Peu m’importait ma vie, je voulais simplement que tu parviennes à t’enfuir… »

Tout en parlant, sans vraiment s’en rendre compte, Vicky avait commencé à balader sa main sur la cuisse de Justine, comme pour la réconforter. C’était certes inconscient, mais elle caressait la cuisse de la sauvageonne comme elle l’avait déjà fait à certaines de ses victimes masculines pour parvenir à les séduire. Sauf que, cette fois-ci, elle n’était pas dans son rôle de veuve noire et n’avait aucune envie de séduire Justine pour s’emparer de sa fortune. De toute façon, elle n’avait pas de réelle fortune, alors bon… Pourtant, sa main parcourait bien la cuisse de la Bridew, et la seule chose qui arrêta ce mouvement fut le contact soudain sur ses lèvres…
Surprise, Vicky resta coite pendant quelques instants, sans bouger, son regard plongé dans celui de Justine. Puis, finalement, elle reprit ses esprits et, un sourire taquin s’affichant sur son visage, elle rendit la pareille à la sauvageonne. S’approchant extrêmement lentement de son visage, elle déposa finalement un baiser sur ses lèvres, le faisant cependant durer plus longtemps que celui de Justine.

« Je vois que tu as pris goût aux bisous magiques, ma chère Justine ! Si tu veux, je pourrais t’apprendre ! »

Cette proposition était une petite taquinerie de la part de Vicky mais, si Justine acceptait, rien ne disait que la rousse ne finirait pas par y prendre goût… Ce n’était pas dans ses habitudes, certes, mais, après tout, elle n’était pas vraiment elle-même lorsqu’elle se trouvait aux côtés de l’autre rousse alors… Bien que ses paroles l’aient quelque peu étonnées lorsqu’elle s’était entendu les prononcer, Vicky ne s’en formalisa pas et garda son petit sourire taquin sur ses lèvres.
Justine
Justine
Justine
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12717-justine-quoi-etre-courrier#153914
https://docs.google.com/spreadsheets/d/1O1bj5YNcauWSG7vGfu7fyutYR5N5Uv_wJT9ev6J9Zus/edit?usp=sharing
Nombre de messages : 33
Rôle : Chasseuse/Pisteuse

Plus sur le personnage
Âge: 31 - 36
Race: Elfe / Maître-Magicienne
Justine
Mar 01 Oct 2019, 09:43
Elle ne comprenait pas. Et je ne parle pas du fait qu’elle se fasse reprendre sur l’expression populaire. Honnêtement, ce n’était que le cadet de ses soucis là tout de suite. Ce qu’elle ne comprenait pas était la logique derrière la noble. Dans sa tribu, tout le monde savait sa place, tout le monde faisait ce qu’il savait faire de mieux et ne tentait pas de prendre le rôle des autres. Les chasseurs chassaient. Les cuisiniers cuisinaient. Certes, l’un pouvait apprendre l’autre, mais ils ne se lançaient pas dans des tâches dangereuses sans préparation. Alors pourquoi avait-elle fait ça ? Justine allait s’enfuir sans problèmes et elle avait pris plus de risques à aller libérer l’autre rouquine qui s’était fait attrapée. Non, elle aurait pu juste les envoyer vers une autre direction. C’est pour ça qu’elle ne comprenait pas qu’on puisse se jeter inconsciemment dans la gueule du loup.

Enfin, la caresse qui se laissait sur sa cuisse l’apaisait un peu. Son cœur était serré et ses joues avaient pris la teinte de ses cheveux. Son souffle qui se mélangeait à celle de la noble la rendit toute chose. Elle ne savait plus trop où se mettre et elle commençait réellement à prendre goût des lèvres sucrées de l’autre demoiselle. Comment pouvait-elle s’être laissée autant apprivoisée ? Il est vrai que la ressemblance avec Tanja était frappante, autant physiquement que psychologiquement, mais était-ce la seule raison ? Il est vrai que Vicky était douée pour amadouer les autres, mais Justine était persuadée que sa mère y était pour quelque chose. Enfin peu importe, elle allait essayer de profiter du moment, même si après le baiser, elle avait envie de se cacher. “Moi vouloir parole de Dame Vicky. Dame Vicky devoir agir que si Moi avoir vraiment besoin.” Elle marmonnait, alors qu’elle avait la tête baissée et une main qui attrapait son coude. “Moi…” Elle savait plus vraiment quoi dire, les mots s'embrouillaient dans sa tête.

Alors elle se contenta de s’approche, de combler la distance et d’entourer la mercenaire de ses bras, d’enfouir son visage rouge de gêne dans le cou de l’autre personne et de la serrer contre elle. De sentir sa présence réelle. Elle avait aussi jeté son dévolu sur la personne de Vicky, cherchant désespérément une attache quelque part. Car le plaisir de la solitude résidait dans le choix de s’éloigner d’une compagnie. Être seule quand on a tout perdu, c’était bien plus difficile. Il y avait encore Syf, certes, mais ce n’était pas pareil. Syf était en partie de son monde. Être seule dans ce nouveau monde était quelque chose de terriblement éprouvant.

Cependant, elle ne pleura pas. Non, elle se contenta de serrer la mercenaire dans ses bras, avec fermeté, comme si elle ne voulait définitivement plus la lâcher. Aussi pour lui montrer qu’elle tenait à elle. À cette personne qui ne pensait à rien d’autre qu’à l’argent. Elle aussi devait se sentir seule dans sa grande maison non ? Elle en était persuadée. Elle se rassurait avec ça, en se disant qu’elles étaient pareilles finalement, alors que la réalité était toute autre. Mais là, présentement, tout ce qu’elle voulait était d’être à ses côtés. “Nous rentrer.” qu’elle murmura calmement. Elle se détacha lentement, laissant la place à Vicky pour manœuvrer, mais elle comptait bien rejouer aux pots de colle dès que l’occasion se représentera.
Vicky
Vicky
Vicky
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12420-vicky-contrats-et-autres-missives#150888
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12400-vicky
Nombre de messages : 320
Rôle : Voleuse, "Veuve noire"

Plus sur le personnage
Âge: 30 ans
Race: Humaine
Vicky
Ven 04 Oct 2019, 13:20
Confuse, Vicky ne savait pas comment réagir au câlin inattendu qu’elle reçut. Certes, il s’agissait de Justine, la seule personne à qui elle se soit réellement attachée, la seule qui pouvait lui faire des cajoleries sans risquer de se faire égorger dès qu’elle aurait le dos tourné, mais, d’un autre côté, la mercenaire aux cheveux de feu n’était pas habituée à ce genre de marques d’affection. C’est pourquoi elle se contenta de regarder l’autre rousse s’approcher d’elle et enfouir son visage dans son cou sans rien faire, les bras ballants. Vicky resta ainsi pendant plusieurs minutes, laissant Justine lui témoigner silencieusement à quel point elle l’appréciait, puis finit par laisser parler son coeur et entoura la jeune sauvageonne de ses bras. Elle plaça ses mains sur sa chevelure rousse et commença à la caresser, y déposant même parfois quelques baisers furtifs. Maintenant sûre de ce qu’elle ressentait, la jeune Argentaise voulait le faire savoir à son amie et c’était la seule manière qu’elle avait trouvé de le faire. C’est pour cela qu’elle resta dans cette position un long moment…

« Je te le promets, ma belle ! Tu as ma parole que je ne tenterais plus de venir à ton secours, à moins que tu ne sois pas en mesure de te défendre toute seule bien entendu »

Vicky avait murmuré ces mots si bas qu’elle se demanda si Justine les avait entendus. Mais peu importait. D’un côté, il serait dommage qu’une promesse sincère – ce qui est rare en ce qui concerne la mercenaire, il faut bien l’avouer – ne soit pas entendue par sa destinataire, mais, de l’autre, la jeune femme ne savait pas si elle avait vraiment envie que ce soit le cas. Après tout, bien que l’intention soit là, elle s’était tellement attachée à cette jolie rousse, ne connaissant que très peu l’Enkiev, qu’elle n’était pas sûre de pouvoir s’empêcher de venir à son secours ! Et puis il y avait ce "ma belle"… Ces deux mots que l’Argentaise n’avait que très rarement utilisés dans un contexte comme celui-là, de manière complètement sincère, et qui avaient franchi sa bouche sans vraiment qu’elle le contrôle…

Cependant, Vicky préféra assez rapidement passer à autre chose, ne sachant pas comment interpréter ce qu’il se passait dans sa tête, et se contenta de reprendre une position normale sur le cheval lorsque Justine lui proposa de rentrer. Approuvant cette décision, la mercenaire aux cheveux de feu se remit à l’endroit sur sa monture et la lança au pas, se disant que le galop n’était plus nécessaire puisque leurs poursuivants devaient à présent être loin. Elle profita également du trajet qu’il leur restait jusqu’à son manoir pour tenter de remettre de l’ordre dans ses idées, de comprendre ce que Justine lui faisait ressentir. Malheureusement, tout s’embrouillait dans son esprit et la tâche s’avéra beaucoup plus ardue que prévue. Alors, abandonnant finalement toute tentative de compréhension, Vicky se recula sur la selle et alla se coller à Justine, le contact de son corps contre le sien s’étant mis à subitement lui manquer. Puis, instinctivement, elle lâcha les rênes, ne dirigeant plus la monture que d’une main, et dirigea l’autre vers celle de Justine. L’Argentaise entrelaça alors ses doigts à ceux de la sauvageonne et un sourire apparut de nouveau sur son visage, un sourire des plus heureux…
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 :: Hors Jeux :: Archives v.2 :: Lustre 1
Sauter vers :