Histoire d'illusion au prix d'un rêve envoûtant [PV Hécate]

 :: Alliance d'Enkidiev :: Royaume d'Émeraude :: Village
Gédéon
Gédéon
Gédéon
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12859-gedeon-coeurdencre-sorcier-d-argent#155078
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12853-gedeon#155019
Nombre de messages : 96
Rôle : Sorcier - Touriste - Noble d'Argent

Plus sur le personnage
Âge: 25 - 30 ans
Race: Humain
Gédéon
Lun 20 Mai 2019, 15:53
Histoire d'illusion au prix d'un rêve envoûtant.
12ème mois, 1575.
Affaire commerciale

La magie… Qu’elle est délicieuse. Je pouvais me damner pour elle et cette nuit, j’étais probablement sur le point d’enfreindre les règles une fois de plus pour elle. Le Monde regorgeait de magie et je me retrouvais coincé sur les territoires d’Irianeth. Si je vous un jour fouler les terres anciennes non loin des chaînes de montagnes, je devrais soit attendre que l’Empereur les prennent par la force, soit attendre un miracle divin. Autant dire que dans les deux cas, ce n’était pas pour demain. Encapuchonné de noir, je déambulais tel un voleur dans les ombres des ruelles d’Émeraude. Le royaume avait perdu de sa superbe, la radiation des chevalier-mages l’avait comme vidé de son essence. C’est dans une taverne malfamée que mon informateur m’avait donné rendez-vous tard dans la soirée. Apparemment, il avait pu parler à Hécate et m’arranger une entrevue ce soir. De mon côté, je m’étais un peu renseigné sur le profil de cette fameuse contrebandière. Les avis étaient mitigés à son propos et son identité parfois curieuse… Certains m’assuraient qu’ils avaient vu un homme, qu’elle n’avait rien d’une femme à vrai dire. D’autre que ses origines étaient jadoises, parfois elfiques… En revanche, tous pouvaient s’entendre sur son caractère… Volcanique. Mon informateur dérogea un peu à la règle en me disant qu’elle était plutôt, comment disait il déjà, ah.. Oui. Professionnel. Capable de tuer de sang froid, sans un haut le cœur, une adapte de la magie qui aurait sûrement ce dont j’avais besoin…

J’entrais à l’arrière de la taverne, puis on me fit passer par les cuisines avant de m’inviter à entrer par la trappe pour rejoindre les réserves. Je n’étais pas tranquille, la méfiance était de mise, au moindre souci, il me faudrait user de magie pour quitter les lieux rapidement. Malgré cette nuit fraîche, j’avais l’impression de mourir de chaud. Un tissu noir couvrait le bas de mon visage et la capuche de ma cape ne laissait apparaître que mes yeux. À peine eus-je le temps de descendre quelques marches que la trappe se refermait derrière moi. Je me sentais comme un rat, prit sur le fait à quelques pas de son fromage. Coincé dans l’obscurité, je continuais ma descente sans avoir guère d’autres choix. Plus bas, une lueur verte balayait le décor comme les flammes d’un flambeau. L’atmosphère était lourde, mais délicieuse à la fois, si enivrante qu’elle me faisait frissonner.

Mon cœur pouvait me trahir tellement sa cadence battait tel un tambour de guerre. Une fois les planches en bois toutes descendues et quelques pas sous terre, je découvrais le repère éphémère de cette Hécate. Ici, il n’y avait aucun doute, nous serions tranquilles pour discuter d’un prochain dessein commun. Avec moi, j’avais un sac plein à craquer de ressources qui venaient du royaume des Fées. Mes précédents voyages m’avaient permis de faire quelques réserves de côtés pour cette nuit. Il me fallait un agent libre. Une personne appliquée et d’expérience qui pouvait parcourir ces terres tel un électron libre pour me ramener, nouvelles, ouvrages et autres encore sur les secrets de la magie. Trouver un terrain d’entente avec Hécate risquait d’être compliquait, mais je n’avais pour le moment pas d’autres choix que de faire affaire avec elle. Mon regard ténébreux posé sur sa silhouette mystérieuse, je me risquais à offrir mon âme aux forces les plus instables de ce monde.

“Hécate ? Je viens faire affaire…”

Je tendais le sac en sa direction en attendant qu’elle m’invite à prendre place autour du large tonneau qui nous servirait de table cette nuit.

“C’est une avance, pour que nos futurs échanges soient prolifiques… Je suis certains que nous pourrons trouver un bon terrain d’entente ensemble.”
Hécate
Hécate
Hécate
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12877-hecate-fuck-off
Nombre de messages : 28
Rôle : Contrebandière - dealeuse d'objets magiques - enchanteresse

Plus sur le personnage
Âge: 149-154 ans (L. II)
Race: Demie-Elfe & MM
Hécate
Mar 21 Mai 2019, 19:18

Les affaires marchaient bien, la vie marchait bien. Si les choses n’avaient pas été faciles y’a quelques années, Hécate s’était remise et avait payé ses dettes. Et repris les affaires. Pour relancer ces dernières, rien de mieux que de faire circuler des rumeurs. Hécate était responsable de la moitié d’entre elles. Elles avaient leurs avantages, elles créaient un mysticisme atour de sa personne et de ses exploits. Et si des critiques sortaient à son sujet, elles se retrouvaient noyées dans le lot. Comment croire certaines choses négatives quand les choses positives disaient tout et son contraire ?
Cela fonctionnait à la perfection, et les clients s’enchainaient. Dernièrement elle avait enchanté les alliances d’un couple de nobles de la Confrérie, supposé avertir l’un si l’autre faisait preuve d’infidélité. Hécate avait rendu un vrai produit, après tout ils payaient bien, et ils se tiraient eux même une flèche dans le genou avec cette demande. Elle avait juste été très large sur le sens de ce qui était tromper ou non. C’était presque décevant qu’elle ne puisse pas rester dans le secteur pour observer ce mariage exploser. Mais on lui avait parlé d’un client de l’Empire qui avait besoin de ses services. Les propos rapportés lui disaient même qu’il était probablement dans l’un des ordres militaires de l’Empire. Alors pour s’assurer du sérieux de cette personne, Hécate lui avait donné rendez-vous à un endroit où une personne de son genre serait mal vue. Emeraude. (Elle avait hésité avec Jade, mais c’était peut-être pousser le bouchon.)

Arrivée quelques jours en avance, elle avait profité des lieux sans utiliser da magie, histoire de se fondre dans le décor, avant de réquisitionner la petite cache de contrebandier dans la cave de l’auberge. Elle avait échangé son séjour contre un paquet de cartes qui permettait à son possesseur de toujours gagner. Bien entendu l’enchantement ne serait présent que pour une semaine, assez pour donner la confiance à l’aubergiste de parier toujours plus. Des amis à elle, qui désiraient s’installer dans le coin, arriveraient juste à la fin, et feraient en sorte que le propriétaire des lieux décide de les parier. Il perdrait, et l’auberge finirait entre les mains des amis d’Hécate, qui lui devraient une jolie dette. Les affaires, c’était les affaires. Hécate ne l’oubliait jamais.
Les pieds sur le gros tonneau qui servait de table, elle regarda son nouveau client avancer. Oui, malgré la capuche et la discrétion recherchée, ce n’était pas très compliqué, pour qui savait quoi voir, de comprendre qu’il était bien placé dans l’Empire. D’un geste de la main qu’il ne pouvait pas voir, Hécate laissa ses pouvoirs s’activer discrètement. Elle put sentir immédiatement qu’elle avait en face d’elle une personne magiquement puissante. Peut-être même un sorcier ? En tout cas, il savait comment lancer une conversation, à coup de bourse. Retirant ses pieds et se saisissant de la bourse, elle lui fit signe de s’asseoir pendant qu’elle regardait à l’intérieur et s’assurait que le paiement était sincère. « Je suis d’ores-et-déjà ravie de faire affaire avec vous. » Dit-elle avec un sourire avant de se pencher sur la table et de plonger ses yeux dans ceux de son client. « Je me demande pourtant comment je puis aider une personne versée dans l’art de la magie comme vous ? » C’était comme une partie de cartes, il fallait poser les bonnes au bon moment, dévoiler ce que l’on savait, placer ses jetons, faire monter l’anticipation. « Qu’est-ce qu’un homme comme vous va donc rechercher jusqu’à Emeraude ? »


Gédéon
Gédéon
Gédéon
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12859-gedeon-coeurdencre-sorcier-d-argent#155078
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12853-gedeon#155019
Nombre de messages : 96
Rôle : Sorcier - Touriste - Noble d'Argent

Plus sur le personnage
Âge: 25 - 30 ans
Race: Humain
Gédéon
Jeu 23 Mai 2019, 15:15
La question fatidique arriva… Pourquoi un sorcier de ma carrure venait faire affaire avec une personne telle qu’elle ? Mes intentions auraient pu être belliqueuses. Le deviendrait-elle avec le temps ? La claque était violente, sa question avait un goût amer, elle révélée véritablement mon addiction à la magie. J’avais déjà dû pouvoir, mais ce n’était pas assez à mon goût, j’en voulais encore, encore et toujours encore plus. Cette muse envahissait mon esprit dès que celui-ci n’était pas occupé par mes obligations diplomatiques et militaires affiliées par la gouvernance d’Argent ou l’empire. Je laissais ma langue claquer contre mon palais, elle voyait juste cette inconnue. J'ôtai mon foulard pour parler plus distinctement à mon interlocutrice. 

“Mon amour pour les artefacts magiques.”

Je lâchais, les dents seraient, cette fausse vérité qui était bien moins pénible à sortir que ma vanité. Alors qu’Hécate fouillait dans la besace, les reflets lumineux des cristaux illuminaient son visage et faisant ressortir les traits et ombres de son visage, lui donner un air presque maléfique. 

“J’aimerais profiter de votre capacité à vagabonder pour quelques tâches.”


Je pesais mes mots. Que pouvais-je risquer de révéler, quels desseins devrais-je absolument garder secrés ? J’ôtais ma capuche en réalisant que je n’avais plus besoin de cacher mon visage ici. Un bras posé sur la surface du tonneau, je regardais les imperfections du bois tout en réfléchissant. 

“J’ose imaginer qu’une contrebandière telle que vous n’a aucune allégeance politique pour brader ses déplacements… Ce qui n’est pas mon cas. J’aimerais que nous travaillions de concert pour retrouver quelques artefacts. En échange de ceux-ci, vous serez, bien entendu, récompensez. Le paiement sera à négocier à votre retour afin que je puisse attester de la qualité du bien. Ce paiement pourra être économique, de ressources, de services…”

Sur le paiement, j’étais plutôt serein. Ma position était confortable, mon statut également et mes relations suffisamment étendue pour arriver à mes fins. J’étais prêt à tout pour collecter ces objets précieux. Ils étaient nécessaires à mon bien-être, obligatoire pour mes plaisirs, mon addiction grandissait progressivement depuis mon retour à Argent. Mon objectif final, pour l’instant, était cette Tour inaccessible, perdue dans notre monde.
Hécate
Hécate
Hécate
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12877-hecate-fuck-off
Nombre de messages : 28
Rôle : Contrebandière - dealeuse d'objets magiques - enchanteresse

Plus sur le personnage
Âge: 149-154 ans (L. II)
Race: Demie-Elfe & MM
Hécate
Dim 30 Juin 2019, 20:36

Ses intentions n’étaient pas claires, et Hécate avait tendance à se méfier quand les instructions qui lui étaient données étaient vagues. C’était comme demander à un artiste de peindre un portait en ne lui faisant qu’une faible description de la personne désirée et dire que le prix final serait la popularité apportée par le portrait. Hécate réclamait plus de détails avant d’accepter, et c’est ce qu’elle allait faire. Mais tout d’abord il fallait mettre les choses au clair sur l’énormité qui avait été sous-entendu.
« Non, effectivement, aucun attachement politique…ou à qui que ce soit d’ailleurs. » Ca, c’était dit. Hécate avait perdu trop de temps dans des alliances et des organisations, elle y avait trop perdu, on ne l’y reprendrait pas. « Toutefois, si vous voulez plus qu’un achat ou un enchantement, mais mes services sur du long terme, il va vous falloir beaucoup plus que ça. » Dit-elle en pointant le pré payement qui lui avait été fait.

Ce n’était pas la première fois qu’un client lui proposait un partenariat, et généralement, Hécate les refusait immédiatement. Pour des raisons déjà exposées et d’autres qu’elle gardait pour elle-même. Mais c’était un peu différent cette fois-ci, car c’était la première fois qu’une personne avec le profil de l’homme qu’elle avait en face d’elle lui faisait une telle requête. Supposons que ce puissant utilisateur magique de l’Empire était un sorcier, il aurait été étonnant qu’Irianeth ne leur donne pas de quoi satisfaire leurs besoins. Alors ambitions personnelles ou rébellion contre l’Empire ? Il fallait en apprendre plus. « Comprenez monsieur … ? » c’était une manière de lui demander son nom « que je ne peux pas m’engager sans savoir plus sur ce que vous désirez de mes services. » C’était clair, elle désirait plus de détails. Mais elle ne voulait pas le froisser non plus, au contraire, s’il était riche au point de vouloir négocier tant auprès d’elle, il fallait lui donner encore plus envie.

Hécate plongea la main dans son sac et en sorti un petit cube, plutôt lourd, fait dans un métal précieux. « Peut-être devrais-je vous montrer avant un exemple de mon talent. » Elle tapota le cube trois fois sur l’une des faces, et un rayon de lumière en sorti. En quelques secondes, au-dessus du cube, toute teintes de bleu et de vert, apparue la carte du Monde, et en rouge, l’emplacement où ils étaient. Hécate manipula le cube, faisant glisser ses doigts sur une face ou l’autre, pour agrandir un endroit ou repartir en arrière. C’était somme toute impressionnant. Elle travaillait sur cet enchantement depuis un an, profitant d’un nouveau pouvoir qui s’était éveillé en elle. Il manquait encore de précisions, notamment sur Irianeth, et il faudrait encore du temps pour avoir une carte la plus détaillée possible, mais le travail était déjà à couper le souffle. Elle tapa à nouveau trois fois et la lumière disparue, les laissant revenir à l’obscurité des lieux, à peine brisée par quelques torches. « Qu’en pensez-vous ? »
Gédéon
Gédéon
Gédéon
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12859-gedeon-coeurdencre-sorcier-d-argent#155078
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12853-gedeon#155019
Nombre de messages : 96
Rôle : Sorcier - Touriste - Noble d'Argent

Plus sur le personnage
Âge: 25 - 30 ans
Race: Humain
Gédéon
Jeu 04 Juil 2019, 14:44
Des teintes de bleu et de vert vinrent illuminer mon visage et je recevais celles-ci avec émerveillement. Par quel sortilège venait-elle d’activer cette mystérieuse boîte ?! Je ne mis pas longtemps à comprendre que les dessins qui semblaient flotter dans les airs n’étaient autres que les territoires de notre univers. Si Irianeth manquait de clarté, le reste était d’un détail fascinant. Si ses questions me semblaient redondantes, j’accusais les ressources d’avoir dévié son esprit de mes premiers propos, elle venait de me donner à présent une piste d’échange. Il m’était facile d’avoir les plans de notre berceau à lui troquer contre quelques précieux objets. Est-ce trahir les miens ? J’hésitais. Pas nécessairement puisqu’elle avait la possibilité de s’y rendre et de faire elle-même ces recherches. Le savoir n’avait pas de frontière après tout et elle gagnerait un temps précieux en récoltant mes informations. Alors que je fus tenté de toucher cette carte volatile, les lumières se coupèrent brusquement pour nous replonger dans la pénombre. C’est encore sous le coup de l’enchantement technique que je reportais mon attention sur la vagabonde.

- Bien… Bien. Nommez-moi comme il vous plaira. Je vois qu’il vous manque quelques informations sur Irianeth. Nous pourrions peut-être envisager de combler ces lacunes avec quelques précieux artefacts. Cependant, pour l’heure, j’aurais besoin que vous fassiez pour moi une boussole qui pourrait m’indiquer où trouver la position de ce que je désire posséder. Puisque vous êtes apte à réaliser si belle prouesse, je suis certain qu’un objet enchanté est à votre porté.

Je sorti de l'intérieur de ma cape, l'objet en argent. Il était soigneusement conservé dans un mouchoir de soie, que je tenais de mon père. Sur celui-ci on pouvait clairement lire le blason de notre famille, une tête de rapace. L'objet quant à lui était un bel ouvrage en soit que j'avais obtenu, un beau jour, sur les quais d'Argent. J’aurais aimé réaliser ce sort moi-même, mais ma magie n’était pas assez puissante pour cela. J’étais un spécialiste des ombres et des troubles psychologiques pour le moment et cela prenait déjà un temps considérable sur mon temps. Je ne pouvais pas disperser mon énergie à réaliser des objets enchanter, mais Hécate semblait pouvoir le faire. Ma curiosité me brûlait les lèvres. Que pouvait-elle faire d’autres ?

- Combien de temps cela pourrait-il vous prendre pour réaliser ceci ?

Bras croisés sur mon torse, j’étais plutôt songeur et légèrement méfiant. N’était-elle pas en train de me jeter de la poussière de fée aux yeux pour obtenir si facilement de moi ce qu’elle voulait ? J’essayais de freiner mon excitation face à cette magie poussée, mais il m’était difficile de garder les idées claires après une telle démonstration. C’était presque euphorisant. Si nous pouvions avoir une telle carte sous la main pour nos conquêtes, l’Empereur pourrait dormir l’esprit plus léger. Ce cube était si petit, il faudrait probablement un moment pour comprendre son mécanisme et découvrir ses fonctions, mais cela prendrait probablement moins de temps que de le réaliser entièrement. J’étais curieux de voir comment la contrebandière allait s’y prendre pour réaliser l’objet que je lui demandais. Pourrait-elle le faire ici et dans l’heure afin que je puisse la voir à l’œuvre où aurait elle besoin de plus de temps? Si c’était le cas, je lui demanderais de me laisser ce précieux paquet dans un endroit sûr en attendant que je puisse venir le récupérer. Mais un nouveau déplacement me serait difficile et je n’aimais pas perdre mon temps.
Hécate
Hécate
Hécate
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12877-hecate-fuck-off
Nombre de messages : 28
Rôle : Contrebandière - dealeuse d'objets magiques - enchanteresse

Plus sur le personnage
Âge: 149-154 ans (L. II)
Race: Demie-Elfe & MM
Hécate
Mer 21 Aoû 2019, 21:38

Son visage face à la petite présentation d’Hécate voulait tout dire. On pouvait y lire l’envie, l’admiration, comment il essayait de comprendre la manière dont cela fonctionnait. Mais ces sentiments étaient plus tournés vers la magie que vers celle qui en avait fait usage. Il y avait une ombre hautaine sur lui qui ne plaisait pas à Hécate. Et ce depuis qu’il était entré. Elle ferait quelque chose contre ça, elle écouterait sa commande, qu’il passait à ce moment même et l’exaucerait à sa sauce, comme elle faisait pour tous ses clients qui n’étaient pas ses amis ou lui glissaient dans le mauvais sens du poil. Cependant sa commande était intéressante et la formulation de l’envie assez vague pour lui laisser tout le plaisir du monde de l’interpréter à sa façon. Elle ne répondit pas non plus à sa première proposition, trop vague pour l'intéresser.

« Cinq à six heures, moins si vous restez sage. J’ai besoin de votre présence, c’est vos désirs après tout. » Hécate lâche un sourire dont elle restera seule à connaitre les véritables débouchés. « Avant toutefois, il me faut de l’énergie. » Et elle tira un petit cordon au plafond. Une clochette sonna au loin et quelques minutes plus tard, descendant les escaliers, le tavernier qui déposa à l’entrée de la porte un plateau avec nourriture et boisson pour ‘Dame Hécate’, ce qui était un titre hilarant, soyons honnêtes. Hécate n’avait rien d’une dame, mais elle appréciait l’effort. Attrapant plusieurs raisins elle les glissa dans sa bouche avant d’observer la boussole. Bel objet, bonne qualité, presque suffisant pour contenir le sortilège. Elle tendit main vers son client. « Il me faudra une pièce d’or, pour que s'assurer que cela tienne. » Une fois obtenue, elle colla la pièce sur l’arrière de la boussole qu’elle retourna. Hécate fit alors sortir une flamme de son index et tourna la bague présente sur ce dernier, la flammèche devenant plus petite et plus chaude, toute bleue. Avec cela elle entreprit de souder pour de bon la pièce à la boussole. « Voilà qui devrait être bon, cependant, pour que cela fonctionne, j’ai besoin d’avoir accès à votre esprit. C’est vos plus grands désirs après tout, pas les miens. » Forcément, c’était une demande spéciale, Hécate allait pouvoir obtenir de nombreuses informations, parfois très intimes. Mais c’était le prix (en plus) à payer pour ce qu’il voulait. Plus ou moins. Une fois l’accord obtenu, Hécate ferma les yeux quelques instants, pour se mettre dans le bon état mental avant de claquer les mains. « Attention ça va un peu picoter. »

Ce n’était pas une expérience agréable, d’après ce qu’elle avait pu comprendre, d’être dans les environs directs quand on était magique et qu’elle s’occupait d’un enchantement. Rien d’étonnant vu qu’elle siphonnait la magie ambiante pour la reconcentrer, une fois manipulée, dans l’objet de ses désirs. Ça rendait un peu faible. Cela aurait pu être pire, elle avait tué sa mère comme ça après tout, il y a bien longtemps. Pour elle par contre l’expérience était extatique. Jamais Hécate n’était aussi puissante qu’à ces moments-là. Bien entendu, le sentiment allait disparaître au fur et à mesure du transfert, remplacé par une profonde fatigue ; on ne laissait pas un flux magique traverser son corps sans en payer le prix après tout.
Une main tendue vers son client, l’autre au-dessus de la boussole, Hécate tressait la magie. Elle attrapait des morceaux de l’esprit de l’inconnu qui n’en devenait plus au fur et à mesure que son intimité passait entre ses doigts. Ambitions, envies, identité, jusqu’à ses fantasmes les plus secrets. Elle ne s’attardait pas dans les détails, ne prêtait pas attention à tout, ne garderait dans ses informations personnelles que le nécessaire, au cas où.  Une confirmation de certains traits de caractères qui feraient qu’Hécate ne regrettait pas sa décision un peu plus tôt. Oh, il aurait ce qu’il voulait, mais avec un petit twist.

Les heures passèrent, et les mouvements de doigts se faisaient plus tremblants par moment, mais toujours aussi précis. Cinq minutes avant que cinq heures ne se soient écoulées, Hécate referma les poings, reposant ses mains sur la table, évacuant mentalement la douleur sourde qui s’y était installée. Elle clôt les yeux une poignée de secondes avant d’attraper la boussole et de la lancer vers son commanditaire. « Et voilà pour vous, Gédéon Coeurdencre. » Elle attrapa un morceau de pain et de fromage et commença à les déguster, affamée. Un peu de bière aussi, la soif étant présente. Elle fit glisser le plateau vers l’homme, qui devait être quelque peu affecté par l’expérience, et l’attente. « Si j’avais su que vous aimiez tant le gâteau, j’en aurais demandé, mais bon, on fera sans. » lâcha-t-elle, avec une pointe d’humour, révélant une des petites choses qui s’étaient révélées à elle.
Gédéon
Gédéon
Gédéon
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12859-gedeon-coeurdencre-sorcier-d-argent#155078
http://rpg-chevalier.forumactif.com/t12853-gedeon#155019
Nombre de messages : 96
Rôle : Sorcier - Touriste - Noble d'Argent

Plus sur le personnage
Âge: 25 - 30 ans
Race: Humain
Gédéon
Lun 16 Sep 2019, 12:27
Le délai annoncé fut brutal et sans détour. Cinq à six heures assis dans une cave, j’avais connue mieux, mais bien pire encore, donc un poil mécontent, je comptais prendre mon mal en patience. Le sourire de l’ensorceleuse me fit légèrement froncer les sourcils, qu’est-ce qu’elle pouvait bien manigancer ou songer pour se mettre à sourire ainsi pendant un tel instant ? Celui-ci fut précédé par le tintement d’une clochette à l’étage. Mes yeux fixèrent quelques instants le plafond grinçant avant que mes oreilles puissent écouter les mouvements du tavernier dans l’escalier. Septique, je laissais l’ensorceleuse prendre des « forces ». La nuit était déjà bien avancée et si je devais rester ici pendant autant de temps, j’allais assurément quitter les lieux à l’aube. Le retour serait serré… Mais avec quelques petits tours, je devais pouvoir rentrer sans trop d’embêtements. Alors que mon esprit songeait déjà à comment je pourrais justifier un quelconque retard, mon interlocutrice me demanda une pièce d’or pour s’assurer que le sort, qu’elle allait jeter, fonctionnerait. L’idée n’était pas mauvaise, l’or était bien connu pour ses propriétés magiques. Sans réticence, je fouillais donc d’une main la bourse que j’avais à ma ceinture pour lui lancer la pièce qu’elle me réclamait.

Lorsqu’Hécate commença son enchantement, j’étais plutôt serein. Confortablement installé sur mon siège de fortune, les bras posés sur le fut qui nous servait de table. Lorsque la mystérieuse demanda un accès à mon esprit, mes yeux de sorcier se plissèrent avec une méfiance non dissimulée. Depuis quelque temps, je m’appliquais à barricader celui-ci et en l’occurrence à cause des tentatives éreintantes de certains et certaines… Méditatif, je passais mon pouce gauche sur le bout de mes doigts comme si je cherchais à émietter quelque chose d’immatériel. Puis, après une profonde inspiration qui exprimait ma résiliation, je lui soumettais ma réponse :

« C’est d’accord. Ne vous égarez pas en chemin. »


Mon regard sur elle était aussi sombre et glaçant que les abysses. Certains savoirs et informations devaient rester secrets et je m’empressais de les regrouper dans un espace invisible de mon esprit pour les confiner dans le coffre-fort de ma conscience. Je préférais laisser la porte de la chambre de mon inconscient entre ouverte. Ne voyant pas, ou du moins pas encore, ce qu’elle pourrait trouver d’intéressant à l’intérieur. Son avertissement fut clair et attentionné en fin de compte. Plus ou moins préparé à ressentir ses petits fourmillements griffés les parois de mon esprit, je me détendis et fis le vide pour lui faciliter l’accès.

Au début, je gardais les yeux ouverts, fixant sans aucune pensée ses mains qui manipulaient la boussole. Physiquement, je ressentais le long de ma boîte crânienne comme des petits parasites qui s’étaient glissés sous mon cuir chevelu. La sensation n’était pas agréable, elle était même plutôt étrange, mais ne semblait pas plus dérangeante que cela. Émotionnellement, en revanche, je luttais déjà contre mon esprit pour ne pas me mettre à me gratter ou tenter de retirer ces odieuses créatures inexistantes. Je détestais avoir des démangeaisons, l’impression même que ma tête puisse accueillir des parasites me dégoûtait au plus haut point. Je savais déjà qu’une fois rentrée, je comptais plonger ma tête dans l’eau glacée pour effacer les petites traces de sa magie. Telle des thermites rongeant un arbre, je sentais sa magie pénétrer progressivement les couches de mon enveloppe. De ses mandibules acéraient elle venait percer les feuilles de mon âme pour se déverser tel un flot grouillant et immonde dans mon esprit sans défense. Une heure passa, puis deux, puis trois… À mi-parcours, je commençais à grincer des dents. Ma concentration flanchait et mes paupières me piquaient. J’avais l’impression d’être un patin dont la tête grouillait de ces mangeuses de bois. La douleur était plus intense, je n’arrivais plus à focaliser mon regard ou à penser correctement. Réciter une quelconque recette ou chanson devenait un défi. L’information liée à la mémoire avait à peine le temps de se construire que les flux magiques d’Hécate venaient les mettre en lambeaux. Les dévorants jusqu’à la moindre miette et laissant mon esprit sans tâche, sans aucun fragment de réflexion. Pour un sorcier tel que moi, qui aimait réfléchir à tout instant, ce moment était probablement le plus difficile, car j’avais l’impression de devenir un véritable légume et j’en avais pleinement conscience. La seule chose qui pouvait encore me permettre de me raccrocher à la réalité fut le tintement des cloches de la ville qui me rappelait les heures et demi-heures qui me restaient encore à tenir. Tout le reste n’était que mirage. Je les voyais sans les voir, sans les comprendre, impassible, je regardais la scène se jouer comme un vulgaire jouet d’enfant. Pouvais-je encore bouger ? Cette pensée s’évapora avant même que je ne puis la mettre à exécution. Puis le temps passa, lentement, pour mon plus grand tourment.

Les cinq heures n’avaient pas encore sonné lorsque progressivement, je retrouvais ma conscience et sentais les fourmillements s’éloigner. Petit à petit, je clignais des yeux et redressais ma tête comme-ci je venais de retrouver la vue. Mes mouvements répondaient de nouveau à mes attentes et je m’empressais de m’étirer. La tête me tourna, un vertige léger me troublant un instant avant que je comprenne qu’elle en avait fini avec moi. Maladroitement, je rattrapais la boussole et l’inspectais. Mis à part la pièce fondue au dos, elle semblait tout à fait normale. Son commentaire me fit sourire, il est vrai que j’adorai le sucre. Les gâteaux, surtout lorsqu’ils étaient moelleux, étaient mes petits pêchés. Alors que je passais mon pouce sur le cadrant vitré de la boussole, je demandais à Hécate :

« Garde l’information pour une prochaine fois… Si cet artefact fonctionne, tu me rêveras bien assez tôt. »

Mon regard avait changé, en particulier lorsque je le posais à présent sur elle. Probablement à cause de la fatigue et du voile de mon intimité qu’elle avait percé avec mon consentement, je me révélais plus docile.

« Laisse de côté tes vouvoiements, après ça, ça serait hypocrite de ma part de te fermer ma porte. Comment fonctionne-t-il au juste ? Quelles sont ses limites ? »

Je sentais mon corps lourd et mon estomac tout aussi vide que mon esprit. Manquant d’énergie, je ne refusai pas le plateau de mon hôtesse et me servis à mon tour. Voilà que nous partagions un repas, la tournure de cette nuit me fit rire doucement.
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

 :: Alliance d'Enkidiev :: Royaume d'Émeraude :: Village
Sauter vers :